Forum des Religions - Les Origines

La Tour de Babel :: l'origine de l'empire mondial des religions

    Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge !

    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11501
    Date d'inscription : 03/10/2020

    Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge ! - Page 4 Empty Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge !

    Message  Arlitto Mer 14 Oct 2020 - 9:38

    Rappel du premier message :

    Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge !


    "Le calife Uthman" a brûlé 31 versions différentes des Corans qui tournés à l'époque !. 

    Sous le califat de `Uthman, troisième calife (644 - 656), le territoire musulman s'est considérablement agrandi et de nouveaux problèmes surgissent : quatre types de divergences apparaissent à propos du texte du Coran. Le calife Uthman décide alors d'officialiser un type unique d'écriture du texte coranique et d'établir une classification unique des sourates les unes par rapport aux autres. 

    C'est à cette fin qu'il charge une commission de préparer plusieurs copies (mus'haf) du Coran. Et cela se passait en l'an 25 de l'hégire, soit quinze ans après la mort du Prophète. Ces copies préparées, `Uthman les fait envoyer en différents points importants du territoire musulman. 

    Tous ces éléments sont rapportés par Al-Bukhârî, no 4 702. Les copies du Coran écrites de nos jours suivraient toujours mot pour mot et lettre pour lettre cette écriture des copies d'Uthman, écriture nommée « ar-rasm al-uthmanî ». Quelques-unes de ces copies existeraient encore aujourd'hui, l'une se trouverait à Istanbul (Turquie), l'autre à Tachkent (Ouzbékistan).

    Après avoir envoyé ces copies dans chaque région, `Uthman fit détruire toutes les copies précédentes, dont celle d'Ali, gendre de Mahomet, celle d'Ubai b. Ka'b ainsi que celle d'Ibn Mas`ud. Bien que ce dernier ait refusé de détruire sa copie de son vivant, elle fut brûlée par la suite.

    Le Kallif othman ibn afan a brûlé toutes les 31 versions du coran pour garder sa version qui circule aujourd'hui, c’est pourquoi il y a un seul coran.

    Mais on trouve quelques versions qui circulent toujours comme : 

    1)Coran version Hafess en Égypte
    2)Coran version Warche au Maroc
    3)Coran version Kaloun en Tunisie


    Ref:

    Dairat el maaref el islamiya, livre 26 page 8177 à 8194
    Al masahef de Iben Daoud al Cijistani page 21
    Fehrest de Iben al nadim
    Le plus grand auteur arabe Dr Taha Houssen dans son livre al fetna al koubra partie 1 page 160 a 183 a critiqué l'islam
    Al Tabari


    Le Coran d'Othman ou de Mohammed ? 

    Voici une liste de corans qui ont été brûlé par Othman.

    Le Coran d'Abdullah Bin Amre Ibn Al-Ass
    le Coran d'Abdullah Ibn Abbas
    le Coran d'Abdullah Ibn Al Zoubir
    le Coran d'Abe Baker Al Sedeek
    le Coran d"Abe Mosa Al Asharee
    le Coran de Abu Zaied
    le Coran d' Aïcha,
    le Coran d'Akrama
    le Coran d'Al Asoad Ibn Yazid 
    le Coran d'Al Hajaj Ibn Yousef Al Thakafy
    le Coran d'Anes Bin Malek
    le Coran d'Ata' Abe Rabeh
    le Coran d'Hafsa
    le Coran de Moaaz Bin Gabel
    le Coran de Moujahid
    le Coran de Muhammad Bin Abe Mosa.
    le Coran d'Obaid Bin Omeir Al-Laithy.
    le Coran d'Othman Ibn Affan
    le Coran de Qualown /Abu Mosa Ibn Mina
    le Coran de Saeed Bin Gabber 
    le Coran de Salem Maola Abe Hozaifa
    le Coran de Suleiman Ibn Mahran
    le Coran de Talha
    le Coran de Waresh
    le Coran de Zaied Ibn Thabet
    etc...

    De toutes ces anciennes versions du Coran qui ont été détruites, seuls deux manuscripts ont survécu jusqu'à notre époque : le Codex de Samarcande (daté de 654) conservé au musée Doktary à Istamboul et le Codex de Londres (daté de 772) conservé au British Museum. Chacun contient environ 750 divergences par rapport au Coran actuel (on remarque que c'est souvent le Coran actuel qui semble avoir ajouté des mots ou des phrases au texte primitif).


    Al Tabry, au 10ème siècle, l'avouait carément : 

    "Le texte du coran n’était pas fixé à mon époque." 



    Et l'Imam Ja'far, pour résumer la situation, allait plus loin encore :

    "Le véritable Coran n'existe pas !"


    Selon As-Suyuti (mort en 1505) Ibn ’Umar al Khattab aurait dit :

    "Que personne d’entre vous ne dise qu’il a acquis le Coran entier, car qu’en sait-il ? Beaucoup du Coran a été perdu ! Alors qu’il dise : J’ai acquis ce qui était disponible. "
    (As-Suyuti, Itqan, partie 3, page 72). 


    Jabir a rapporté que l'Imam Bar a dit :

    "Personne ne peut affirmer avoir rassemblé tout le Coran tel qu'il a été révélé par Allah, si ce n'est un menteur ! Le Prophète dit alors : c'est ainsi que le démon m'a envoyé ses deux serviteurs à l'instant Abu Bakr et Omar". (Commentaire de bas de page de la traduction de Maqbool : Sourate "Hajj": 674)


    Un grand nombre d'exemple de modification du Coran. En voici un

    L’Imâm Al-Bukhârî et Ibn Jarîr disent que, selon Ubayy Ibn Ka`b et Anas b. Malik, ces paroles ont été révélées dans la Sourate 102 "At-Takâthur" (La course aux richesses) : 

    "Le Prophète (paix et bénédiction d’Allâh sur lui) a dit : 'Si le fils d’Adam avait deux vallées de richesses, il souhaiterait que lui en fût échue une troisième. Rien ne peut remplir le ventre du fils d'Adam sauf la terre (= la mort), mais Dieu revient vers celui qui revient à Lui' ...". 


    -----> Pourtant on ne retrouve plus ce passage dans la sourate 102 (qui ne contient que 8 versets) du coran actuel. Il a donc été enlevé.

     Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime son semblable a accompli [la] loi.

    .
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11501
    Date d'inscription : 03/10/2020

    Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge ! - Page 4 Empty Re: Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge !

    Message  Arlitto Mer 14 Oct 2020 - 10:03

    La "terre est plate et fixe" selon ces "savants" = Lol

    Malgré toutes les preuves du contraire, en 2019, des "savants" musulmans croient et enseignent encore que la terre est plate et fixe, parce que c'est écrit dans le Coran. Lol
    Sans compter les montagnes fixent et immobiles !



    SOURATE 16 
    AN-NAḤL (LES ABEILLES)(1) 
     128 versets 
    Pré-hég. nº 70

    16:15. Et Il a implanté des montagnes immobiles dans la terre afin qu’elle ne branle pas en vous emportant avec elle de même que des rivières et des sentiers, pour que vous vous guidiez,

    Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge ! - Page 4 Pic3

    Sourat Al-Hijr [15:19] : "Et quant à la terre, Nous l'avons étalée et y avons placé des montagnes (immobiles)..



    SOURATE 78 
    AN-NABĀ˓ (LA NOUVELLE)(1)

     40 versets 
    Pré-hég. nº 80

    6.N’avons-Nous pas fait de la terre une couche?

    7.et (placé) les montagnes comme des piquets?

    .
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11501
    Date d'inscription : 03/10/2020

    Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge ! - Page 4 Empty Re: Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge !

    Message  Arlitto Mer 14 Oct 2020 - 10:04

    Islam ibn Ahmad - la fiabilité des récitations coranique



    Preuves : le Coran est corrompu! Variantes textuelles problématiques





    Traduction de la vidéo originale: https://www.youtube.com/watch?v=Jlb81...

    Dans cette vidéo, Ismaël réfute les affirmations des musulmans sur le Coran. Il compare les variantes textuelles entre 2 versions arabe du Coran (il s'agit ici des versions "Hafs" et "Duri").

    Débat David Wood vs. Shabir Ally (en anglais) : https://www.youtube.com/watch?v=WKqe8...





    La multiplicité des versions du Coran et leurs différences

    les Musulmans affirment que le Coran est unique. 

    L’encyclopédie originale a été éditée en 1933 en grands volumes. Puis une version abrégée a été éditée en 1998, ce travail est présenté dans sa première partie par son éminence le Cheikh et docteur Mohammed Sayed Tantawy, Cheikh de la Grande Mosquée Al-Azhar. En particulier, celui-ci dit: "l’Encyclopédie islamique, publiée par l’Organisation Générale Egyptienne du Livre en association avec le Centre pour l’Innovation Intellectuelle Al-Sharka, est considérée comme le meilleur des projets scientifiques qui conduit l’esprit aux trésors des connaissances les plus honorables. C’est vraiment une merveilleuse encyclopédie. Je remercie Dieu avant tout, et je remercie aussi ceux qui ont conçu cette encyclopédie".


    L’Encyclopédie islamique a été publiée entre 1913 et 1936 en trois éditions : en Anglais, en Allemand et en Français. L’Encyclopédie islamique est, encore à ce jour, le seul travail encyclopédique complet à propos de l’Islam. 

    Au tome 26, page 8175, il y est écrit : "le texte du Coran qui a été retenu pas Othman Ibn Affan n’était qu’un texte parmi d’autres trouvés au long des quatre premiers siècles de l’Hégire". Il y est ajouté : "il y avait d’autres Corans en lien avec les compagnons [du prophète]: ils étaient célèbres dans les villes de Al-Basra, Al-Kophah et Al-Sham".

    La plus importante référence est l’Encyclopédie islamique. Elle existe en 33 volumes de “Alif” à “Ya” [A à Z]. Il y a aussi d’autres livres qui mentionnent des différences comme Abu-Gaefar, Al-Nahas, Al-Itqan, dans "La perfection de la science du Coran" de Al-Syouty et d’autres références.

    De ces différentes références et sources parlant des différences entre les corans, Ibn Al-Nadeem, dans l’Encyclopédie islamique, a mentionné les titres de 11 travaux de recherche dans le domaine des différences existant d’un Coran à l’autre: 

    - Les différences entre les corans du peuple d’Al-Sham, en Iraq et Al-Hijaz (par Ibn Amer Al-Yahsoudy, décédé en l’an 118 de l’Hégire). 

    - Les différences entre les corans des peuples de Al-Madina, Al-Kophah et Al-Basra (par Al-Kithany). 

    - Les différences entre les corans des peuples de Al-Kophah, Al-Basra et Al-Sham (par Abe-Zakaria Al-Faran). 

    - Les différences dans les corans issus du recueil des différentes traditions orales. 

    S’y ajoutent trois livres, tous ayant pour titre "Les corans", de Al-Asfhany, Ibn Al-Kabany et Abu-Dawûd Al-Sagistany. Le plus célèbre d’entre eux étant celui de : Abu-Dawûd Al-Sagistany. 

    L’Encyclopédie islamique, page 8176, en seconde colonne dit : « Le bref livre intitulé "Dialectes et Lectures du Coran" (Kitab Al-Huruf Wa Al-Qira'at), incorporé dans l'ouvrage "Sunan d'Abû Dâwûd"
    , du célèbre auteur de hadiths (recueil de traditions) Abu-Dawûd Al-Sagistany, note des milliers de différences dans le texte du Coran. » 

    En réalité, il y a de nombreux corans différents. 

    Nous avons le Coran d’Othman et le coran de Qualown.A propos du coran de Qualown, la présentation de ce coran mentionne: « Il a été écrit d’après le récit de Abu- Mosa Ibn Mina, connu sous le nom de Qualown, comme le raconte Obi Ibn Ka'b.

    Il y a des différences dans l’orthographe et dans la grammaire. Il y a également un autre coran appelé le coran de Waresh : ce coran mentionne qu’il a été récité par l’Imam Nafe' Al-Madny, à partir du récit de Hafs, comme le raconte Assem Al-Korashy.

    Il y eut un accord selon lequel l’autorité serait donnée à Dar Al-Ma'aref Al-shameia de modifier le texte du coran à partir du texte du codex disponible, comme le raconte Hafs. Ainsi, il y eu des changements dans les corans.

    L’encyclopédie islamique, tome 26, page 8180 décrit des différences en disant : « Il y a d’autres différences dans les narrations des musulmans de la seconde génération, comme Ibn Yazid , Akrama et Khatab , également, il y a avait d’autres différences attribuées à d’autres corans mineurs. » 

    A ce sujet, Al-Tabry décédé en l’an 311 de l’Hégire, a parlé de ces différences en disant : « le texte du coran n’était pas fixé à mon époque » ; voici un témoin. 

    Page 8177 l’Encyclopédie islamique dit la chose suivante: "la plupart de ce qui est mentionné à propos des différences concerne les différences entre le coran de Ibn Masoud à Al-Kophah, le coran de Obi-Ibn Ka'b à Al-Sham et le coran de Abe-Mosa Al-Asharee à Al-Basra. Ces corans ont été établis au temps au Prophète, quand Abdullah Ibn Masoud, décédé en l’an 33 de l’Hégire, était un compagnon du messager de Dieu, il lui emprunta 77 chapitres du coran, et l’un de ceux-ci promettait d’entrer au paradis". 

    Le coran de Abe-Mosa Al-Asharee était bien connu à Al-Basra. Selon l’Encyclopédie il dit à ses successeurs : « quand le messager d’Othman arrivera, ne retirez aucune partie de mon coran, même si cette partie n’existe pas dans le coran d’Othman ». Il ajouta :et si une partie existe dans le coran d’Othman mais pas dans le mien, vous ajouterez cette partie à mon coran. » 

    Ainsi, le coran de Abe-Mosa Al-Asharee devint-il si volumineux et inclut-il les deux chapitres supplémentaires qui ne sont pas présents dans le coran de Obi.

    L’Encyclopédie Islamique mentionne le nombre de ces corans : à la page 8179, elle mentionne les corans d’Abdullah Ibn Masoud's, d’Obi-Ibn Ka'b' et d’Abe-Mosa Al-Asharee.

    D’autres corans sont encore ceux de : 

    1) Zaied Ibn Thabet, 

    2) Abdullah Ibn Abbas, 

    3)Anes Bin Malek, 

    7) Abdullah Ibn Al-Zoubir, 

    5) Salem Maola Abe Hozaifa , 

    6) Abdullah Bin Amre Ibn Al-Ass.

    7) Obaid Bin Omeir Al-Laithy. 

    8) Abu-Dawûd Al-Sagistany.

    9) Coran de Ata' Abe Rabeh, 

    10° Akrama, Moujahid, 

    11)  Saeed Bin Gabber,

    12) Al-Asoad Ibn Yazid,

    13) Muhammad Bin Abe Mosa. 

    14) Talha, Suleiman Ibn Mahran, ce qui fait un total de 25 corans.

    Al-Sagistany y a encore ajouté 2 autres corans : le coran de Abu-Zaied, et celui de Moaaz Bin Gabel, en plus des chapitres écrits du temps de Mahomet sur des os et des pierres.

    Qu’est il arrivé à ces chapitres ? Ils n’existent plus aujourd’hui et rien n’est dit à leur sujet dans aucune référence, pourtant il dit « C’est nous qui avons envoyé le Dhikr (c'est-à-dire le Coran) et certainement, nous le garderons ». 

    Il y a également le coran de Abe Baker Al-Sedeek qui a été constitué par Zaied Ibn Thabet et le coran de Othman Ibn Affan qui a été constitué par Zaied IbnThabet, en supplément au coran de Al-Hajaj Ibn Yousef Al-thakafy dans lequel il a réalisé des changements profonds. 

    L’abrégé de l’Encyclopédie arabe (de Muhammad Shafik Ghorbal) dit page 1187 : « Othman a brûlé tous les corans excepté celui qu’il avait ordonné de distribuer et de diffuser. »

    .
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11501
    Date d'inscription : 03/10/2020

    Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge ! - Page 4 Empty Re: Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge !

    Message  Arlitto Mer 14 Oct 2020 - 10:05

    .

    Pages du Coran qui se trouve à Paris (ref : 328) et qui daterait de 637.



    fragment de la Bibliothèque Nationale de France.

    Une insertion de deux versets a été réalisée sur ce Coran, dans la sourate 7.
    Cette insertion est vérifiable sur ce manuscrit.

    L'insertion se trouve au bas d'une page (dite 70) et est faite de
    - la moitié du verset 24
    - la totalité du verset 25.
    On a besoin aussi, pour l'analyse complète, de la page suivante (dite 71)



    L'histoire d'Adam et Ève chassés du paradis.



    Pages 70 (bas) suivie de puis 71 (haut)
    Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge ! - Page 4 Wybo

    7:19. Ô Adam! Habite le jardin, toi et ton épouse, et mangez d'où vous voulez. Mais n'approchez pas cet arbre, sinon, vous seriez au nombre des oppresseurs.

    7:20. Puis le satan, afin de leur faire paraître ce qui leur était caché de leurs [parties] honteuses, leur susurra, disant: "Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que [pour vous empêcher] d'être des anges ou des éternels!

    7:21. Il leur a juré "Je suis un conseiller pour vous"

    7:22. Alors il leur tendit [un piège] par la tromperie.Lorsqu'ils eurent goûtéR2 de l'arbre, leurs [parties] honteuses leur apparurent, et ils se mirent à les couvrir avec des feuilles du jardin. Leur Seigneur les a interpellés: "Ne vous avais-je pas interdit cet arbre-là ? Et ne vous avais-je pas ditque le satan est pour vous un ennemi manifeste?"

    7:23. Tous deux dirent: "Notre Seigneur! Nous nous sommes opprimés nous-mêmes. Si tu ne nous pardonnes pas et n'as pas miséricorde envers nous, nous serons au nombre des perdants".

    7:24. [Allah] dit: "Descendez [du jardin], ennemis les uns des autres. Vous aurez sur terre un lieu fixe et une jouissance pour un moment".
    7:25. [Allah] dit: "Vous y vivrez, vous y mourrez, et l'on vous en fera sortir"

    7:26. Ô fils d'Adam! Nous avons descendu sur vous un vêtement pour cacher vos [parties] honteuses, ainsi que des plumes.T1 Mais le vêtement de la crainte [d'Allah] voilà qui est meilleur! Voilà un des signes d'Allah! Peut-être se rappelleront-ils!

    7:27. Ô fils d'Adam! Que le satan ne vous éprouve pas, comme il a fait sortir du jardin vos père et mère, leur arrachant leur vêtement pour leur faire voir leurs [parties] honteuses. Il vous voit, lui et son groupe, d'où vous ne les voyez pas. Nous avons fait des satans des alliés à ceux qui ne croient
    pas.

    Le coran n'avait pas la fin du versets 24 ni le verset 25 s

    Page 70 entière
    Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge ! - Page 4 Racf

    Page 71 entière:
    Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge ! - Page 4 Nv0f

    .
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11501
    Date d'inscription : 03/10/2020

    Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge ! - Page 4 Empty Re: Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge !

    Message  Arlitto Mer 14 Oct 2020 - 10:05

    .

    Les parties censurées du Coran originel et les versets ajoutés dans la Vulgate.

    1° Sur des parties censurées du Coran originel
     
    Les scribes n'auraient-ils pas procédé à des purges, des remaniements, voire des censures ?

    Il semblerait bien qu'un certain nombre de coupures ont été effectuées dans le texte coranique dont certaines datent d'avant le califat de ʻUthmân.

    En effet, plusieurs sourates et quelques versets "n'ont finalement pas été incorporés dans la version finale du Coran (...) Jusqu'au IVe/Xe siècle (de l'hégire), nombre de chiites (2) proclamaient que la version officialisée du Coran était une version massivement censurée et falsifiée de la véritable révélation faite à Mahomet. De surcroît, ils rapportaient dans leurs sources des citations coraniques qui ne figurent pas dans la vulgate [mus'af] ʻUthmânienne."

    Il y aurait donc des "textes manquants" !

    (cf. Dictionnaire du Coran, Mohammed Ali Amir-Moezzi, p. XXVI Éditions Robert Laffont, Paris 2007)
     
    "Le Coran originel intégral est près de trois fois plus volumineux que la vulgate officielle. La majorité des Compagnons, Abû Bakr et ʻUmar ― les deux premiers califes ― en tête, rejetèrent ce texte et mirent au point un texte falsifié, puisque amputé de ses parties les plus importantes.


    Selon les traditions chiites, cette Révélation originelle contenait en effet un grand nombre de versets dans lesquels, Ali et les descendants du Prophète ― notamment Fâtima et les imâms étaient nommément cités comme des modèles et des guides par excellence de la communauté.

    D'autres versets, tout aussi nombreux, dénonçaient explicitement les hommes puissants de la tribu de Quraysh et leur traîtrise à l'égard de Mahomet, de son Livre et de sa religion.

    En conséquence, "les musulmans devront se contenter de la version censurée et déformée de la vulgate ʻUthmânienne, version issue de la trahison des Compagnons qui signèrent, par leur orgueil impie, la déchéance de la communauté dans sa majorité, en écartant ʻAli de la succession du Prophète et en amputant le Livre de ce qu'il avait de plus profond." (Ibid p.161)
     
    (1) ʻUthmân ibn ʻAffân
    (2) Les Alides
    (3)  ʻUmar ibn al-Kattâb, second calife
    (4) ʻAli ibn Abî Tâlib
    (5) ses petits-fils al-Hasan et al-Husayn 
    (6) Dans le Coran, Muhammad est qualifié de prophète dans de nombreux versets, en particulier dans la sourate 33.
     
    Pourtant, le Coran affirme, en 6, 38 : "(...) nous n'avons rien omis d'écrire dans le Livre (...)", et en 12, 111 : "Ce n'est point là un récit fabriqué (...) c'est au contraire (...) un exposé détaillé de toutes choses" !
     
    " (...) des copies (du Coran) remontant à la seconde moitié du 1er/VIIe siècle ont été conservées ; aucune n'est complète, et dans bien des cas il s'agit seulement de fragments. (...) Copiés essentiellement sur des papyrus, dans un style d'écriture que l'on pris d'habitude d'appeler hijârî par référence au hidjaz, la Région où se trouvent La Mecque et Médine, ces corans se signalent par l'absence de signes diacritiques et par une orthographe du rasm, ou «squelette consonantique», défectueuse par rapport à l'usage moderne. Ces différentes lacunes invitent à penser qu'il n'était pas possible à cette époque de préserver par écrit de manière satisfaisante l'intégrité du texte coranique, même si la Tradition attribue au calife ʻUthmân un tel dessin". (Ibid p.524)
     
    Par ailleurs, "mis à part les problèmes posés par la tradition textuelle islamique, quelques éléments internes au texte coranique n'ont cessé également de poser question aux orientalistes. Par exemple, les mots et expressions restés souvent énigmatiques, non seulement pour les spécialistes modernes mais déjà pour les savants musulmans médiévaux sont les commentaires aussi nombreux que contradictoires ― parfois chez un seul et unique auteur ― illustrent les hésitations voire l'ignorance pure et simple".
    (cf. Dictionnaire du Coran, Mohammed Ali Amir-Moezzi, p. XX-XXI, Édition Robert Laffont, Paris 2007)
     
    "Dès lors, rien dans cette histoire ne permet d'affirmer avec certitude que l'événement du discours coranique fut transposé scrupuleusement et dans sa totalité dans le texte que nous connaissons actuellement." (Cf. Le Contre-discours coranique, Mehdi Azaiez, Berlin, Paris, 2015)

     
    https://books.google.fr/books?id=aaAoCQAAQBAJ&pg=PA133&lpg=PA133&dq=le+coran+n%27est+pas+un+rappel&source=bl&ots=8PTr4Op6Ni&sig=s0N8J93g
    GAMIJ8dU0bF4ho42gfE&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiI-oGE9ZPOAhXGcBoKHekGCZMQ6AEIKDAC#v=onepage&q=le%20coran%20n'est%20pas%20un%20rappel&f=false




    2° Sur les parties ajoutées du Coran originel. Les versets et sourates apocryphes
     
    Si des versets ont bel et bien été censurés ou falsifiés, des passages de la Vulgate n'auraient-ils pas été ajoutés au Coran originel ?
     
    Voici les principaux versets :
     
    La première (al-fatiha "l'ouvrante") ainsi que les deux dernières sourates (al-falaq "l'aube", al-nas "les hommes") du Coran qui sont des prières liturgiques. Abdullah ibn Masʻud critiqua la présence de ces trois sourates dans la Vulgate ʻUthmânienne. Au sujet de Masʻud, veuillez cliquer sur le lien suivant :
    http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-la-verite-sur-le-coran-et-sur-l-alcoran-suite-117813179.html

     
    De nombreux versets dans les sourates 2 (al-baqara "la vache") (a), 9 (At-Tawbah "Le repentir") (b), 18 (al-kahf "la caverne") (c), 47 (Muhammad) (d), en raison de leurs contenus respectifs qui sont pour le moins douteux.
     
    Dans la sourate 3 (al-'Imran "La famille d'Imran"), le verset 48 relatif à l'enseignement de l'Évangile au prophète Isaʼ (Jésus), alors que les Évangiles ont été composés bien après sa mort, et qu'ils sont émaillés de contradictions et d'erreurs ! 
    http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-la-verite-sur-la-bible-suite-3-sur-les-contradictions-du-nouveau-testament-119942183.html
     

    Dans la sourate 3 (al-'Imran "La famille d'Imran") les versets 127, 131 et 141, 176-178, 180-181, 188 relatifs à l'anéantissement des mécréants et à l'atrocité du châtiment qu'il leur est réservé.
     
    Par ailleurs, le verset 50 de la sourate 3 (al 'Imran "La famille d'Imran") est en totale contradiction avec les versets 17 et 18 du chapitre 5 de l'Évangile selon Matthieu. En effet, dans le Coran, il est écrit, en 3, 50 : "Et je confirme ce qu'il y a dans la Torah révélée, et je vous rends licite une partie de ce qui était interdit", alors que dans l'Évangile selon Matthieu, en 5, 17-19, il est mentionné : "Ne croyez pas que je suis venu abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de la loi, jusqu'à ce que tout soit arrivé. Celui donc qui supprimera l'un des plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux (..)".
    Au sujet des contradictions entre le Nouveau Testament et le Coran, voir la partie "annexes" à la fin de l'article suivant :
    http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/2016/08/les-contradictions-entre-la-bible-hebraique-et-le-coran.html
     
    Dans la sourate 4 (an-nisaʼ "les femmes"), le verset 157 relatif à l'affirmation de la non crucifixion d'Isaʼ (Jésus), alors que cet événement fut relaté par l'historien Flavius Joseph dans Antiquités judaïques, les versets 3, 11, 24, 25 et 34 relatifs à la condition de la femme (e), et les versets 89, 91, 101 et 151 sur le discours d'incitation au meurtre des mécréants, "l'ennemi déclaré", et à l'atrocité du châtiment qu'il leur est promis.
     
    Le verset 33 de la sourate 5 (Al-Ma'idah "La table servie"), pour appel au meurtre et à la mutilation des mécréants, ainsi que pour l'atrocité du châtiment qu'il leur est promis.
     
    Le verset 38 de la sourate 6 (Al-An'am "Les bestiaux") où il est écrit : "(..) Nous n'avons rien omis d'écrire dans le Livre (al-Kitab) (..)".
     
    Les versets 17 et 18, 35 à 37, 39 et 60 de la sourate 8 (Al-Anfal "Le butin") sur la justification divine de l'appel au meurtre des mécréants, ainsi que pour l'atrocité du châtiment qu'il leur est promis.
     
    Dans la sourate 10 (Yunus "Jonas"), les versets 4 et 8 relatifs à l'atrocité du châtiment qui sera infligé aux mécréants.
     
    La sourate 12 (Yusuf "Joseph"), qui semble être une version romanesque de l'histoire de Joseph, un mauvais résumé des chapitres 39 à 45 de la Genèse, premier livre de la Torah. Les citations que l'on y trouve sont toutes erronées. Cette sourate est en réalité une fabulation destinée à séduire ses auditeurs ! Les Kharijites (les Muhakkima) furent les premiers à s'offusquer de la présence de cette sourate dans la Révélation, en dénonçant les écrits mensongers qu'elle contient.
     
    Dans la sourate 16 (An-Nahl "Les abeilles", les versets 71, 75 et 76 relatifs à l'esclavage : "Allah a favorisé les uns d'entre vous par rapport aux autres (..) Ceux qui ont été favorisés ne sont nullement disposés à donner leur portion à ceux [les esclaves] qu'ils possèdent de plein droit (..)" ; "Allah propose en parabole un esclave appartenant, dépourvu de tout pouvoir, et un homme à qui nous avons accordé de notre part une bonne rétribution (..). Sont-ils égaux ? Louange à Allah ! (..)" ; "Et Allah propose en parabole deux hommes : l'un est muet, dépourvu de tout pouvoir et totalement à la charge de son maître ; quelque lieu où celui-ci l'envoie, il ne rapporte rien de bon. Serait-il l'égal de celui qui ordonne la justice et qui est sur le droit chemin ?".


    Dans la sourate 17 (Al-Isra "Le voyage nocturne"), le verset 1 au contenu imaginaire, les versets apocryphes 8 et 10 relatifs à l'atrocité du châtiment qui sera infligé aux mécréants, ainsi que les versets 17, 58 pour la violence des propos tenus : "Que de générations avons-nous exterminées (..)" ; "Il n'est point de cité [injuste] que nous ne fassions périr (..) ou que nous punissions d'un dur châtiment. C'est bien tracé dans le Livre".
     
    Le verset 6 de la sourate 23 (Al-mu'minum "Les croyants") : "(..) si ce n'est avec leurs épouses ou les esclaves qu'ils [les croyants] possèdent, car là vraiment, on ne peut les blâmer(..)".
     
    Le verset 31 de la sourate 24 (An-Nûr "La lumière") relatif à la condition de la femme.
     
    Les versets 6, 21, 40, 50 et 52 de la sourate 33 (al-ahzab "les coalisés") relatifs aux droits exorbitants (f) accordés au Prophète.
     
    Le verset 5 de la sourate 62 (Al-jumu'a "Le vendredi") pour dénigrement des Juifs rabbiniques.
     
    Le verset 10 de la sourate 66 (At-Tahrim "L'interdiction") relatif à la condition de la femme : "(..) la femme de Noé et la femme de Lot. Elles étaient toutes les deux sous l'autorité de deux vertueux de nos serviteurs. (..)".
     
    La sourate 107 (Al-Ma'ûn "L'ustensile") relative à "celui qui traite de mensonge la rétribution" et "à ceux qui prient tout en négligeant leur Salât (prière islamique)".
     
    La sourate 111, (al-masad "la corde"), relative à Abu Lahab et à sa femme, pour la fureur meurtrière qui émane de ses versets.
     
    a) sourate 2. En particulier, les versets 85, 89-90, 161, 171, 191, 193, 216-217, 244, 254, 286 relatifs au dénigrement des mécréants, à l'atrocité du châtiment qui leur est réservé, et à l'exhortation à l'appel au meurtre des infidèles, ainsi que les versets 223 et 228 relatifs à la condition de la femme..

    Pour exemples, en 2, 85 : "Croyez-vous donc en une partie du Livre (al-Kitab) et rejetez-vous le reste ? Ceux d'entre vous qui agissent de la sorte ne méritent que l'ignominie dans cette vie (..) ils seront refoulés au plus dur châtiment (..)", et en 2, 228 : (...) les hommes.ont cependant une prédominance sur elles[les femmes](..)".

    b) sourate 9. En particulier, les versets 3, 5, 29, 39, 73-74 pour diffamation des non-croyants et appel au meurtre, ainsi que pour incitation à combattre avec rudesse les mécréants, sous peine de recevoir un châtiment douloureux.

    c) sourate 18. En particulier, le verset 29 relatif à l'atrocité du châtiment qui sera infligé aux mécréants.

    d) sourate 47, au verset 2 : "(..) ce qui a été descendu sur Muhammad - et c'est la vérité venant de leur Seigneur - (..)", et au verset 35, pour incitation à la guerre contre les mécréants.

    e) Par exemple, en 4, 34 : "Les hommes ont autorité sur les femmes (ar-rijalu qawwamuna 'ala an-nisa'), en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci (..) Les femmes vertueuses sont obéissantes (..) Et quand à celles dont vous craignez la désobéissance (..) frappez-les (..)".

    Autre exemple, en 4, 11 : "(..) au fils, une part équivalente à celle de deux filles (..)".

    f) Par exemple, en 33, 6 : "Le Prophète a plus de droits sur les croyants qu'ils n'en ont sur eux-mêmes, et ses épouses sont leurs mères" et en 33, 50 : "Ô prophète ! Nous avons rendu licite pour toi tes épouses (..) les captives qu'Allah t'a données par le fait du Jihad, ainsi que les filles de tes oncles (..) de tes tantes (..) comme toute femme croyante qui fait don de sa personne au Prophète, si celui-ci veut la prendre pour femme. C'est là pour toi un privilège auquel les croyants sont exclus (..)".

    Autre exemples, en 33, 21 : "(..) vous avez dans le messager d'Allah un excellent modèle (..)", et en 33, 40 : (..) le dernier des prophètes".
     
     
    Tout comme les lois de la nature, la parole de Dieu est immuable ; elle ne varie pas au fil des siècles ! Dieu, l'Unique, le Véritable, indique le droit chemin, et ses commandements demeurent à jamais.

    Certains se sont détournés du vrai Rappel, afin d'égarer les hommes, hors du chemin de Dieu.
     
    Commentaires sur la sourate 2 (La vache) parsemée d'injures contre les Juifs :
     
    "L'espoir de Mahomet fut déçu : la plupart des Juifs déclinèrent ses avances. Alors la sympathie du Prophète se transforma en haine et il devint leur adversaire acharné. « Maintenant, un livre d'Allah vous est offert pour confirmer la révélation (1) que vous avez reçue naguère, et vous la repoussez... Puisse la malédiction d'Allah tomber sur les incroyants !...»" (Cf. Vingt siècles d'histoire du peuple juif, Werner Keller, p. 125, Éd. Arthaud, Bellegarde, 1971)

    "Les Juifs qui n'avaient pas été tués au combat, bannis ou torturés à mort, étaient dépouillés de leurs biens et accablés de lourds tribus. Leurs plantations et leurs palmeraies étaient détruites... Douze ans exactement après la chute de Khaybar, le calife Omar (2) chassa définitivement d'Arabie les quelques communautés survivantes et distribua leurs terres à ses soldats." (Cf. Ibid. p 126)

    (1) la Torah (Tawrâh) 
    (2) Omar ibn al-khattab
     
    Dans "La vache", comme dans beaucoup de sourates "révélées" à Médine, les scribes ont distillé des propos haineux envers les mécréants. Ils ont imposé leurs dogmes par la force à l'appui de thèses inspiratrices de terreur religieuse . Ils ont altéré sciemment la parole de Dieu !
    Combien de crimes au nom d'Allah !!  
     
    Commentaires généraux et citations :
     
    "(...) un recueil de révélations ridicules et de prédicatives vagues et incohérentes (...) c'était un sublime et hardi charlatan que ce Mahomet, fils d'Abdallah. (...) les moyens sont affreux ; c'est la fourberie et le meurtre. (...) il ne lui manque rien pour tromper les hommes." (Cf. Œuvres complètes de Voltaire,volume 7, Sur l'Alcoran ou plutôt le Koran, p. 155-161, chez Th. Desoer Libraire, Paris, 1817)
     
    "Mahomet dans ses premiers combats en Arabie contre les ennemis de son imposture, faisait tuer sans miséricorde ses compatriotes réticents. Il n'était pas assez puissant pour laisser vivre ceux qui pouvaient détruire sa religion naissante (...) le législateur des musulmans, homme puissant et terrible, établit ses dogmes par son courage et par ses armes." (Cf. Œuvres complètes de Voltaire, Essai sur les mœurs, tome troisième, ch. VII, p. 100, cher Furner Libraire-Éditeur, Paris, 1835)
     
    Sur "la nécessité urgente de purger le Coran de tous les versets incitant au meurtre" par Soufiane Zitouni, professeur de philisophie : 

    https://books.google.fr/books?id=nCKrCwAAQBAJ&pg=PT148&lpg=PT148&dq=purger+coran&source=bl&ots=1CpMkw6i8j&sig=HKVpSiTmc828VMB7ScNuXMSkL7U&hl=
    fr&sa=X&ved=0ahUKEwivuvCz04fOAhWBJcAKHV5_BiQQ6AEIKTAC#v=onepage&q=purger%20coran&f=false
     
    "L'erreur et l'ignorance sont la cause unique des malheurs du genre humain, et les erreurs superstitieuses sont les plus funestes, parce qu'elles trompent toutes les sources de la raison, et que leur fatal enthousiasme instruit à commettre le crime sans remords." (Cf. Condorcet, , Œuvres complètes de Voltaire, Vie de Voltaire, p. 58, cher Furner Libraire-Éditeur, Paris, 1835)
     
     
    Commentaires et citations :
     
    http://www.blog.sami-aldeeb.com/2015/05/21/islam-behery-et-la-crise-de-lislam-par-helios-dalexandrie/
     
    "Il en va de la déformation d'un texte comme d'un meurtre. Le difficile n'est pas d'exécuter l'acte, mais d'en éliminer les traces." (Cf.  L'homme Moïse et la religion monothéiste, Sigmund Freud, p.115)
     
    L'islamisme est une idéologie totalitaire qui permet de justifier les actes meurtriers les plus monstrueux envers ceux qui ne veulent pas partager les mêmes croyances.
     
    Le dessein de Dieu ne vise pas à diviser, mais à rassembler ! Quiconque contribue à diviser les peuples sert Satan appelé le Malin, le Diviseur, le Menteur.
    Ainsi parle le Juste :
    Je ne laisserai pas salir mes prophètes.
    Car mon Nom est saint et ma parole est vérité !
     
    ولا غالب إلا الله  Wa la ghaliba illa Allah (Il n'y a pas d'autre vainqueur que Dieu !)
     
     
    Article dédié à محمود محمد طه  Mahmoud Muhammad Taha, théologien musulman exécuté au Soudan en 1985 pour apostasie.
     
     
    Articles complémentaires
     
    "La vérité sur le Coran (première partie)"
    http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-les-fausses-revelations-77065682.html
     
    "La vérité sur le Coran (suite)"
    http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-les-fausses-revelations-76700206.html
     
    "Les erreurs, les mensonges et les fables du Coran" :
    http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/2016/09/les-erreurs-les-mensonges-et-les-fables-du-coran.html
     
    "Les récits imaginaires du Coran" : 
    http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/2016/11/les-fables-et-les-incongruites-du-coran.html
     
    - Le Coran réformé : versets authentiques ou véritable imposture
    http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/2017/08/le-coran-reforme-les-versets-authentiques.html
     

    http://la-veritable-lumiere.over-blog.com/article-la-verite-sur-le-coran-et-sur-l-alcoran-suite-117813179.html
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11501
    Date d'inscription : 03/10/2020

    Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge ! - Page 4 Empty Re: Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge !

    Message  Arlitto Mer 14 Oct 2020 - 10:06


    Le Coran, une histoire plurielle




    Voici une liste de quelques différentes version des Coran, le Coran est loin d'être parfait et incréé on y retrouve plus de 25 versions différentes en voici quelques unes : 


    1- Le Coran le plus répandu est la version dite de Hafs


    2- Le Coran Qalun est utilisé en Tunisie, au Soudan et au Qatar


    3- Le Coran Warch est utilisé en Tunisie, Algérie, Maroc, Libye, Afrique de l’Ouest, Soudan


    4- Coran ad Douri : Soudan, Afrique de l’Ouest


    5- Coran as Sosi


    6- Coran al Bouzi


    7- Coran Qunbul


    8- Coran d’Hisham


    9- Coran d’ibn Dakhwan


    10- Coran Chou’aba


    11- Coran Khalaf


    12- Coran Khallad


    13- Coran al Harith



    France Culture

    Pour l'historien François Déroche, professeur au Collège de France, il y avait à l'origine plusieurs variantes du Coran, texte canonique qui aujourd'hui selon le dogme musulman doit être récité sans aucune variation. 


    C'est la thèse qu'il développe notamment dans son ouvrage "Le Coran, une histoire plurielle" (Le Seuil, fév. 2019), et dans ses cours au Collège de France.


    .
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11501
    Date d'inscription : 03/10/2020

    Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge ! - Page 4 Empty Re: Un seul Coran unique et incréé ? La fin d'un mensonge !

    Message  Arlitto Jeu 18 Avr 2024 - 12:52

    +200 versets ont disparu dans un chapitre du coran!



    La sourate 33 du Coran d'aujourd'hui contient 73 versets. Cependant, selon la femme de Mohammed Aisha, la sourate 33 était récitée à l'origine avec 200 versets. Pire encore, Ubayy ibn Kab, le compagnon de Mohammed, insiste sur le fait que la sourate 33 était aussi longue que la sourate 2, qui contient 286 versets! Comment nos amis musulmans peuvent-ils prétendre que le Coran a été parfaitement préservé alors que des centaines de versets ont été perdus d'un seul chapitre?


    11 différences dans UNE PAGE d'un manuscrit du Coran!



    Les apologistes musulmans nous assurent que le Coran a été parfaitement préservé, jusque dans la lettre, depuis le moment où il a été révélé à Muhammad. Que se passe-t-il lorsque nous regardons une page d'un ancien manuscrit du Coran et trouvons 11 variantes textuelles sur une seule page? Découvrez-le pendant que David Wood discute de certains commentaires récents de Sheikh Yasir Qadhi et du Dr Shabir Ally, et d'une vidéo récente du Dr Dan Brubaker sur la variante du Coran.


    _________________________________________________________________________________________________________
    Psaumes 33:13 Du haut des cieux Yahweh regarde, il voit tous les enfants des hommes ; 14 du lieu de sa demeure, il observe tous les habitants de la terre, 15 lui qui forme leur coeur à tous, qui est attentif à toutes leurs actions

      La date/heure actuelle est Lun 20 Mai 2024 - 23:08