Forum des Religions - Les Origines

La Tour de Babel :: l'origine de l'empire mondial des religions

3 participants

    Quelle est l'origine de l'excommunication ?

    Ex-témoin de la watch
    Ex-témoin de la watch
    Membre - Actif
    Membre - Actif


    Sexe : Masculin ***
    Messages : 1629
    Date d'inscription : 03/09/2021

    Quelle est l'origine de l'excommunication ? Empty Quelle est l'origine de l'excommunication ?

    Message  Ex-témoin de la watch Sam 21 Jan 2023 - 10:24

    -
    Quelle est l'origine de l'excommunication ?


    L'origine de Excommunication


    Depuis la plus haute antiquité
    L'origine de l'excommunication est de la plus haute antiquité. Les Grecs en transmirent l'usage aux Romains, et les druides ne faisaient point participer à leurs mystères ceux qui n'étaient pas entièrement soumis à leur jugement


    L'excommunication dans l'église
    Dans la primitive église, l'excommunication était fort simple : les évêques dénonçaient aux fidèles les noms des excommuniés et leur interdisaient tout commerce avec eux. Vers le IXe siècle, on accompagna la fulmination de l'excommunication d'un appareil propre à inspirer la terreur ; douze prêtres tenaient chacun une lampe à la main, qu'ils jetaient à terre et foulaient aux pieds ; après que l'évêque avait prononcé l'excommunication, ou sonnait une cloche, et l'évêque et les prêtres proféraient des anathèmes et des malédictions.


    Le 6 de juillet de l'année 900, les douze évêques qui avaient assisté à l'ordination du successeur de Foulques excommunièrent, dans l'église Notre-Dame de Reims, les meurtriers de ce prélat. En prononçant les malédictions usitées en pareils cas, ils jetèrent les lampes qu'ils tenaient dans leurs mains, et les éteignirent. C'est le premier exemple d'une semblable excommunication. Ces cérémonies ne sont plus guère en usage qu'à Rome, où, tous les ans, le jeudi-saint, dans la publication de la bulle in cœncî Domini, l'on éteint et l'on brise un cierge.


    La vie des excommuniés
    Il n'y avait pas autrefois de plus grande peine que celle de l'excommunication. Un excommunié était suspendu de toutes fonctions civiles, militaires et matrimoniales ; il ne devait se faire faire ni les cheveux, ni la barbe, ni aller aux bains, ni même changer de linge : cela, dit Saint-Foix, devait faire à la longue un vilain excommunié. On refusait même aux rois les services et l'obéissance qu'ils doivent attendre de leurs sujets.

    Robert, excommunié par Grégoire V, pour ne s'être point séparé de sa femme Berthe, quoique le concile tenu à Rome en 998 eût déclaré son mariage nul, parce que la reine était sa parente au quatrième degré, se vit aussitôt abandonné de son peuple, de ses courtisans, de ses domestiques ; il ne lui en resta que deux ou trois qui jetaient aux chiens la desserte de sa table, et faisaient passer par le feu toutes les choses qu'il avait touchées afin de les purifier.

    Si l'on avait quelque intérêt civil à démêler avec des ecclésiastiques, si on les appelait devant le juge séculier, ils excommuniaient aussitôt juge et partie ; ensuite ils prêchaient qu'il était permis de s'emparer des biens d'un excommunié jusqu'à ce qu il fût absous ; et cette absolution ne se donnait pas à bon marché. Ces attentats contre la société étaient d'autant plus grands que le clergé prétendait que l'autorité royale devait tenir la main à l'exécution de ses censures, tandis qu il ne voulait pas que l'abus en fût réprimé.

    La justice des excommunications
    Joinville rapporte que les prélats de France représentèrent à saint Louis qu'il laissait perdre la chrétienté. « Eh ! comment cela ? dit ce grand roi. Parce que personne, répondirent-ils, ne se soucie plus d'être absous des excommunications. Ainsi commandez, sire, à vos juges de contraindre tout homme qui sera excommunié à se faire absoudre dans l'an et jour. Volontiers, répliqua saint Louis, pourvu que les juges trouvent l'excommunication juste. » Les évêques prétendirent qu'il n'appartenait pas aux laïques de connaître de la justice de leurs excommunications. Saint Louis déclara qu'il n'en ordonnerait jamais autrement, parce qu'il croirait en cela faire lui-même une grande injustice.


    _________________________________________________________________________________________________________
    Tout ce que vous avez dit en secret sera crié sur les toits en terrasse - Luc 13:3. C'est bien ce qui se passe avec internet depuis une bonne dizaine d'années
    Ex-témoin de la watch
    Ex-témoin de la watch
    Membre - Actif
    Membre - Actif


    Sexe : Masculin ***
    Messages : 1629
    Date d'inscription : 03/09/2021

    Quelle est l'origine de l'excommunication ? Empty Re: Quelle est l'origine de l'excommunication ?

    Message  Ex-témoin de la watch Sam 21 Jan 2023 - 10:24

    Excommunication au Moyen Age

    (D’après un article paru en 1835)

    L'excommunication est dans l’Eglise catholique l’anathème, la peine ou censure ecclésiastique, par laquelle on retranche les hérétiques de la société des fidèles, ou les pécheurs les plus obstinés de la communion de l’Eglise et de l’usage des sacrements. Cette peine se retrouve en usage dans toutes les religions de l’Antiquité. Dans le paganisme, on défendait à ceux qu’on excommuniait d’assister aux sacrifices, d’entrer dans les temples ; on les livrait aux démons et aux Euménides avec des imprécations terribles : c’est ce qu’on appelait sacris interdicere, diris devovere, execrari.


    On lit dans les Commentaires de César, que la plus rigoureuse punition qu’infligeassent les druides chez les Gaulois, c’était d’interdire la communion de leurs mystères à ceux qui ne voulaient pas reconnaître leur jugement. Chez les anciens Hébreux, l’excommunication était très usitée ; elle est encore reconnue par les juifs ; les protestants ne l’admettent pas.


    Dans les premiers temps de l’Eglise catholique, on distinguait l’excommunication médicinale et l’excommunication mortelle ; on usait de la première envers les pénitents que l’on séparait de la communion, jusqu’à ce qu’ils eussent satisfait à la pénitence qui leur avait été imposée ; la seconde était portée contre les hérétiques, contre les pécheurs impénitents et rebelles à l’Eglise. Dans la suite, l’excommunication ne s’entendit plus que de cette dernière.


    Le premier effet de l’excommunication était de séparer l’excommunié du corps de l’Eglise et de ne plus le laisser participer à la communion des fidèles. Les suites de cette séparation étaient que l’excommunié ne pouvait ni recevoir ni administrer les sacrements, ni être élu à aucune dignité ecclésiastique, ni même recevoir après sa mort la sépulture religieuse ; il était défendu aux fidèles de conserver aucun commerce avec les excommuniés.

    Mais une autre conséquence plus grave que l’excommunication, fut celle portée dans le Moyen Age contre les rois, qui privait le souverain de ses états et déliait ses sujets de tout serment de fidélité et d’obéissance. Cela s’appelait mettre le royaume en interdit. Les plus célèbres exemples d’excommunication contre les rois, furent celles de Grégoire VII contre Henri IV, empereur d’Allemagne ; d’Innocent IV contre Frédéric II, également empereur d’Allemagne ; de Boniface VIII contre Philippe-le-Bel ; de Jules II contre Louis XII ; de Sixte V contre Henri III ; de Grégoire XIII contre Henri IV.

    Les effets de l’excommunication contre le pouvoir temporel des rois ont été énergiquement repoussés en France par les parlements, et par la déclaration de l’Eglise gallicane, en 1682.

    Quelle est l'origine de l'excommunication ? K8cc

    Dans le Moyen Age, les excommunications étaient multipliées ; l’Eglise les employait souvent pour combattre la violence des petits seigneurs, et défendre son temporel ; les monastères, dans leurs querelles, s’excommuniaient réciproquement. La forme de l’excommunication était très simple dans les premiers siècles de l’Eglise. Les évêques dénoncaient aux fidèles les noms des excommuniés, et leur interdisaient tout commerce avec eux. Les cérémonies effrayantes qui accompagnent la fulmination (gravure ci-contre) paraissent ne pas remonter au-delà du IXe siècle. Douze prêtres tenaient chacun une torche à la main, qu’ils jetainet à terre et foulaient aux pieds ; on enlevait tous les vases et ornements de l’autel ; on couchait la croix par terre ; après que l’évêque avait prononcé l’excommunication, on sonnait une cloche, et l’évêque et les prêtres proféraient des anathèmes et des malédictions.


    S’il arrivait qu’un excommunié entrât dans une église, on devait faire cesser l’office ; et si l’excommunié refusait de sortir, le prêtre devait abandonner l’autel ; cependant s’il avait commencé le Canon de la messe, il fallait qu’il continuât de la sacrifice jusqu’à la communion inclusivement, après laquelle il se retirait dans la sacristie pour y réciter le reste des prières.


    L’absolution de l’excommunication était accompagnée de cérémonies. Lorsqu’on s’était assuré des dispositions du pénitent, l’évêque, à la porte de l’église, accompagné de douze prêtres en surplis, six à sa droite et six à sa gauche, lui demandait s’il voulait subir la pénitence ordonnée par les Canons, pour les crimes qu’il avait commis ; il confessait sa faute, implorait pénitence, et promettait de ne plus retomber dans le désordre. Ensuite l’évêque assis, et couvert de la mitre, récitait les septs psaumes avec les prêtres, et donnait de temps en temps des coups de verge ou de baguette à l’excommunié ; puis prononçait la formule d’absolution.


    Aujourd’hui l’excommunication n’est plus employée que très rarement par l’Eglise catholique ; la plus célèbre de ce siècle, est celle de Pie VII contre Napoléon, quand il fit enlever le pape de Rome pour le retenir à Savonne, puis à Fontainebleau.

    http://www.france-pittoresque.com/spip.php?article1962


    _________________________________________________________________________________________________________
    Tout ce que vous avez dit en secret sera crié sur les toits en terrasse - Luc 13:3. C'est bien ce qui se passe avec internet depuis une bonne dizaine d'années
    Ex-témoin de la watch
    Ex-témoin de la watch
    Membre - Actif
    Membre - Actif


    Sexe : Masculin ***
    Messages : 1629
    Date d'inscription : 03/09/2021

    Quelle est l'origine de l'excommunication ? Empty Re: Quelle est l'origine de l'excommunication ?

    Message  Ex-témoin de la watch Sam 21 Jan 2023 - 10:25

    Quelle est l'origine de l'excommunication ? Kkw4
    Le Satanisme, par Fabre des Essarts

    Né en 1948 dans la Drôme, Léonce-Eugène-Joseph Fabre des Essarts est un occultiste français, surtout connu pour son engagement dans le Christianisme Ésotérique et l’église Gnostique de Jules Doinel, dans laquelle il prit le nom de Tau Synesius. Son point de vue n’est donc pas celui d’un adepte du Left Hand Path. Il nous a cependant semblé intéressant de publier cet essai filant quelques thèmes classiques et représentatif du point de vue de l’occultisme de son époque.
    Mel


    Le Satanisme


    Origines
    L’idée d’adresser des prières aux puissances malfaisantes est aussi vieille que le monde. Ce n’est là, en somme, qu’une des faces de la religion, ce qu’on pourrait appeler son pôle négatif. On honore les dieux bons pour obtenir leur protection, les dieux mauvais pour les empêcher de nuire.

    Les Égyptiens rendaient un hommage particulier à Typhon, qui incarnait le principe du Mal et de la Destruction. À Athènes, il y avait un temple où l’on offrait aux Euménides le sang des brebis noires et la néphalie, breuvage composé d’eau et de miel. À Rome, Pluton, l’implacable roi des Enfers, était également l’objet d’un culte spécial. Les taureaux noirs étaient ses victimes préférées.

    L’orthodoxie chrétienne a conservé dans sa liturgie une trace fort curieuse de cette antique religion du dieu noir, et, chose étrange il ne s’agit point, en l’espèce, d’une adjuration apotropaïque, mais bien d’un appel direct à la puissance infernale. On lit dans le Rituel de l’excommunication majeure les lignes qui suivent :
    « Je vous conjure, Démon, ainsi que toute votre lignée de ne point prendre de repos, jusqu’à ce que vous l’ayez réduit (l’excommunié) à un opprobre éternel, jusqu’à ce qu’il soit détruit par l’eau ou par la corde, mis en pièces par les bêtes sauvages ou dévoré par les flammes. Je vous somme, Démon, vous et tous les vôtres d’éteindre à l’instant la lumière de ses yeux, de même que j’éteins en ce moment ces torches. Amen. »
    Voilà donc le Démon invoqué par le Pontife excommunicateur, l’esprit du mal devenant en quelque sorte son collaborateur, en cette œuvre de malédiction. Il est au moins singulier de constater que l’Église, qui a tonné si véhémentement et si cruellement sévi contre les Luciférains a jeté, elle aussi, à son heure, son cri vers Lucifer.

    Mais tout cela n’est pas le Satanisme, si l’on entend par ce mot le culte du Démon, la religion du mauvais principe se substituant à la religion du bon principe et n’en conservant les pratiques extérieures que pour les tourner en sacrilège dérision.

    Le vrai Satanisme ainsi défini ne paraît guère remonter au-delà du Moyen-Âge. Mais ce n’est pas chez les Frères du Libre Esprit qu’il faut l’aller chercher, encore que le long procès ouvert contre eux par l’Inquisition, en 1216, ait convaincu leur apôtre Ortlieb de préconiser l’adoration du Démon ce n’est pas non plus chez les Luciférains, bien que Conrad Tors, leur juge, leur reproche, vers la même époque, de baiser, dans leurs mystères, la croupe d’un crapaud et celle d’une chatte noire, symboles non équivoques selon lui de la puissance diabolique. Toutes ces déclarations nous viennent des Inquisiteurs, qui les tenaient eux-mêmes des malheureux qu’ils livraient à la torture. Donc, suspectes au premier chef.

    Fort suspects aussi, et pour les mêmes causes, les documents qui étayent l’accusation de Satanisme portée contre les Templiers. Le seul point qui semble bien établi, c’est que leurs cérémonies initiatiques comportaient diverses pratiques bizarres, ayant pour but de montrer au néophyte jusqu’où devait aller son esprit d’abnégation et de soumission. Entre autres humiliations, ce dernier devait donner à l’Initiateur basia in fine spinae dorsi, in umbilico, etc. Mais ici encore cérémonie obscène, et non point acte satanique.[/]

    Quant au fameux Baphomet, Baffometus, ce Capud, dont il est si souvent question dans les pièces du procès, rien n’autorise à affirmer que ce fût véritablement la figure de Satan. L’étymologie même du mot, inspiratio mentisilluminatio, semble indiquer que c’était bien plutôt quelque symbole mystérieux, d’origine égyptiaque peut-être, représentant la pensée s’affranchissant de la gangue hylique.

    Plus grave serait l’insulte au crucifix, sur lequel le récipiendaire devait marcher et cracher. Si ce point était nettement établi, il trancherait nettement la question dans le sens satanique. Et encore ? D’aucuns n’y voient qu’un symbolisme de mauvais goût commémorant la nécessité où se serait trouvé un grand maître du Temple de sauver sa vie de la main des infidèles, au prix d’une analogue profanation (selon S. Épiphane, les Elcésaïtes déclaraient que pourvu que l’on conservât sa foi dans les persécutions, on pouvait la renoncer de bouche. On pouvait même adorer extérieurement les idoles. Cette singulière doctrine s’était peut-être introduite dans le Temple à la suite du courant pseudo gnostique, et, en ce cas, l’insulte au Crucifix n’en aurait été que la symbolique tradition).[/justify]
    Tout bien pesé, nous ne croyons pas que les Templiers aient été des satanistes.

    La Messe Noire de jadis
    L’Évangile avait été prêché aux humbles. On leur avait parlé d’un Dieu tout de bonté et de mansuétude, commandant à Pierre de mettre l’épée au fourreau, proclamant l’universelle fraternité, fustigeant les vendeurs du temple, bénissant les petits enfants, et ceux-là mêmes qui leur parlaient de toutes ces belles et saintes choses, les prêtres de ce Dieu, mort en pardonnant à ses bourreaux, faisaient peser sur eux une affreuse tyrannie, les accablaient de dîmes et de corvées, guerroyaient eux-mêmes au besoin, passaient vêtus de soie et d’or, habitaient des palais. Ils en conclurent avec ce raisonnement simpliste qui est le propre du peuple que, non seulement, les ministres étaient des imposteurs, mais que leur Dieu lui-même n’était qu’un abominable Moloch déguisé en agneau. Et mus par ce besoin religieux que rien ne peut abroger, ils se mirent à adorer le Diable.

    De là, la Messe noire.
    Michelet estime que son institution n’est pas antérieure au XIIIe siècle. Jusque-là, on avait vu ce qu’il appelle l’innocent « carnaval du serf », vieux souvenirs païens entremêlés de manifestations chrétiennes, chandelles brûlées en l’honneur de Diane-Hécate, veillées de Vénus, Sabazies, etc. Ce n’est qu’à partir de 1300 que le Sabbat se transforme en lutte ouverte contre Dieu.

    Au début, selon l’illustre historien, la Messe noire célèbre « la rédemption d’Ève, la réhabilitation de la femme ». Il est vrai que la femme y remplit le rôle de grande prêtresse. Mais peut-être ne faut-il voir dans ce détail du cérémonial que l’intention systématique de prendre exactement le contre-pied de l’office catholique. La femme étant exclue du chœur dans la liturgie normale, il était tout indiqué qu’on la plaçât à l’autel dans la liturgie satanique. C’est par trop subtiliser, ce nous semble, que d’attribuer à ce fait une portée sociale quelconque.

    Nous allons voir, du reste, en empruntant à Michelet le scénario de ce drame démoniaque que tout y est au rebours de la magnifique tragédie du Saint-Sacrifice. D’abord pas de temple, ni pronaos destiné aux catéchumènes, ni sanctuaire réservé aux officiants. La cérémonie a lieu en plein air sur quelque lande sauvage, parfois au pied d’un vieux dolmen ; tous les assistants y sont confondus, jeunes ou vieux, hommes et femmes, fidèles et célébrants.

    C’est que ce lieu secret n’est pas un rendez-vous 

    Pour des amours humaines, préface d’épousailles, 

    C’est un lieu de sabbat et là, dans les broussailles, 
    L’animal qui préside est, suivant l’us ancien,
    Le bouc à longue barbe ou le vert batracien,

    dit le poète Amanieux, en un beau livre dont le seul défaut est de réduire le Satanisme à de purs phénomènes psychiques.

    Mais revenons à Michelet. La prêtresse couronnée de verveine, la plante magique par excellence, prononce l’Introït :
    « J’entrerai à l’autel de mon Dieu ; Seigneur, sauvez-moi du perfide et du violent » (entendez : du prêtre et du suzerain).

    Ensuite avait lieu le reniement de Jésus. Puis on baisait le derrière du bouc, ou celui d’une sorte de Satan de bois, énorme, monstrueusement phallique, auquel, après la cérémonie du baiser, se prostituait la prêtresse. Un banquet, souvenir des antiques agapes, terminait l’Introït. Suivait la ronde du Sabbat, échevelée et folle.

    On procédait ensuite à la seconde partie de la cérémonie. La prêtresse couchée sur le ventre servait à la fois d’autel et d’hostie. Sur ses reins, un officiant prononçait les paroles du Credo satanique. Et, naïvement, le bon Michelet ajoute « Ce fut plus tard immoral ! » Il trouve que pour l’heure, de 1300 à 1400, c’était tout à fait sérieux, étant données les tortures auxquelles était condamnée la prêtresse, si elle venait à tomber aux griffés de l’Inquisition. Je veux bien qu’il y ait eu alors du courage à dire la messe noire, mais vraiment en était-elle plus morale pour cela ?

    Sur le corps de la prêtresse, on offrait le blé à l’esprit de la terre, en dérision de l’eucharistie, et des oiseaux s’envolaient du sein de la femme, offerts au Dieu de la Liberté, affirme Michelet, mais pour nous parodie d’une cérémonie du sacre des Rois. Puis venait la confarreatio, le gâteau cuit sur le corps de la femme, que se partageaient les assistants.

    On déposait ensuite sur son corps deux simulacres, l’un représentant le dernier mort, l’autre, le dernier né de la commune. Alors la femme se relevait et jetait un défi à la foudre. On lui présentait aussitôt un crapaud habillé. qu’elle mettait en pièce en criant « Ah Philippe, si je te tenais »

    Michelet ne paraît nullement fixé sur le sens de cette malédiction. Toutefois, il incline à croire qu’il s’agit de Philippe de Valois. On s’explique mal un pareil Ite missa est, pour terminer une cérémonie qui est une insulte air Dieu du Calvaire.

    Je crois que si la prêtresse songeait à un roi, c’était bien plutôt à Philippe-le-Bel, à Philippe-le-Bel le faux-monnayeur, le meurtrier des Templiers, le louche collaborateur de Clément V, et par ainsi ce nom de Philippe synthétisait à la fois le prêtre et son Christ, la dîme, le brigandage et la torture, et ce nom, la prêtresse le clamait furieusement à la face du ciel, qui n’osait lancer sa foudre, et de la terre, qui n’ouvrait pas ses abîmes.

    La Messe Noire d’aujourd’hui
    Après la phase épouvantablement tragique du moyen-âge, la Messe noire entre, dès la Renaissance, dans une période de libidineuse décadence.

    Ce n’est plus la grande fête sombre de la souffrance en folie ; c’est tantôt la recherche compliquée de sensations sadiques, tantôt la reconstitution maladroite d’un drame archaïque, tentative analogue à cette fête bachique organisée par Jodelle et ses amis à l’issue de la représentation de Cléopâtre.

    On sait d’après les pièces du procès de la Voisin, que la Messe noire se célébrait encore au temps de Louis XIV « pour amuser les grands seigneurs de la Cour du roi et en des formes qui reproduisaient dans mesure les rites d’antan, notamment celui de la femme autel ».

    Il faut ensuite arriver jusqu’à la fin du XIXe siècle pour retrouver mention de la Messe noire.

    Elle se dit, cette abominable messe, non seulement en Navarre, ainsi que l’affirme en 1895, une feuille pie, mais aussi en France, et même à Paris. Les preuves ? Elles foisonnent. Mais elles viennent de source si spéciale que tout contrôle est impossible. Nous voulons parler des déclarations faites dans le mystère du confessionnal. Interrogez les curés et vicaires des grandes paroisses de la capitale, vous en trouverez bien peu qui n’aient entendu l’aveu de quelque pénitente, jeune ou vieille, s’accusant d’avoir baisé le derrière du bouc. Nous ignorons si les confesseurs ont quelquefois poussé à fond l’interrogatoire et s’ils en savent beaucoup plus long que nous n’en savons nous-mêmes sur les détails de la liturgie diabolique. Ce qui est certain, c’est que toutes les enquêtes tentées auprès d’eux n’ont amené jusqu’ici que cette simple, mais très nette déclaration : « Nous avons des pénitentes qui ont assisté à la messe noire. »

    Autre fait très caractéristique le vol des hosties consacrées. Huysmans, le maître éminent qui a écrit la Cathédrale, nous disait récemment que ce genre de sacrilège devient de plus en plus fréquent. On laisse les ciboires et on emporte les hosties, preuve indéniable que ce n’pas l’appât de l’or qui attire les effracteurs. Et comme nous lui faisions observer que le célébrant de la messe noire n’a nullement besoin d’hosties consacrées, puisqu’il peut lui-même consacrer, étant prêtre, Huysmans nous déclara que les fidèles de l’église satanique se méfient beaucoup de la validité des pouvoirs de leurs officiants, craignant que ceux-ci n’aient pas été réellement ordonnés, ou qu’ils ne prononcent pas avec foi les paroles consécratrices, car, selon notre illustre confrère (consulter son Là-Bas), pour que la Messe noire d’aujourd’hui soit conforme au rituel adopté, il est indispensable que l’assistance dispose de pain dûment transmué par une véritable consécration.

    En somme, pas plus Huysmans que tels autres écrivains ayant tracé des narrés de Messes noires n’ont assisté à. la cérémonie. Leurs descriptions sont tantôt pures fantaisies de reporters, tantôt ingénieux essais de reconstitution d’après les grimoires des de Lancre et des Wyer.

    Si comme nous sommes incités à le croire, sur la foi de tant de respectables témoignages, la Messe noire se dit à Paris, c’est en des lieux absolument secrets, où l’on n’est admis qu’en montrant patte noire et que d’ailleurs la loi Guilloutet abrite de son égide. On a parlé de la rue de Rennes, des abords de l’Archevêché. Mais en fait, pour le lieu, comme pour l’heure et le détail de la cérémonie, on en est réduit aux hypothèses.

    Illustration :  Marcantonio Raimondi, d’après Girolamo Genga, Sur le chemin du Sabbat, gravure au burin, vers 1520.

    http://www.chaosophie.net/?p=572


    _________________________________________________________________________________________________________
    Tout ce que vous avez dit en secret sera crié sur les toits en terrasse - Luc 13:3. C'est bien ce qui se passe avec internet depuis une bonne dizaine d'années
    Ex-témoin de la watch
    Ex-témoin de la watch
    Membre - Actif
    Membre - Actif


    Sexe : Masculin ***
    Messages : 1629
    Date d'inscription : 03/09/2021

    Quelle est l'origine de l'excommunication ? Empty Re: Quelle est l'origine de l'excommunication ?

    Message  Ex-témoin de la watch Sam 21 Jan 2023 - 10:26

    -
    L’excommunication est un rituel païen


    L’excommunication chez les témoins de Jéhovah   de la watch et du collège central

    LES CONTRADICTIONS

    Le RV du 08/01/1947 (anglais) condamne la pratique de l’excommunication :

    L’Encyclopédie Britannique dit que l’excommunication papale n’est pas sans influence païenne, « et ses variations ne peuvent être adéquatement explicitées sans faire référence à des excommunications non-chrétiennes analogues ». Les Grecs superstitieux croyaient que lorsqu’un excommunié mourrait, le Diable entrait à l’intérieur de son corps »……… « Dès lors, quand les prétentions de la hiérarchie augmentèrent, l’arme de l’excommunication devint un instrument par lequel le clergé conçut une combinaison mêlant pouvoir ecclésiastique et tyrannie profane sans précédent historique.

    La TG du 1/4/1920 (angl) : «« Nous ne refuserions pas de traiter quelqu’un comme un frère parce qu’il ne croirait pas que la Société est le canal de communication du Seigneur. (...) Si d’autres voient les choses différemment, c’est leur privilège. Il doit y avoir une totale liberté de conscience. »

    La TG du 1/9/1962 p 367 : « L'exclusion d'un membre d'une famille n'exclut pas les liens de chair et de sang naturels. Par exemple, une exclusion ne rompt pas les liens matrimoniaux. C'est pourquoi, si un frère selon la chair fait une visite avec sa famille, non pour des motifs d'unité chrétienne, mais pour des relations d'ordre familiale, on devrait alors le recevoir avec courtoisie sur cette base des liens naturels."

    La TG du 15/11/1974 : "Chaque famille doit également décider dans quelle mesure elle fréquentera ceux de ses membres (autres que des enfants mineurs) qui sont exclus et qui ne vivent pas sous son toit. Il n'appartient pas aux aînés d'en décider à sa place.".





    _________________________________________________________________________________________________________
    Tout ce que vous avez dit en secret sera crié sur les toits en terrasse - Luc 13:3. C'est bien ce qui se passe avec internet depuis une bonne dizaine d'années
    Ex-témoin de la watch
    Ex-témoin de la watch
    Membre - Actif
    Membre - Actif


    Sexe : Masculin ***
    Messages : 1629
    Date d'inscription : 03/09/2021

    Quelle est l'origine de l'excommunication ? Empty Re: Quelle est l'origine de l'excommunication ?

    Message  Ex-témoin de la watch Sam 21 Jan 2023 - 10:28

    -
    L’excommunication est une pratique d'origine païenne, d'après cet article du Réveillez-Vous! du 8 janvier 1947, p. 27 (édition anglaise).

    Extrait :
    Si vous êtes l'une des 138 millions de personnes au monde nées et élevées en tant que protestants, alors vous êtes d'ores et déjà excommuniée par la hiérarchie de l’Église catholique romaine. Cela signifie que vous êtes regardée avec le mépris le plus infâmant par le Vatican, vous êtes maudite et damnée avec le Diable et ses anges. L’Encyclopédie Catholique dit ceci :


    « Avec les exceptions précitées (les infidèles, païens, musulmans et les Juifs), tous ceux qui furent baptisés sont susceptibles d’être excommuniés, même ceux (les protestants) qui n’ont jamais appartenu à la véritable Église, puisque par leur baptême ils sont ses sujets, bien que rebelles. De plus, l’Église excommunie non seulement ceux qui abandonnent la vraie foi pour embrasser le schisme ou l’hérésie, mais aussi ceux qui naissent à l’intérieur de ces mouvements schismatiques et hérétiques. Tout ceux qui appartiennent à des loges telles que les Franc-maçons, les Fenians, les Chevaliers du Temple, les Odd Fellows, les Fils de la Tempérance, les Chevaliers de Pythie, sont aussi excommuniés. »


    Ceci est le « canon de la loi » que la hiérarchie Catholique Romaine tente de faire appliquer sous le prétexte que c’est la loi de Dieu. L’autorité de l’excommunication vient, affirment-ils, des enseignements du Christ et des apôtres que l’ont trouve dans les versets suivants : Matthieu 18:15-19 ; 1 Corinthiens 5:3-5 ; 16:22 ; Galates 1: 8,9 ; 1 Timothée 1:20 ; Tite 3:10. Mais l’excommunication hiérarchique, en tant que punition et remède « médical », ne trouve aucun fondement dans ces versets. En fait, ceci est même étranger aux Écritures - Hébreux 10:26-31
     

    Quand, donc, cette pratique est-elle apparue ? L’Encyclopédie Britannique dit que l’excommunication papale n’est pas sans influence païenne, « et ses variations ne peuvent être adéquatement explicitées sans faire référence à des excommunications non-chrétiennes analogues ». Les Grecs superstitieux croyaient que lorsqu’un excommunié mourrait, le Diable entrait à l’intérieur de son corps. Par conséquent, « ils découpaient le cadavre et le faisait bouillir dans du vin ». Même les Druides avaient leur méthode pour expulser ceux qui avaient perdu la foi dans leur religion superstitieuse. Ce fut donc après que le catholicisme adopta cette pratique païenne, en 325 de notre ère, que ces nouveaux chapitres religieux de l’excommunication furent écrits.


    Dès lors, quand les prétentions de la hiérarchie augmentèrent, l’arme de l’excommunication devint un instrument par lequel le clergé conçut une combinaison mêlant pouvoir ecclésiastique et tyrannie profane sans précédent historique. Les Princes et les monarques qui s’opposèrent au diktat du Vatican furent très rapidement empalés au nom de l’excommunication et subirent la torture du bûcher. …

    excommunication TJ 2016 fr 



    vidéo sur l'excommunication.

    Les parents qui ont un membre de leur famille excommunié, devrait faire comme Aaron qui n'a pas montré sa tristesse quand Dieu a tué deux de ces fils !!!


    _________________________________________________________________________________________________________
    Tout ce que vous avez dit en secret sera crié sur les toits en terrasse - Luc 13:3. C'est bien ce qui se passe avec internet depuis une bonne dizaine d'années
    Ex-témoin de la watch
    Ex-témoin de la watch
    Membre - Actif
    Membre - Actif


    Sexe : Masculin ***
    Messages : 1629
    Date d'inscription : 03/09/2021

    Quelle est l'origine de l'excommunication ? Empty Re: Quelle est l'origine de l'excommunication ?

    Message  Ex-témoin de la watch Sam 21 Jan 2023 - 10:36

    Réveillez-Vous! du 8 janvier 1947, p. 27 (édition anglaise).

    Extrait :
    Ceci est le « canon de la loi » que la hiérarchie Catholique Romaine tente de faire appliquer sous le prétexte que c’est la loi de Dieu.L’autorité de l’excommunication vient, affirment-ils, des enseignements du Christ et des apôtres que l’ont trouve dans les versets suivants : Matthieu 18:15-19 ; 1 Corinthiens 5:3-5 ; 16:22 ; Galates 1: 8,9 ; 1 Timothée 1:20 ; Tite 3:10. Mais l’excommunication hiérarchique, en tant que punition et remède « médical », ne trouve aucun fondement dans ces versets. En fait, ceci est même étranger aux Écritures - Hébreux 10:26-31


    Quand, donc, cette pratique est-elle apparue ? L’Encyclopédie Britannique dit que l’excommunication papale n’est pas sans influence païenne, « et ses variations ne peuvent être adéquatement explicitées sans faire référence à des excommunications non-chrétiennes analogues ». Les Grecs superstitieux croyaient que lorsqu’un excommunié mourrait, le Diable entrait à l’intérieur de son corps. Par conséquent, « ils découpaient le cadavre et le faisait bouillir dans du vin ». Même les Druides avaient leur méthode pour expulser ceux qui avaient perdu la foi dans leur religion superstitieuse.Ce fut donc après que le catholicisme adopta cette pratique païenne, en 325 de notre ère,cque ces nouveaux chapitres religieux de l’excommunication furent écrits.

    Dès lors, quand les prétentions de la hiérarchie augmentèrent, l’arme de l’excommunication devint un instrument par lequel le clergé conçut une combinaison mêlant pouvoir ecclésiastique et tyrannie profane sans précédent historique. Les Princes et les monarques qui s’opposèrent au diktat du Vatican furent très rapidement empalés au nom de l’excommunication et subirent la torture du bûcher. 


    La société watch tower prise à son propre piège et en flagrant délit de mensonge



    L’ABOMINABLE EXCOMMUNICATION CHEZ LES TEMOINS DE JEHOVAH DU COLLEGE CENTRAL


    En avant propos et comme le montrera l’article qui suit, on peut se demander si on doit les appeler Témoins de Jéhovah ou Témoins de la Watch Tower. 


    Comme dirait Paul « Suis-je devenu votre ennemi parce que je vous dis la vérité » Gal 4 :16. 

    La Watch Tower, (WT), prévoit qu’un pécheur non repentant soit excommunié c’est à dire considéré comme n’étant plus membre de la congrégation. Le passage de 1 Cor 5 :13 : « Otez le méchant du milieu de vous » le justifie.

    Or la WT interdit non seulement toute fréquentation, mais interdit à vie également un simple bonjour à l’intention de ce pécheur mais aussi à l'égard quelqu’un qui aurait quitté leur organisation sans être un pécheur mais simplement par désaccord avec son enseignement.

    Il y a pis encore :
    La WT demande d’appliquer cette mesure même aux membres de la famille : père, mère, enfants, grands parents, frères sœurs etc…(Ministère du Royaume km 8/2002 ; TG 15/121981 ; livre « Demeurez dans l’amour de Dieu » et bien d’autres publications .)

    La WT demande d’exclure, la personne non seulement de la congrégation mais également de l’exclure à vie de la famille, laquelle ne doit même pas prendre de ses nouvelles. (TG 15 6 2013 p 28)

    Au delà d’une recherche de protection d’une influence corruptrice, la WT vise un double objectif : empêcher de sortir de l’organisation sous peine de « perdre sa famille », et ses amis et contraindre celui qui en sort malgré tout, à y revenir en le privant de sa famille restée au sein de l’organisation.

    Des parents, des grands parents, des jeunes vivent des déchirures et souffrances morales extrêmement profondes, des solitudes désespérantes et les regrets éternels d’avoir un jour croisé les Témoins de Jéhovah.

    Alors qu’un condamné à mort a droit à des visites familiales, le Témoin de Jéhovah excommunié n’y a pas droit.

    La WT ne fait certes pas sauter d’immeubles, mais elle fait sauter des familles qui y habitent.

    De même la WT s’indigne et on le comprend lorsqu’une salle du Royaume est vandalisée, mais au fond, elle fait bien pis : En effet, si on devait choisir entre subir un acte de vandalisme sur son habitation et subir à vie la rupture avec sa famille, tout le monde choisirait à l’évidence de subir le moindre mal, c’est à dire le dommage matériel sur son habitation.

    La WT affiche dans le cadre de la prédication un beau et idéal discours biblique plein d’amour et de bonté, qui cache la terrible et angoissante réalité de l’emprisonnement moral et affectif de celui qui veut un jour se libérer de son emprise.

    Pourquoi cette pratique est-elle non chrétienne et abominable ?
    Il y a déjà une première déformation des Ecritures en interdisant même un simple bonjour alors que la Bible demande de "ne pas fréquenter", avec la nuance que nous explique 2 Thess 3:14,15 comme expliqué ci dessus .( TG 15 12 1981 p 23 par 23-26). L'enfermement moral prôné par la WT n'a rien à voir avec la protection circonstanciée et la réprobation du péché que Paul demande de mettre en oeuvre. Il ne faut pas oublier que le Christianisme est la voie de la liberté et de la confiance mais pas de l'enfermement. (2 Cor 3 : 17)

    Job 15:15, montre que c'est un faux conseiller, un faux ami de Job (Eliphaz), qui prétend que Jéhovah "n'a pas confiance en ses saints ".

    Il y a une 2eme déformation des Ecritures lorsque la WT applique contrairement aux écrits de Paul,ce verset même à quelqu’un qui n’est pas pécheur mais qui quitte l’organisation en raison de désaccords doctrinaux par exemple. TG 15 12 1981 p 23 par 23-26. Cette 2ème déformation témoigne d’une théocratie arbitraire et à géométrie variable : elle provient en effet à l’origine de la peur de l’influence de Raymond Frantz (et de quelques autres Témoins) au moment où il quitta le Collège Central dont il était membre en 1980. En dépit de ses écrits triomphants la WT trahie ainsi sa grande fébrilité et la fragilité de ses positions.

    La WT applique ainsi une double peine : sanction religieuse et sanction familiale et affective.

    User d’une telle contrainte à l’égard de ses ex-membres, trahit également un sérieux manque de foi dans le pouvoir attractif de Dieu et de sa Parole (Jean 6 :44)

    La WT agit contrairement à Dieu qui laisse chacun libre de décider ce qu’il fera de l’enseignement divin (Deut 30 :19.20 ; RV 7/2009 p 29)

    L’absence de fondement biblique de cette rupture familiale se déduit également du fait que si l’on peut choisir ses fréquentations, on ne choisit pas sa famille, avec laquelle demeurent, des devoirs en raison des liens sacrés et indéfectibles du sang. Ainsi, rejeter sa famille et la mettre dans la peine, comme le demande la WT ressemble étonnamment à ce que faisaient les pharisiens qui pour motifs religieux déclaraient « Qorban » (réservé à Dieu) tout ou partie de leurs biens pour être dispensés d’aider leurs parents dans le besoin, les privant de l’honneur et des secours qui leur étaient dus. Jésus a condamné cette pratique. (Marc 7 : 9-13) Une lettre du 21 1 2010 adressée aux anciens tolère en gros que des Témoins s’occupent dans les cas extrêmes, de leurs parents dépendants s’ils ne pèchent plus et si cela ne choque pas la congrégation. Un autre comportement jetterait selon la WT l’opprobre sur le nom de Jéhovah ! Cette mesure homéopathique d’humanité n’est prise en fait que pour sauver les apparences.

    ** Comment peut-on prétendre aimer son prochain et même ses ennemis en agissant ainsi         ( Math 5 :43) ?

    ** Jésus a déclaré en Marc 2 :27 que « le sabbat est venu pour l’homme et non l’homme pour le sabbat ». Appliqué à l’excommunication ce principe doit conduire à prendre en compte avant tout le bien être tant spirituel qu’affectif du chrétien.

    ** Comme le dirait Dieu, à propos de Manassé qui sacrifiait ses enfants, cette pratique extrémiste de l’excommunication est une « chose que je n’avais pas ordonnée et qui ne m’était pas montée au cœur » - Jér 7 :31

    Elle est abominable car elle divise les familles et fait passer Dieu  pour un Dieu cruel.

    Pourquoi la WT se risque t elle à donner une mauvaise image par cette pratique extrêmiste?

     Le but est d’isoler ses membres des personnes susceptibles de saper l’artificielle construction théologique et intellectuelle qu’elle a construite. Contrairement à ce que dit la WT bien des personnes qui ne sont pas sous sa coupe vivent de façon épanouie sans suivre ses normes restrictives mais tout simplement, comme la Bible le dit d’ailleurs, « en pratiquant naturellement les choses de la Loi ». Les normes du christianisme (la Loi) se confondent en effet presque toutes avec ce qu’on appelle communément civisme, morale, savoir vivre ou respect des autres, valeurs bien présentes dans la vie de bon nombres de nos contemporains. La WT perd ainsi son « monopole de la sainteté » et n’est plus incontournable.

    De plus ceux qui sortent de l’organisation peuvent retrouver leur esprit de critique objective et se rendre compte des anomalies de l’organisation : fausse prophéties, exigences déraisonnables même si elles ne sont que suggérées, opacité de la gestion financière, non respect des droits de l’homme, déséquilibre des engagements entre adepte et organisation etc….


     La WT a peur que la fuite des adeptes ne soit plus importante encore si la WT n'avait édifié ce "mur" de l'excommunication exagérément présentée comme une "protection" de la congrégation. On ne peut s'empêcher en effet de penser au mur de Berlin lui aussi censé protéger l'Est du fascisme alors qu'en réalité, il visait à empêcher la fuite des habitants vers l'Allemagne de l'Ouest.

    Ceci explique d'ailleurs pourquoi, les modalités d'application de l'excommunication ont varié au fil du temps.

    En cas de critiques et d’opposition ouvertes émanant d’anciens membres, cela permet à la WT de se créer des ennemis. Ceci a toujours eu pour vertu de fédérer et de resserrer les liens des adeptes et de jouer les martyrs et la carte de la victimisation en disant « nos persécutions montrent que nous disons la vérité……….. »

    De la relativité (non restreinte) des enseignements de la WT.

    Depuis ses origines la WT ne cesse de se tromper dans l’interprétation de certains passages de la Bible . Par exemple, ce n’est que par la Tour de Garde du 15 juillet 2013 qu’elle découvre sa véritable identité « après plus de cent ans d'existence (nouvelle définition de l'esclave fidèle et avisé et donc du collège central, c'est à dire du coeur même de la WT)".

    Combien de fois a t elle redéfini le terme « génération », modifié les dates et d’autres normes et concepts !
    Elle a d’ailleurs toujours reconnu qu’elle n’était pas infaillible.

    MIEUX QUE TOUT AUTRE ARGUMENT, SES GRANDES CONTRADICTIONS CONDAMNENT SA PRATIQUE EXTREMISTE DE L EXCOMMUNICATION

    Quelle est l'origine de l'excommunication ? Su4z


    On peut se demander comment la WT si prompte à dénoncer les atteintes à sa liberté de religion, considère son attitude au regard de l’art 9 de la CEDH garantissant la liberté de changer de religion, ou au regard de l’art 31 de la loi du 9 12 1905. Le lecteur appréciera la contradiction et comment la WT applique Math 7 :12 « Faites aux autres ce que vous aimeriez qu’on vous fasse »

    La WT se condamne elle même par ses contradictions (manipulation ? hypocrisie ?) théocratiques.


    Mieux encore elle se rend compte de son erreur mais persiste et signe !

    Tout d’abord elle a longtemps douté du bien fondé de l’excommunication ou de la façon de l’appliquer

    La TG du 1/4/1920 (angl) condamne la pratique de l’excommunication : «« Nous ne refuserions pas de traiter quelqu’un comme un frère parce qu’il ne croirait pas que la Société est le canal de communication du Seigneur. (...) Si d’autres voient les choses différemment, c’est leur privilège. Il doit y avoir une totale liberté de conscience. »

    Le RV du 8/1/1947 condamne également cette pratique : «L’Encyclopédie Britannique dit que l’excommunication papale n’est pas sans influence païenne, « et ses variations ne peuvent être adéquatement explicitées sans faire référence à des excommunications non-chrétiennes analogues ». Les Grecs superstitieux croyaient que lorsqu’un excommunié mourrait, le Diable entrait à l’intérieur de son corps »……… « Dès lors, quand les prétentions de la hiérarchie augmentèrent, l’arme de l’excommunication devint un instrument par lequel le clergé conçut une combinaison mêlant pouvoir ecclésiastique et tyrannie profane sans précédent historique. »

    Ensuite, la géométrie variable entre en action : on fait la différence entre membres de la famille et autres, entre relations familiales et relations spirituelles totalement bannies, mais sans en tirer toutes les conséquences.

    La TG du 1/9/1962 p 367 déclare : « L'exclusion d'un membre d'une famille n'exclut pas les liens de chair et de sang naturels. Par exemple, une exclusion ne rompt pas les liens matrimoniaux. C'est pourquoi, si un frère selon la chair fait une visite avec sa famille, non pour des motifs d'unité chrétienne, mais pour des relations d'ordre familiale, on devrait alors le recevoir avec courtoisie sur cette base des liens naturels."

    La TG du 15/11/1974 déclare : "Chaque famille doit également décider dans quelle mesure elle fréquentera ceux de ses membres (autres que des enfants mineurs) qui sont exclus et qui ne vivent pas sous son toit. Il n'appartient pas aux aînés d'en décider à sa place.".

    Géométrie variable toujours et grande contradiction : Un membre du collège central a démissionné ; on doit resserrer les boulons jusqu’à l’extrémisme. Ainsi même ceux qui n’ont pas péché mais se retirent de l’organisation sont considérés comme les pécheurs.

    La TG du 15/12/1981 demande de limiter au strict minimum la fréquentation avec un excommunié de la famille (seulement des rendez vous obligatoires comme chez un notaire, ou pour une sépulture sont permis).

    C’est là que la contradiction (hypocrisie ? le lecteur jugera ) devient grandiose, car on dit dans la même TG que les liens familiaux ne sont pas rompus et qu’il faut rester humain ! On se demande vraiment ce qui est inhumain pour la WT et quelle serait la situation si les liens familiaux étaient rompus !!!!!!!!!En mars 1995 un sujet dicté par la WT et lu dans les congrégations déclarait « Apothéose toujours : Dans le cadre de ce procès la WT n’hésite pas mentir effrontément en déclarant dans ses conclusions, à propos de sa pratique de l’excommunication (Conclusions du 19 12 2013 p 19,20,37) :

     
    «"Les principes tels que ceux relatifs au respect des relations familiales.....ne sont pas déforcés par l'excommunication"

    "Position tout à fait nuancée des Témoins de Jéhovah, vis à vis d'un excommuniés"

    "Les Témoins de Jéhovah réservent exclusivement aux proches, le pouvoir de déterminer l'attitude qu'ils adopteront....."

    "Dans le cadre du noyau familial, les préceptes bibliques concernent avant tout la pratique de la religion suite à l'exclusion...."

    ".....après avoir insisté sur le fait que c'est aux membres de la famille qu'il appartient de décider dans quelle mesure l'excommunié peut se joindre à eux lors des repas et autres activités quotidiennes, le Ministère du Royaume précise.........

    Il faut alors noter  que l'extrait du Ministère du Royaume de 8/2002 rapporté dans les conclusions ne comporte que 3 paragraphes sur les 14 de ce Ministère du Royaume original.

     "La concluante tient à insister qu'elle n'a pas plus que quiconque, une quelconque emprise sur l'examen personnel d'un témoin de Jéhovah quant à l'attitude à adopter vis à vis d'un excommunié.......que la concluante n'a en effet aucune autorité sur la foi et la conscience des témoins de Jéhovah"

    "La position de la concluante est ... dans un cas d'excommunication ou de départ d'un membre de la famille proche, les autres membres ne le fréquentent plus dans le cadre "spirituel" uniquement, c'est à dire le culte commun de Jéhovah. En ce qui concernent la vie de tous les jours, ils gardent "des contacts loyaux et pleins d'amour"........

    Quand on sait à quel point la réalité est aux antipodes de cette présentation des choses, une conclusion s'impose: La WT reconnait implicitement l'illégalité de sa position en rapport avec leur pratique de l'excommunication. Sinon, pourquoi,  bardés d'avocats comme ils le sont,  devraient-ils falsifier les faits s'ils croyaient à leur légalité ?

     ]** Le RV de juillet 2009 page 29 déclare : « Dieu laisse chacun libre de décider ce qu’il fera (des enseignements divins) …. Personne ne devrait être contraint de choisir entre sa famille et ses croyances »

    **Le livre « Dieu nous parle par Jérémie déclare p 175 « Obéir à la loi du Christ –servir Dieu- est un choix auquel, nul ne peut être contraint »

    ** Le site jw.org répond à la question « rejetez-vous les ex-Témoins de Jéhovah » sans aborder le cas le plus fréquent des membres de la famille vivant hors du foyer. Il n’aborde que le cas de l’homme marié et qui a des enfants : « leur pratique religieuse s’en trouve affectée, c’est vrai. N’empêche que les liens du sang et les liens conjugaux perdurent. Ils continuent de mener une vie de famille normale et de se témoigner de l’affection. »

    Autrement dit, l’excommunication ne génère aucun problème !!! Le lecteur appréciera particulièrement la « franchise et l’honnêteté » du propos.

    Franchise et honnêteté pour le moins absente lorsque la WT demande de suivre les instructions relatives à l’excommunication, la plupart du temps non pas en consignes précises mais seulement en rapportant des récits (non vérifiables) de ceux qui ont strictement appliqué ces consignes. Les consignes en fait sont données par les commentaires aux réunions, lesquels ne laissent pas de traces.
    Pas de traces visibles non plus des sanctions appliquées à ceux qui ne respectent pas les normes de la WT en matière d’excommunication. Seul le manuel confidentiel des anciens les mentionne.
    Une lueur d’espoir pour un futur discernement ?

    La WT déclare (Km 8/2002 ) que 1 Cor 5 :11 demande de ne pas fréquenter de pécheurs non repentants, sans faire de différence entre membres de la famille et hors famille.

    Pourtant la WT en fait une :

    1) Elle n’applique pas ce principe de non fréquentation entre conjoints si l’un des deux est excommunié. Si s’associer à quelqu’un c’est participer à ses péchés, la WT se contredit gravement en ne prévoyant aucune mesure de « séparation » dans cette situation

    Pareil pour un enfant mineur : la philosophie de la WT devrait conduire à lui supprimer le bisou du soir, voire les réjouissances en famille par exemple ! Quels sont donc les principes bibliques qui limitent la WT dans son zèle coercitif ?

    Aurait-elle par moment des sursauts de bon sens et de discernement biblique sur le sujet ?

    Se rend elle compte parfois que les relations affectives au sein d’une famille n’ont rien à voir avec les relations personnelles que l’on a avec Jéhovah ?[/justify]

    2) La WT fait également une différence entre membres de la famille et hors famille puisque celui qui fréquente un excommunié hors famille risque l’excommunication, tandis que celui qui fréquente un excommunié de sa famille est certes montré du doigt, traité comme un mauvais exemple, ostracisé et perd ses privilèges mais n’encoure pas d’excommunication (Manuel des anciens p 116)
    Seules des relations spirituelles avec un excommunié de sa famille peuvent conduire à l’excommunication ![/justify]

    La WT ne respecte pas elle même ses consignes puisqu'elle prévoit que les 'anciens' s'entretiennent une fois par an avec les excommuniés, autrement dit qu'ils aient des relations spirituelles avec eux. Ceci pour essayer de les ramener au sein de l'organisation.[/justify]

    De plus elle fait la différence  entre les excommuniés' neutres' et les excommmuniés 'apostats qui répandent leur propagande', ces derniers n'ayant pas destinataires de ces visites annuelles. Ks 2010 p 114. Faire cette différence n'est pas permise aux autres membres de la congrégation. [/justify]

    Conclusion :[/justify]

    La WT sait, et reconnaît dans une partie de ses écrits que sa pratique actuelle de l’excommunication n’est pas chrétienne, mais elle persiste et signe en dépit des souffrances et chagrins qu’elle engendre et c’est en cela également qu’elle est une abomination.

    Subsidiairement:

    Une autre compréhension possible des paroles de Paul à propos de l'excommunication (1 Cor 5 :7-13) peut laisser entendre également que l'expression "ne pas manger avec un tel homme se réfère au "repas du Seigneur" auquel le pécheur ne peut pas participer. En effet le verset 8 de I Cor 5 crée un contexte bien précis en rapport avec cette célébration.

    Paul met également en parallèle la non fréquentation des gens du monde et celle du pécheur non repentant.

    La non fréquentation du pécheur signifierait alors la même que la non fréquentation des gens du monde "je ne voulais pas dire par là d'une façon absolue"

    Nous sommes loin ici de la pression morale et affective exercée sur un excommunié TJ pour le contraindre à revenir vers un culte qui ne lui convient pas, que ce soit temporaire ou définitif


    _________________________________________________________________________________________________________
    Tout ce que vous avez dit en secret sera crié sur les toits en terrasse - Luc 13:3. C'est bien ce qui se passe avec internet depuis une bonne dizaine d'années
    Ex-témoin de la watch
    Ex-témoin de la watch
    Membre - Actif
    Membre - Actif


    Sexe : Masculin ***
    Messages : 1629
    Date d'inscription : 03/09/2021

    Quelle est l'origine de l'excommunication ? Empty Re: Quelle est l'origine de l'excommunication ?

    Message  Ex-témoin de la watch Sam 21 Jan 2023 - 10:37

    De l'excommunication païenne à l'art de faire passer la victime d'un rituel païen et satanique pour un coupable 





    AUCUN CONTACT autorisé, ni par mail ni par téléphone, ni par SMS, voilà la réalité du message et du dogme enseigné à l'intérieur du groupe à l'assemblée de l'été 2016 qui contredit complètement l'explication publique donnée sur jw qui dit que : "les liens du sang perdurent"!!

    tant de souffrances se basant uniquement sur un ou deux textes bibliques interprétés par le collège central sans tenir compte du contexte...quel malheur...car beaucoup de tj suivent cette directive en pensant être fidèle à Dieu...certains parents ne reverront donc jamais leurs enfants de toute leur vie!!! et ceux qui reviennent, on peut douter de leur motivation.. cela s'appelle du chantage affectif, pas la vrai foi!!


    _________________________________________________________________________________________________________
    Tout ce que vous avez dit en secret sera crié sur les toits en terrasse - Luc 13:3. C'est bien ce qui se passe avec internet depuis une bonne dizaine d'années
    Ex-témoin de la watch
    Ex-témoin de la watch
    Membre - Actif
    Membre - Actif


    Sexe : Masculin ***
    Messages : 1629
    Date d'inscription : 03/09/2021

    Quelle est l'origine de l'excommunication ? Empty Re: Quelle est l'origine de l'excommunication ?

    Message  Ex-témoin de la watch Sam 21 Jan 2023 - 10:38

    -
    Jean 8:44 Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge. 

    1 Jean 2:21 Je vous ai écrit, non que vous ne connaissiez pas la vérité, mais parce que vous la connaissez, et parce qu'aucun mensonge ne vient de la vérité.

    Matthieu 12:34 Races de vipères, comment pourriez-vous dire de bonnes choses, méchants comme vous l'êtes? Car c'est de l'abondance du coeur que la bouche parle.


    La société watch tower vous ment-elle? 
    La société watch tower abuse psychologiquement et financièrement de ses membres, utilise le mensonge, la propagande, la désinformation et la manipulation mentale

    Cette organisation est extrémiste et ne respecte pas les droits de la personne. Son but inavoué est de maintenir ses fidèles au Moyen-Âge sur le plan intellectuel afin de mieux les contrôler. C'est l'organisation des Témoins de Jéhovah, connue aussi sous la désignation : «Watchtower Bible & Tract Society.»

     
    Cette secte qui est un véritable «maître à penser» n'aime pas être contestée ni remise en question. 


    L'organisation des Témoins de Jéhovah utilise diverses techniques de manipulation mentale et des sophismes à l'intérieur de ses publications et des discours qu'elle pré écrit. 
     
     L'organisation vous enlève votre liberté de penser, votre liberté d'expression et votre liberté d'action. Certes, au début lorsque vous commencerez à aller à leurs réunions et leurs assemblées, les Témoins de Jéhovah se montrerons aimables envers vous. Mais au fur et à mesure que le temps passera ils se montrerons de plus en plus ferme à votre égard. Ne tolérant aucun écart. 

    Si vous osez contester à bon droit et à juste titre les directives de l'organisation ou celle de ses représentants, ils vous réprimanderons, culpabiliserons, humilierons et se moquerons de vous. Ils détruirons votre estime de soi et appellerons cela de «l'humilité».

     Ne vous fiez pas aux apparences. 
    Bien qu'ils soient bien habillés et souriants quand ils font du porte à porte et qu'ils soient propres au dehors, au dedans ils sont en général méchants, durs, cruels, sans coeur, sans compassion, intolérants, misogynes, se jugeant les uns les autres en permanences, la délation qui est une abomination est recommandé par la société, ils sont pleins de préjugés et de jugements.

    Ils n'ont aucune pitié pour les pauvres, les faibles et les malades. Les Témoins de Jéhovah méprisent et jugent ceux qui ne suivent pas les directives de la Watchtower.


    _________________________________________________________________________________________________________
    Tout ce que vous avez dit en secret sera crié sur les toits en terrasse - Luc 13:3. C'est bien ce qui se passe avec internet depuis une bonne dizaine d'années
    Ex-témoin de la watch
    Ex-témoin de la watch
    Membre - Actif
    Membre - Actif


    Sexe : Masculin ***
    Messages : 1629
    Date d'inscription : 03/09/2021

    Quelle est l'origine de l'excommunication ? Empty Re: Quelle est l'origine de l'excommunication ?

    Message  Ex-témoin de la watch Jeu 13 Avr 2023 - 14:59

    Quelle est l'origine de l'excommunication ? Odo7

    mais qui demande une chose pareille dans la bible? qui demande de rejeter un membre de sa famille dans la bible? ne vous y trompez pas, cela peut être, votre père, votre mère, votre frère, votre soeur, votre grand-père, votre grand-mère, votre fils, votre fille, etc. et après cela, ils vont oser dire qu'ils ne brisent pas des familles

    mais en réalité une personne qui a ouvert les yeux sur une imposture comme celle le collège central, et qui tourne le dos à cette organisation mensongère et mortifère, a qui tourne-t-elle vraiment le dos?

    vous voyez bien que le collège central se prend pour se qu'il n'est pas, et prend la place du christ dans les coeurs des gens simple, mais n'ayez pas peur brave gens, ces gens-là ne sont rien, ils n'ont aucun pouvoir si ce n'est celui du chantage, et celui qui vous leur accordez, ils ne peuvent rien de réel contre vous, c'est cela la vérité et la réalité, tourner le dos à une secte mensongère et mortifère qui vous rend en plus malade est une bonne chose, vous n'en serez que plus libre et plus heureux, croyez-moi

    ils ont réussi à faire croire que pour être sauvé, ils fallait passer par eux, pas de salut sans le collège central, les supposées frères du christs seraient, le chemin, la vérité, et la vie, Loool, je vous rappelle que soutenir les frères du christ pour être sauvé ne peut être qu'une invention satanique, car aucun verset, ni aucu apôtre dans le nouveau testament ne demande une chose pareille, c'est tout le contraire


    vous voulez une preuve?

    1 Corinthiens 1,11 Car, mes frères, j'ai appris à votre sujet, par les gens de Chloé, qu'il y a des disputes au milieu de vous. 12 Je veux dire que chacun de vous parle ainsi: Moi, je suis de Paul! et moi, d'Apollos! et moi, de Céphas! et moi, de Christ! 13 Christ est-il divisé? Paul a-t-il été crucifié pour vous, ou est-ce au nom de Paul que vous avez été baptisés?.


    et en prime, ils demandent de se prosterner devant eux, Loool

    vous voulez la preuve?



    ils demandent une adoration pour eux-mêmes, alors que cette même adoration, 'proskuneo' est refusée pour jésus.
    Quelle est l'origine de l'excommunication ? Qr1z
    Quelle est l'origine de l'excommunication ? A656

    ils ont pris la place du christ, et ils s'en vantent 

    TMN 2 Corinthiens 5​:​20
    20  Nous sommes donc des ambassadeurs à la place de Christ...
    https://www.jw.org/fr/biblioth%C3%A8que/bible/bible-d-etude/livres/2-corinthiens/5/







    Lemaistre de Sacy - 1701 - SAC


    Nous faisons donc la fonction d’ambassadeurs pour Jésus -Christ, et c’est Dieu même qui vous exhorte par notre bouche. Ainsi nous vous conjurons, au nom de Jésus -Christ, de vous réconcilier avec Dieu ;


    David Martin - 1744 - MAR


    Nous sommes donc ambassadeurs pour Christ, et c’est comme si Dieu vous exhortait par notre ministère ; nous [vous] supplions [donc] pour [l’amour] de Christ, de vous réconcilier avec Dieu.


    Ostervald - 1811 - OST


    Nous faisons donc la fonction d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; et nous vous supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu !


    _________________________________________________________________________________________________________
    Tout ce que vous avez dit en secret sera crié sur les toits en terrasse - Luc 13:3. C'est bien ce qui se passe avec internet depuis une bonne dizaine d'années
    Ex-témoin de la watch
    Ex-témoin de la watch
    Membre - Actif
    Membre - Actif


    Sexe : Masculin ***
    Messages : 1629
    Date d'inscription : 03/09/2021

    Quelle est l'origine de l'excommunication ? Empty Re: Quelle est l'origine de l'excommunication ?

    Message  Ex-témoin de la watch Jeu 22 Fév 2024 - 10:22

    Mikaël Malik a écrit:
    Josué2 a écrit:L'origine de l'excommunication se trouve dans la bible.
    Il suffit de bien lire la première épître aux Corinthiens pour s'en rendre compte.

    Pas avant 1947  : Laughing  

    Parce que, avant cette date l'excommunication était d'origine païenne et anti-biblique dont le chapitre fut écrit lors d'un concile de l'église catholique, dixit, Nathan Knorr 3èm président de la watchtower


    L’excommunication est un rituel païen

    L’excommunication est une pratique d'origine païenne, d'après cet article du Réveillez-Vous! du 8 janvier 1947, p. 27 (édition anglaise).

    Extrait :
    Si vous êtes l'une des 138 millions de personnes au monde nées et élevées en tant que protestants, alors vous êtes d'ores et déjà excommuniée par la hiérarchie de l’Église catholique romaine. Cela signifie que vous êtes regardée avec le mépris le plus infâmant par le Vatican, vous êtes maudite et damnée avec le Diable et ses anges. 


    Ceci est le « canon de la loi » que la hiérarchie Catholique Romaine tente de faire appliquer sous le prétexte que c’est la loi de Dieu. L’autorité de l’excommunication vient, affirment-ils, des enseignements du Christ et des apôtres que l’ont trouve dans les versets suivants : Matthieu 18:15-19 ; 1 Corinthiens 5:3-5 ; 16:22 ; Galates 1: 8,9 ; 1 Timothée 1:20 ; Tite 3:10. Mais l’excommunication hiérarchique, en tant que punition et remède « médical », ne trouve aucun fondement dans ces versets. En fait, ceci est même étranger aux Écritures - Hébreux 10:26-31
     

    Quand, donc, cette pratique est-elle apparue ? L’Encyclopédie Britannique dit que l’excommunication papale n’est pas sans influence païenne, « et ses variations ne peuvent être adéquatement explicitées sans faire référence à des excommunications non-chrétiennes analogues ». Les Grecs superstitieux croyaient que lorsqu’un excommunié mourrait, le Diable entrait à l’intérieur de son corps. Par conséquent, « ils découpaient le cadavre et le faisait bouillir dans du vin ». Même les Druides avaient leur méthode pour expulser ceux qui avaient perdu la foi dans leur religion superstitieuse. Ce fut donc après que le catholicisme adopta cette pratique païenne, en 325 de notre ère, que ces nouveaux chapitres religieux de l’excommunication furent écrits.



    ciaoooo

    avant l'excommunication était païenne et maintenant que le collège central l'a repris c'est devenu un acte plein d'amour venant de...... bé, on sait toujours pas de qui, Loool


    _________________________________________________________________________________________________________
    Tout ce que vous avez dit en secret sera crié sur les toits en terrasse - Luc 13:3. C'est bien ce qui se passe avec internet depuis une bonne dizaine d'années
    Ex-témoin de la watch
    Ex-témoin de la watch
    Membre - Actif
    Membre - Actif


    Sexe : Masculin ***
    Messages : 1629
    Date d'inscription : 03/09/2021

    Quelle est l'origine de l'excommunication ? Empty Re: Quelle est l'origine de l'excommunication ?

    Message  Ex-témoin de la watch Jeu 22 Fév 2024 - 10:24

    Josué2 a écrit:Je m'en fiche .
    Je te dit que l'excommunication et pratiquer tant par les religion que des parties politiques.

    vous ne vous fichez que de l'un de vos maîtres soi-disant oint, Loool, l'excommunication est d'origine païenne, et quoi que vous puissiez en dire, cela ne changera jamais

    le collège central a reprit un dogme païen qui a été écrit en 325 par l'église catholique lors d'un concile, et il a fait exprès de le reprendre pour mieux vous écraser, pour vous exploiter au max, pour faire de vous de bons toutous obéissants à sa mémère, Loool


    Quelle est l'origine de l'excommunication ? Chien19


    _________________________________________________________________________________________________________
    Tout ce que vous avez dit en secret sera crié sur les toits en terrasse - Luc 13:3. C'est bien ce qui se passe avec internet depuis une bonne dizaine d'années
    Ex-témoin de la watch
    Ex-témoin de la watch
    Membre - Actif
    Membre - Actif


    Sexe : Masculin ***
    Messages : 1629
    Date d'inscription : 03/09/2021

    Quelle est l'origine de l'excommunication ? Empty Re: Quelle est l'origine de l'excommunication ?

    Message  Ex-témoin de la watch Jeu 22 Fév 2024 - 10:25

    L’excommunication est une pratique d'origine païenne, d'après cet article du Réveillez-Vous! du 8 janvier 1947, p. 27 (édition anglaise).

    Extrait :
    Si vous êtes l'une des 138 millions de personnes au monde nées et élevées en tant que protestants, alors vous êtes d'ores et déjà excommuniée par la hiérarchie de l’Église catholique romaine. Cela signifie que vous êtes regardée avec le mépris le plus infâmant par le Vatican, vous êtes maudite et damnée avec le Diable et ses anges. L’Encyclopédie Catholique dit ceci :


    « Avec les exceptions précitées (les infidèles, païens, musulmans et les Juifs), tous ceux qui furent baptisés sont susceptibles d’être excommuniés, même ceux (les protestants) qui n’ont jamais appartenu à la véritable Église, puisque par leur baptême ils sont ses sujets, bien que rebelles. De plus, l’Église excommunie non seulement ceux qui abandonnent la vraie foi pour embrasser le schisme ou l’hérésie, mais aussi ceux qui naissent à l’intérieur de ces mouvements schismatiques et hérétiques. Tout ceux qui appartiennent à des loges telles que les Franc-maçons, les Fenians, les Chevaliers du Temple, les Odd Fellows, les Fils de la Tempérance, les Chevaliers de Pythie, sont aussi excommuniés. »


    Ceci est le « canon de la loi » que la hiérarchie Catholique Romaine tente de faire appliquer sous le prétexte que c’est la loi de Dieu. L’autorité de l’excommunication vient, affirment-ils, des enseignements du Christ et des apôtres que l’ont trouve dans les versets suivants : Matthieu 18:15-19 ; 1 Corinthiens 5:3-5 ; 16:22 ; Galates 1: 8,9 ; 1 Timothée 1:20 ; Tite 3:10. Mais l’excommunication hiérarchique, en tant que punition et remède « médical », ne trouve aucun fondement dans ces versets. En fait, ceci est même étranger aux Écritures - Hébreux 10:26-31
     

    Quand, donc, cette pratique est-elle apparue ? L’Encyclopédie Britannique dit que l’excommunication papale n’est pas sans influence païenne, « et ses variations ne peuvent être adéquatement explicitées sans faire référence à des excommunications non-chrétiennes analogues ». Les Grecs superstitieux croyaient que lorsqu’un excommunié mourrait, le Diable entrait à l’intérieur de son corps. Par conséquent, « ils découpaient le cadavre et le faisait bouillir dans du vin ». Même les Druides avaient leur méthode pour expulser ceux qui avaient perdu la foi dans leur religion superstitieuse. Ce fut donc après que le catholicisme adopta cette pratique païenne, en 325 de notre ère, que ces nouveaux chapitres religieux de l’excommunication furent écrits.


    Dès lors, quand les prétentions de la hiérarchie augmentèrent, l’arme de l’excommunication devint un instrument par lequel le clergé conçut une combinaison mêlant pouvoir ecclésiastique et tyrannie profane sans précédent historique. Les Princes et les monarques qui s’opposèrent au diktat du Vatican furent très rapidement empalés au nom de l’excommunication et subirent la torture du bûcher. …


    par le troisième président de la société watchtower, nathan knorr


    excommunication TJ 2016 fr 



    vidéo sur l'excommunication.

    Les parents qui ont un membre de leur famille excommunié, devrait faire comme Aaron qui n'a pas montré sa tristesse quand Dieu a tué deux de ces fils !!!





    par le collège central, Loool


    _________________________________________________________________________________________________________
    Tout ce que vous avez dit en secret sera crié sur les toits en terrasse - Luc 13:3. C'est bien ce qui se passe avec internet depuis une bonne dizaine d'années

      La date/heure actuelle est Sam 13 Avr 2024 - 7:29