Forum des Religions - Les Origines

La Tour de Babel :: l'origine de l'empire mondial des religions

    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu

    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11493
    Date d'inscription : 03/10/2020

    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  Empty Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu

    Message  Arlitto Jeu 21 Mar 2024 - 17:56

    .
    Qui a interdit l'usage du Nom de Dieu - YHWH

    Pour la gloire de YHWH

    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  Uuyo



    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  Esn1

    Les décrets de persécution et la révolte

    En l’an 3591 de notre calendrier, (Juif), (-169), environ cent soixante ans après la conquête de la terre d’Israël par les Grecs, Antiochus IV (Epiphane) commença à alourdir son joug sur le peuple juif. 

    Les Grecs, sous sa conduite, pillèrent les objets du sanctuaire, firent brèche dans les murailles de Jérusalem, tuèrent des milliers de Juifs, et en vendirent de nombreux autres comme esclaves. 

    En 3593 (-167), Antiochus décréta que les Juifs devaient abandonner la Torah et ses commandements, et faire le culte des idoles, condamnant à la peine de mort quiconque observerait les mitsvot. 

    Il annula le service des sacrifices au Temple, et transforma celui-ci en lieu de culte idolâtre. Les rouleaux de la Torah furent déchirés et brûlés. 

    Les soldats grecs passèrent de village en village et contraignirent les Juifs à élever un autel idolâtre et à manger du porc. La circoncision fut interdite, et les femmes qui exposaient leur vie pour circoncire leurs fils furent exécutées. 

    À la suite de ces décrets de persécution, nombre de personnes pieuses s’enfuirent vers les déserts, les cavernes, et vers d’autres pays, et beaucoup furent tués pour la sanctification du nom divin. La terrible pression qui s’exerçait contre le judaïsme réveilla l’étincelle de l’âme ; et quand les Grecs arrivèrent au village de Modiin, et voulurent contraindre Mattathias fils de Yo’hanan, le Grand-prêtre, à servir les idoles, Mattathias se leva et tua l’envoyé grec, ainsi que le Juif hellénisé qui l’accompagnait. Ce qui était nouveau, dans cet acte, c’était qu’au lieu d’accepter de mourir pour la sanctification du nom divin, comme les autres Juifs pieux, Mattathias choisit de tuer le persécuteur ; et, avec ses fils, il hissa l’étendard de la révolte contre les Grecs et contre l’hellénisation.

    La guerre fut dure. Judas Macchabée, qui était le plus audacieux de ses fils, prit la tête des combattants. Avec héroïsme et habileté, les Hasmonéens eurent le dessus sur les armées grecques ; après deux ans environ, ils réussirent à reconquérir Jérusalem et, le 25 kislev 3596 (-165), ils commencèrent à purifier le sanctuaire, et à rétablir le service des sacrifices. C’est alors qu’eut lieu le miracle de la fiole d’huile.

    Après cela, les Grecs revinrent en terre d’Israël avec de plus grandes forces armées, conquirent de nouveau Jérusalem, et installèrent les prêtres hellénisés à la tête du Temple. Cependant, pour ne pas aggraver la tension avec les Juifs, ils annulèrent les décrets de persécution, et autorisèrent les Juifs à observer la Torah et ses mitsvot. Pour autant, la révolte ne cessa pas encore : les Hasmonéens continuèrent de combattre les Grecs et l’hellénisation. La guerre connut des succès et des revers, les frères hasmonéens mêlèrent l’héroïsme, la diplomatie et la ruse, jusqu’à ce qu’enfin, après des décennies, les Juifs parviennent à l’autonomie politique ; certes, sous une certaine autorité des grands royaumes d’alors, le monde grec au début, puis Rome ; mais le gouvernement, en terre d’Israël, était tout de même exercé par des Juifs et pour les Juifs[3].

    Il semble, de prime abord, que, si les Grecs s’étaient armés de patience, la Judée se serait elle aussi, finalement, hellénisée, comme les autres peuples. Mais la main de l’Eternel, cachée dans le mouvement des générations, créa les conditions de la confrontation. De même qu’Il endurcit le cœur de Pharaon en son temps, de même Il endurcit le cœur d’Antiochus : par cela, se révélèrent la foi, l’abnégation et l’héroïsme juifs.


    [3]. Le 13 adar 3599 (-161), l’armée de Judas Macchabée vainquit l’armée de Nicanor. Nicanor fut tué, les survivants de son armée battirent en retraite, et ce jour fut institué comme jour de fête perpétuel. Immédiatement après, les Grecs dépêchèrent Bacchidès, à la tête d’une grande armée. Judas Macchabée ne réussit pas à engager de nombreux combattants, et c’est seulement avec huit cents hommes qu’il fit face. Lors de ce combat, Judas Macchabée fut tué (en 3600/-160). Bacchidès conquit toute la terre d’Israël, nomma comme Grand-prêtre l’hellénisant Alkime, qui fit exécuter soixante anciens parmi les sages. Jonathan, frère de Judas, prit la direction des survivants du camp hasmonéen, qui s’étaient cachés et avaient fui. Avec le temps, les Hasmonéens se renforcèrent et réussirent à attaquer les arrières des troupes grecques, mais ne parvinrent pas à reconquérir Jérusalem.

    Quand le pouvoir du roi Démétrios fut menacé, celui-ci rechercha un accord avec les Hasmonéens, en échange de quoi il leur octroya Jérusalem et l’autonomie politique. Jonathan profita de la lutte pour le pouvoir que connaissait la dynastie séleucide, et obtint du rival de Démétrios des avantages supplémentaires, de sorte que, en 3608 (-152), les hellénisants furent écartés de la direction du Temple, et Jonathan commença de servir en tant que Grand-prêtre. Un des occupants, Tryphon, qui n’avait pas accepté que fussent confiés à Jonathan des pouvoirs accrus sur Jérusalem, lui tendit un piège : il l’invita à venir discuter avec lui, et l’assassina (3618/-142).

    Simon, frère de Jonathan, prit sa suite, et passa un accord avec le parti opposé à Tryphon, obtenant que la Judée n’eût plus à payer le tribut au pouvoir grec. Tandis que les monarques grecs en Syrie se livraient à des guerres intestines, Simon purifia le pays des restes de l’influence hellénistique, conquit la forteresse d’Acra (le 23 iyar 3619/-141 ; cette date fut fixée comme jour de fête), ainsi que d’autres villes voisines de la Judée, et consolida la liberté politique judéenne. Lorsqu’Antiochus Sidêtês triompha de ses ennemis et n’eut plus besoin de l’aide de Simon, il encouragea une conspiration contre lui, et c’est le propre gendre de Simon, Ptolémée, qui assassina celui-ci ainsi que deux de ses fils (3625/-135). Avec l’aide d’Antiochus Sidêtês, Ptolémée tenta de prendre le pouvoir en Judée, mais Jean Hyrcan, digne fils de Simon, le combattit. Alors, Antiochus Sidêtês vint au secours de l’assassin Ptolémée, causa des dévastations en Judée et imposa un dur siège à Jérusalem. Mais en raison de révoltes qui éclatèrent contre sa personne, il fut contrait de se retirer, et accepta la proposition de paix de Jean ; celui-ci convint de payer un lourd tribut aux Grecs, en échange de quoi il obtint une certaine autonomie, et fut nommé Grand-prêtre et président du Sanhédrin (nassi, litt. prince).

    Peu de temps après, l’armée d’Antiochus Sidêtês fut mise en déroute, et lui-même fut tué lors de la guerre contre les Parthes. Jean conquit alors des territoires supplémentaires en terre d’Israël, afin d’élargir le peuplement juif, au désavantage du peuplement non-juif, et de purifier le pays des pratiques idolâtres. Les conquêtes supplémentaires permirent à la population juive de s’enrichir et de prospérer. Jean dirigea la Judée pendant trente-et-un ans, de 3625 à 3656 (de -135 à -104). Durant la plus grande partie de cette période, il régna avec piété et renforça le Sanhédrin, mais à la fin de sa vie, il fut attiré par la doctrine sadducéenne.

    https://ph.yhb.org.il/fr/05-11-03/

    .


    _________________________________________________________________________________________________________
    Psaumes 33:13 Du haut des cieux Yahweh regarde, il voit tous les enfants des hommes ; 14 du lieu de sa demeure, il observe tous les habitants de la terre, 15 lui qui forme leur coeur à tous, qui est attentif à toutes leurs actions
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11493
    Date d'inscription : 03/10/2020

    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  Empty Re: Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu

    Message  Arlitto Jeu 21 Mar 2024 - 17:57

    .
    Qui a interdit L'usage du Nom



    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  Spf5 Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  0nln

    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  Tm8l Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  Amv7

    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  658c


    « Qui nomme le nom de Dieu sera puni de mort », lit-on dans la Septante (Lev., XXIV, 16). Cette interdiction était commune aux Juifs et aux Samaritains.

    .






    .


    _________________________________________________________________________________________________________
    Psaumes 33:13 Du haut des cieux Yahweh regarde, il voit tous les enfants des hommes ; 14 du lieu de sa demeure, il observe tous les habitants de la terre, 15 lui qui forme leur coeur à tous, qui est attentif à toutes leurs actions
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11493
    Date d'inscription : 03/10/2020

    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  Empty Re: Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu

    Message  Arlitto Jeu 21 Mar 2024 - 20:06

    Sacrifice porc et "Hanoukka"

    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  131a%20Sacrifice%20porc
    Sacrifice d’un porc G 112
    Sully 1er  Galerie Campana IV
    salle 652 ( accès réservé) vitrine 16 murale


    Ce plateau en céramique d’un peintre d’Epidromos, du début du 5è siècle av. J.-C., représente le sacrifice d’un porc.

     Le temple de Jérusalem fut profané par
    le sacrifice d'un porc par Antochius


    En 167 av.n.è. le roi de Syrie Antiochus IV Epiphane fit un sacrifice semblable sur un autel païen érigé par-dessus le grand autel du temple à Jérusalem et dédia ce temple à Zeus. 

    Cette profanation provoqua un soulèvement des Juifs sous la conduite des Macchabées. Après trois ans de lutte, Judas Maccabée redédia le temple à YHWH et institua la fête de l’Inauguration ou Hanoukka. AR76


    On notera que cette célébration est mentionnée dans les évangiles et que Jésus y participait probablement. « Il y eut alors à Jérusalem la fête de la Dédicace [hanoukkah, hébreu]. C’était l’hiver et Jésus circulait dans le temple, dans la colonnade de Salomon ». - Jean 10:22,23.

    Il s'agit de la seule fête juive n'ayant aucune source biblique. En effet, les Livres des Maccabées qui en retracent le contexte historique, ne furent pas inclus dans le canon biblique. Le rituel de Hanoucca porte moins sur la commémoration de ces épisodes de l'histoire juive que sur le Miracle de la Fiole d'Huile, lequel est consigné dans le Talmud.

     Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  131b%20Hanukka

    Cette fête est célébrée à partir du 25 kislev (ce qui correspond, selon les années, aux mois de novembre ou décembre dans le calendrier grégorien). Elle dure huit jours, jusqu'au 2 ou 3 tevet en fonction de la longueur de kislev, mois de 29 ou 30 jours.

    "La fête d' Hanoukka est mentionnée dans les évangiles"


    (Hum Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  Icon_scratch rien à voir !)


    La tradition juive applique la prophétie de Daniel (9:27) concernant « des choses immondes [et] celui qui cause la désolation » à cette profanation du temple par Antiochus IV. Une expression similaire se retrouve dans le livre apocryphe de 1 Maccabée 1:54 (Jérusalem, La Bible des Peuples) et est appliquée à cet événement. AR77 

    Jésus Christ montra l’inexactitude de cette interprétation quand il donna cet avertissement :
    « Quand donc vous apercevrez la chose immonde qui cause la désolation, dont a parlé Daniel le prophète, se tenant dans un lieu saint (que le lecteur exerce son discernement), que ceux qui sont en Judée se mettent à fuir vers les montagnes ». - Matthieu 24:15,16

    L’une des déclarations les plus marquantes de Jésus concerne le second temple, chef-d’œuvre architectural et fierté de l’Empire romain : « Ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre. » (Luc 19:44; 21:6). Contrairement aux intentions premières de Titus, la ville entière et son temple furent rasés à l’exception de trois tours et d’une partie du mur occidental.

    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  129d%20-Francesco_Hayez_017
    La destruction du Second Temple, par Hayez. Venise

    La ‘ chose immonde ’ n’était pas du domaine du passé, mais à venir.

    La désolation complète eut lieu en 70 quand les Romains ont détruit la ville et le temple de Jérusalem. Cestius Gallus investit Jérusalem en 66 mais il leva le siège alors que la prise de la ville était imminente. AR73

    L’étrange tournure des événements permit aux chrétiens qui avaient été attentifs aux paroles de Jésus énoncées trente ans plus tôt de fuir la ville condamnée. " Alors que ceux qui sont en Judée se mettent à fuir ". - Luc 21:21
     Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  129e%20pella05a
     Vue de Pella dans la Décapole

    ‘ Tous les membres de l’Eglise de Jérusalem s’enfuirent dans une ville située au-delà du Jourdain, du nom de Pella ’. - Eusèbe AR74

    Véritable leçon historique de survie ! Et remarquables preuves que les prédictions de la Bible ne sont pas fondées sur des interprétations humaines des circonstances ou des tendances existant au moment où elles furent émises et qu’il est ‘ bien d’y prêter attention ’.  - 2 Pierre 1:19-21

    https://louvrebible.org/oeuvre/349/louvre_departement_antiquites_egyptiennes#carousel_listes

    .


    _________________________________________________________________________________________________________
    Psaumes 33:13 Du haut des cieux Yahweh regarde, il voit tous les enfants des hommes ; 14 du lieu de sa demeure, il observe tous les habitants de la terre, 15 lui qui forme leur coeur à tous, qui est attentif à toutes leurs actions
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11493
    Date d'inscription : 03/10/2020

    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  Empty Re: Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu

    Message  Arlitto Ven 22 Mar 2024 - 14:06

    .

    Interdit de prononciation dans le judaïsme


    Les Juifs s’imposent une interdiction de prononcer le Tétragramme, fondée sur le Troisième Commandement : « Tu n’invoqueras pas le Nom de YHWH ton Dieu en vain » (Ex 20:7). 

    Le grand-rabbin Lazare Wogue, traducteur de la Torah, précise : 

    « Quant au saint Tétragramme, on sait que le judaïsme, de temps immémorial et dans toutes ses sectes sans exception, s’est abstenu de le prononcer selon sa forme véritable : les rabbanites ou pharisiens disaient Adônaï, les Samaritains Schimâ. » 

    Lorsque le Tétragramme est inscrit dans les Écritures hébraïques, d’autres mots lui sont substitués à l’oral, le plus souvent Adonaï (אדני, « mon Seigneur ») et de temps en temps Elohim (« Puissances »). 

    Cette substitution explique les points-voyelles utilisés dans plusieurs transcriptions du Pentateuque selon qu'il faut lire Adonaï ou Elohim. Dans la conversation, on utilise de préférence HaShem (« le Nom », cf. Lv 24:11). 

    À l’école, on dit aussi « Eloqim ». Lors des bénédictions, à la synagogue ou à la table familiale, les participants saluent la prononciation d’« Adonaï » par la formule « Baroukh Hou ou Baroukh Shemo » (« Béni [soit]-Il et Béni [soit] Son Nom »).

    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  8rlb
    Feuille d'argent (c. 600 AEC) comportant la bénédiction sacerdotale (Nb 6:24-26) : « Que YHWH te bénisse et te garde. » 

    La prononciation exacte du Tétragramme, "à supposer qu’elle soit possible", demeure incertaine. Le doute ne porte pas sur les consonnes, qui sont fixes, mais sur la place et le type des voyelles.

    L'incertitude a trait à l’existence même de cette prononciation. 

    Joel M. Hoffman, par exemple, soutient que le Tétragramme n’a jamais été prononcé. 

    Néanmoins, la plupart des hébraïsants sont d’un avis contraire. Ils s’appuient entre autres sur les noms théophores et sur les chapitres du Pentateuque contenant le Tétragramme. 

    En particulier un passage couramment appelé « Le songe d’Isaïe », dont la prosodie et les assonances en « O » et « OU » suggèrent une prononciation usitée à l’époque de la rédaction du texte, c’est-à-dire avant l’interdiction comme le signalent nombre de nom théophores composés avec le tétragramme généralement considéré comme l’un des plus anciens du corpus biblique, rédigé vers le VIIIe siècle avant l’ère commune.


    L'interdit va si loin qu'il modifie la numération hébraïque. 

    Celle-ci est de type décimal ; la lettre yud (י) représente le chiffre 10. De 11 à 19 inclus, les chiffres sont écrits sur le modèle « 10 + n » : 11 = 10 + 1, 12 = 10 + 2, et ainsi de suite. Or, en suivant ce schéma, les nombres 15 et 16 seraient formés l'un et l'autre par deux des lettres du Tétragramme : le yod (י) et le hé (ה) pour 15 (10+5), et le yod (י) et le waw (ו) pour 16 (10+6). La numération est donc modifiée : la lettre thet (ט), qui ne fait pas partie du Tétragramme et a pour valeur 9, est substituée au yod (10). Le chiffre 15 s'écrit (9+6) טו , et 16 s'écrit (9+7) טז. 

    C'est pourquoi on emploie la numération avec le thet en désignant par Tou Bichvat et Tou Beav les fêtes du 15 Chevat et du 15 Av.


    Et Pourtant !

    En Hébreu
    Shemaʿ Yisrā'ēl Yehovah elohénou Yehovah eḥāḏ
    Livre du Deutéronome. Chapitre 6:4 Ecoute, Israël: Yahweh, notre Dieu, est seul Yahweh.
    Shemaʿ Yisrā'ēl YHWH elohénou YHWH eḥāḏ. - Deutéronome.6:4 Ecoute, Israël: Yahweh, notre Dieu, est seul Yahweh.


    Shemaʿ Yisrā'ēl Yehovah elohénou Yehovah eḥāḏ


    .


    _________________________________________________________________________________________________________
    Psaumes 33:13 Du haut des cieux Yahweh regarde, il voit tous les enfants des hommes ; 14 du lieu de sa demeure, il observe tous les habitants de la terre, 15 lui qui forme leur coeur à tous, qui est attentif à toutes leurs actions
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11493
    Date d'inscription : 03/10/2020

    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  Empty Re: Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu

    Message  Arlitto Ven 22 Mar 2024 - 14:08

    .
    L'importance du nom de Dieu

    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  Ecyk

    Est-il important de connaître la prononciation exacte en Hébreu du Tétragramme divin ? Non car la transcription de son verbe (qui signifie "il fait devenir" ) dans d'autres langues est suffisante. 

    Prenons l'exemple du nom de Jésus; qui est une traduction de son nom hébreu Yehôshoua; il ne viendrait à l'idée d'aucuns européens de l'appeler Yehôshoua sous prétexte que c'est ainsi qu'on le nommer en hébreu ! 

    Il doit en être de même pour le nom de Dieu. Si nous ne savons pas exactement comment il se prononce il doit y avoir une bonne raison. Le catholicisme a utilisé la transcription « Yahweh » durant tout le XXe siècle. 

    Aussi des écoles Juives qui recopièrent en grec le canon des Écritures n'ont pas traduits le Tétragramme mais l'ont laissés tel quel en Hébreu, ce qui montre qu'ils étaient influencés par la tradition mais aussi qu'ils en connaissaient la prononciation sinon comment pouvaient-ils lire les versets? 

    Il semble donc que sa prononciation s'est perdue avec le temps. 

    Au sujet de l'usage du nom personnel de Dieu chez les juifs aujourd’hui, il est intéressant de noter cette remarque de l'écrivain A. J. Kolatch : "La référence biblique à Dieu comme Ye. Ho. Va., écrite avec les lettres hébraïques Yod, Hé, Vav, Hé est généralement considérée être le nom authentique de Dieu." "Le livre juif du pourquoi", préfacé par le Grand Rabbin Joseph Sitruk, page 347, Genève 1990, Editions MJR.
    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  3uha

    Dans le nom YeHoudah, il y a le Nom Divin : YeHovah


    Juda = (YeHoudah)Louange à YHWH.


    Genèse 49:10 Le sceptre ne s'éloignera point de Juda, Ni le bâton souverain d'entre ses pieds, Jusqu'à ce que vienne le Schilo, Et que les peuples lui obéissent.

    Apocalypse 5:5 Et l'un des vieillards me dit: Ne pleure point; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux.


    .


    _________________________________________________________________________________________________________
    Psaumes 33:13 Du haut des cieux Yahweh regarde, il voit tous les enfants des hommes ; 14 du lieu de sa demeure, il observe tous les habitants de la terre, 15 lui qui forme leur coeur à tous, qui est attentif à toutes leurs actions
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11493
    Date d'inscription : 03/10/2020

    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  Empty Re: Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu

    Message  Arlitto Ven 22 Mar 2024 - 14:12

    .

     Une Tradition, une superstition, ou les deux à la fois ?


    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  Z0rg

    La Mishna (IIIe siècle de notre ère) affirme que celui qui prononce le nom divin selon les lettres qui le composent ” n’aura “ pas part au monde futur ”. — Sanhédrin X, 1

    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  J7kf Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  N55z Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  Qxe8

    Les hébraisants concordent sur le fait que les voyelles au nom hébreu Juda étaient e.o.a.
    יהודה = Yehoudhah (Juda) ; יהוה = Yehowah.



    Peut-on prononcer ou écrire le nom de Dieu ? D ?





    Vérité biblique 

    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  N39i

    Exode 20:7 “ Tu ne dois pas prendre le nom de YHWH ton Dieu de manière indigne, car YHWH ne laissera pas impuni celui qui prendra son nom de manière indigne. ”

    Psaume 91:14 : “ Parce qu’il a mis son affection sur moi, je vais aussi le faire échapper. Je vais le protéger parce qu’il a appris à connaître mon nom.

    Isaïe 12:4 Louez YHWH, invoquez son nom, publiez parmi les peuples ses grandes oeuvres, proclamez que son nom est élevé. 5 Chantez YHWH, Car il a fait des choses magnifiques; qu'on le sache dans toute la terre!

    Psaume 79:6 Répands ta fureur sur les nations qui ne te connaissent pas, sur les royaumes qui n'invoquent pas ton nom.

    (Exode 9:16) Mais, en fait, c’est pour cela que je t’ai laissé exister : c’est pour te faire voir ma force et afin qu’on proclame mon nom dans toute la terre.

    Le Saint Nom du Dieu d'Israël, YHWH est marqué par ce sigle dans le texte " ה qui signifie "Hashem" (Le Nom) terme de substitution utilisé par le pharisianisme et le judaïsme orthodoxe aujourd'hui à chaque fois que le Saint tétragramme יהוה YHWH est rencontré.

    Exode 3:14-15 dit:”Et Dieu dit à Moïse : JE SUIS… CELUI QUI SUIS. tu diras ainsi aux enfants d’Israël : [celui qui s'appelle] JE SUIS, m’a envoyé vers vous. Dieu dit encore à Moïse : tu diras ainsi aux enfants d’Israël; YHWH , le Dieu de vos pères,le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, et le Dieu de Jacob m’a envoyé vers vous : c’est ici mon nom éternellement.

    Esaïe 42.8 Je suis YHWH, c'est là Mon Nom; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, Ni mon honneur aux idoles.

    (Psaume 83:18) pour qu’on sache que toi, dont le nom est YHWH, tu es, toi seul, le Très-Haut sur toute la terre !


    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  Uuyo


    Paroles de Jésus :
    Jean 17:3 Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.  

    La Mishna (IIIe siècle de notre ère) affirme que “ celui qui prononce le nom divin selon les lettres qui le composent ” n’aura “ pas part au monde futur ”. — Sanhédrin X, 1

    Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  6b48 ???

    Jamais de la vie ! Au contraire Qui a interdit L'usage du Nom de Dieu  73438198

    .


    _________________________________________________________________________________________________________
    Psaumes 33:13 Du haut des cieux Yahweh regarde, il voit tous les enfants des hommes ; 14 du lieu de sa demeure, il observe tous les habitants de la terre, 15 lui qui forme leur coeur à tous, qui est attentif à toutes leurs actions

      La date/heure actuelle est Ven 19 Avr 2024 - 17:28