Forum des Religions - Les Origines

La Tour de Babel :: l'origine de l'empire mondial des religions

2 participants

    Falsification des Ecritures

    Mikaël Malik
    Mikaël Malik
    Membre - V.I.P
    Membre - V.I.P


    Sexe : Masculin pas témoin de la watchtower
    Messages : 3143
    Date d'inscription : 08/02/2021

    Falsification des Ecritures Empty Falsification des Ecritures

    Message  Mikaël Malik Mar 7 Mar 2023 - 16:05

    ___

    Romains 16,24 Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous tous! Amen!


    Traduction de la watchtower
    Lettre aux Romains 
    16​:​ 24 ——*
    https://www.jw.org/fr/publications/bible/nwt/livres/romains/16/

    _

    Jean 5,4 car un ange descendait de temps en temps dans la piscine, et agitait l'eau; et celui qui y descendait le premier après que l'eau avait été agitée était guéri, quelle que fût sa maladie

    Traduction de la wacthtower
    Évangile selon Jean 
    5​:​4  ——*
    https://www.jw.org/fr/publications/bible/nwt/livres/jean/5/


    _________________________________________________________________________________________________________
    -
    « L’erreur va de pair avec l’oppressionLa vérité et la liberté ne craignent pas l’investigation. Ce sont des dons divinsc’est pourquoi toute organisation hostile à la liberté agit contre Dieu. Réveillez-vous! 1961 »

    -
    Mikaël Malik
    Mikaël Malik
    Membre - V.I.P
    Membre - V.I.P


    Sexe : Masculin pas témoin de la watchtower
    Messages : 3143
    Date d'inscription : 08/02/2021

    Falsification des Ecritures Empty Re: Falsification des Ecritures

    Message  Mikaël Malik Mar 7 Mar 2023 - 16:06

    Cinquante mille erreurs



    Les témoins de Jéhovah, dans leur magazine "Awake !" (Réveillez-vous !) du 8 septembre 1957, ont publié un titre effrayant: "50.000 erreurs dans la Bible".

    Un dimanche matin, alors que je réfléchissais encore au thème de ce livre, on sonna à ma porte. J'ouvris. Un européen se tenait dehors, sourire aux lèvres. "Bonjour !" dit-il. "Bonjour !" répondis-je. Il me remit ses magazines "Awake" et "Watchtower".

    Un témoin de Jéhovah ! Reconnaissable entre tous : les personnes les plus arrogantes qui n'aient jamais frappé aux portes ! Je l'invitai à entrer. Dès qu'il fut assis, je lui soumis la reproduction intégrale de ce que vous voyez à la page suivante. Lui montrant le monogramme, en haut de la page, je demandai : "Cela est

    Falsification des Ecritures Img02

    publié par les témoins de Jéhovah ?" Il s'empressa d'acquiescer. Je dis : "Il parle de 50 000 erreurs dans la Bible, est-ce vrai ?"
    pages 18
    "Quoi!" s'exclama-t-il. Je répétai : "Je dis qu'il parle de 50 000 erreurs dans la Bible". "Où avez-vous trouvé cela ?" demanda-t-il. (Ce texte avait été publié 23 ans auparavant, lorsqu'il n'était peut-être qu'un gamin). Je dis : "Oublions cette discussion". "Cela est il publié par les témoins de Jéhovah ?" montrant encore le mot "Awake !" Il dit cette fois-ci : "Puis-je jeter un coup d'oeil ?" "Bien sûr", répondis-je. Je lui tendis la page. Il commença à lire avec attention. Ils (les témoins de Jéhovah) ont l'habitude, ils suivent des cours, cinq fois par semaine dans leur "Kingdom Halls" (Salles de la Royauté). Et naturellement, ce sont les missionnaires les plus doués parmi les mille et une sectes et dénominations du christianisme. On leur enseigne à ne se compromettre en aucune façon et à se taire lorsqu'ils se trouvent poussés dans leurs derniers retranchements : Attendez que le "Saint Fantôme" vous inspire ce qu'il y a lieu de dire.

    Je le regardai en silence, alors qu'il parcourait la page. Soudain, il releva la tête. Il avait trouvé : Le Saint Fantôme l'avait touché. Il commença : "L'article dit que : la plupart des erreurs ont été éliminées". Je demandai : "Si la plupart sont éliminées, il en reste combien sur les 50 000 ? 5 000 ? 500 ? 50 ? Et s'il en reste encore 50, attribuez-vous ces erreurs à Dieu ?" II resta sans voix, s'excusa et proposa de revenir avec quelque autre personnalité de son Egiise. Quelle journée en perspective !

    Ce "culte" des témoins de Jéhovah, qui condamne si fortement les orthodoxes trinitariens pour avoir jugé avec "La Parole de Dieu", se prête lui-même à cette manipulation sémantique. Dans
    pages 19
    Falsification des Ecritures Img03Récemment un jeune homme achetait une Bible Version Roi
     lames, pensant qu'elle ne contenait aucune erreur. Mais alors qu'il jetait un coup d'oeil à un ancien numéro du magasine "Look", il vit un article intitulé "La Vérité sur la Bible". Cet article indiquait que, "déjà en 1720, une personnalité anglaise estimait qu'il Y avait au moins 20 000 erreurs dans les deux éditions du Nouveau Testament généralement lu par les protestants et les catholiques. Les étudiants contemporains disent qu'il y a probablement 50 000 erreurs". Le jeune homme fut bouleversé : sa foi en l'authenticité de la Bible en fut ébranlée. "Comment peut-on se fier à la Bible si elle contient des milliers de contradictions et d'inexactitudes.
     " 8
    Septembre 1957 AWAKE !
    pages 20
    l'article en question, "50 000 erreurs dans la Bible ?", il est dit: "Il y a probablement 50 000 erreurs ... des erreurs qui se sont glissées dans le texte de la Bible ... 


    PLAGIAT A 100%

    2 Rois 19:1
     Lorsque le roi Ézéchias eut entendu cela, il déchira ses vêtements, se couvrit d'un sac, et alla dans la maison de l'Éternel.

     2. Il envoya Éliakim, chef de la maison du roi, Schebna, le secrétaire, et les plus anciens des sacrificateurs, couverts de sacs, vers Ésaïe, le prophète, fils d'Amots.

     3. Et ils lui dirent: Ainsi parle Ézéchias: Ce jour est un jour d'angoisse, de châtiment et d'opprobre; car les enfants sont près de sortir du sein maternel, et il n'y a point de force pour l'enfantement.

     5. Les serviteurs du roi Ézéchias allèrent donc auprès d'Ésaïe.

     10. Vous parlerez ainsi à Ézéchias, roi de Juda: Que ton Dieu, auquel tu te confies, ne t'abuse point en disant: Jérusalem ne sera pas livrée entre les mains du roi d'Assyrie.

     11. Voici, tu as appris ce qu'ont fait les rois d'Assyrie à tous les pays, et comment ils les ont détruits; et toi, tu serais délivré!

     12. Les dieux des nations que mes pères ont détruites les ont-ils délivrées, Gozan, Charan, Retseph, et les fils d'Éden qui sont à Telassar?

     14. Ézéchias prit la lettre de la main des messagers, et la lut. Puis il monta à la maison de l'Éternel, et la déploya devant l'Éternel,

     15. à qui il adressa cette prière: Éternel, Dieu d'Israël, assis sur les chérubins! C'est toi qui es le seul Dieu de tous les royaumes de la terre, c'est toi qui as fait les cieux et la terre.



     2 Rois 19:36  
     Alors Sanchérib, roi d'Assyrie, leva son camp, partit et s'en retourna; et il resta à Ninive.

     37. Or, comme il était prosterné dans la maison de Nisroc, son dieu, Adrammélec et Scharetser, ses fils, le frappèrent avec l'épée, et s'enfuirent au pays d'Ararat. Et Ésar-Haddon, son fils, régna à sa place.
    Esaïe 37:1 
     Lorsque le roi Ézéchias eut entendu cela, il déchira ses vêtements, se couvrit d'un sac, et alla dans la maison de l'Éternel.

     2. Il envoya Éliakim, chef de la maison du roi, Schebna, le secrétaire, et les plus anciens des sacrificateurs, couverts de sacs, vers Ésaïe, le prophète, fils d'Amots.

     3. Et ils lui dirent: Ainsi parle Ézéchias: Ce jour est un jour d'angoisse, de châtiment et d'opprobre; car les enfants sont près de sortir du sein maternel, et il n'y a point de force pour l'enfantement.

     5.Les serviteurs du roi Ézéchias allèrent donc auprès d'Ésaïe.

     10.Vous parlerez ainsi à Ézéchias, roi de Juda: Que ton Dieu, auquel tu te confies, ne t'abuse point en disant: Jérusalem ne sera pas livrée entre les mains du roi d'Assyrie.

     11.Voici, tu as appris ce qu'ont fait les rois d'Assyrie à tous les pays, et comment ils les ont détruits; et toi, tu serais délivré!

     12.Les dieux des nations que mes pères ont détruites les ont-ils délivrées, Gozan, Charan, Retseph, et les fils d'Éden qui sont à Telassar?

     14.Ézéchias prit la lettre de la main des messagers, et la lut. Puis il monta à la maison de l'Éternel, et la déploya devant l'Éternel,

     15. à qui il adressa cette prière:

     16. Éternel des armées, Dieu d'Israël, assis sur les chérubins! C'est toi qui es le seul Dieu de tous les royaumes de la terre, c'est toi qui as fait les cieux et la terre.

     37. Alors Sanchérib, roi d'Assyrie, leva son camp, partit et s'en retourna; et il resta à Ninive.

     38. Or, comme il était prosterné dans la maison de Nisroc, son dieu, Adrammélec et Scharetser, ses fils, le frappèrent par l'épée, et s'enfuirent au pays d'Ararat. Et Ésar-Haddon, son fils, régna à sa place.
    2 rois 19 louis second
    Esaïe 37 louis second


    _________________________________________________________________________________________________________
    -
    « L’erreur va de pair avec l’oppressionLa vérité et la liberté ne craignent pas l’investigation. Ce sont des dons divinsc’est pourquoi toute organisation hostile à la liberté agit contre Dieu. Réveillez-vous! 1961 »

    -
    Mikaël Malik
    Mikaël Malik
    Membre - V.I.P
    Membre - V.I.P


    Sexe : Masculin pas témoin de la watchtower
    Messages : 3143
    Date d'inscription : 08/02/2021

    Falsification des Ecritures Empty Re: Falsification des Ecritures

    Message  Mikaël Malik Mar 7 Mar 2023 - 16:08

    Les Ecritures ont été altérées

    Les écrits originaux des prophètes hébreux, des apôtres et de ceux qui leur étaient associés, étaient inspirés, mais jusqu'au quinzième siècle après J.-C. leurs livres devaient être copiés à la main. Des erreurs dues à l'imperfection humaine se glissèrent dans ces copies... 

    Mais c'est dans le domaine de la traduction des Ecritures originales en diverses langues, que le Diable trouva les plus belles occasions d'altérer et de déformer les enseignements sacrés de la Parole de Dieu...

    A l'exception de la traduction en grec de Matthieu, aucune traduction écrite des Ecritures, faite jusqu'à présent, n'est inspirée...

    aucune traduction récente des saintes Ecritures ne devrait être vénérée comme étant inspirée, pas même la plus populaire traduction de la Bible, la version du Roi jacques, ni la vulgate latine, ni la version de Martin Luther. 

    Tour de Garde 15 Jan 1951 p.21
    Falsification des Ecritures Vut4
    _

    Par le même président

    Les Ecritures sont digne de confiance
    Sachant que Dieu a inspiré les Ecritures par son saint esprit , nous sommes obligés d'admettre qu'elles sont dignes d'une confiance absolue.

    Que Dieu soit reconnu pour vrai, première édition 1948, page 22
    Falsification des Ecritures Ccqz


    _________________________________________________________________________________________________________
    -
    « L’erreur va de pair avec l’oppressionLa vérité et la liberté ne craignent pas l’investigation. Ce sont des dons divinsc’est pourquoi toute organisation hostile à la liberté agit contre Dieu. Réveillez-vous! 1961 »

    -
    Mikaël Malik
    Mikaël Malik
    Membre - V.I.P
    Membre - V.I.P


    Sexe : Masculin pas témoin de la watchtower
    Messages : 3143
    Date d'inscription : 08/02/2021

    Falsification des Ecritures Empty Re: Falsification des Ecritures

    Message  Mikaël Malik Mar 7 Mar 2023 - 16:09

    DES PREUVES INATTAQUABLES

    Introduction

    "Une duperie a besoin de beaucoup d'autres duperies, et ainsi toute la maison est construite dans le ciel et doit bientôt tomber sur terre." - Baltasar Gracian, l'art de la sagesse du monde.


    Une fable venant d'Inde raconte l’histoire de six hommes aveugles qui sont allés voir un éléphant. Le premier a touché son côté et a indiqué : "l'éléphant est tout comme un mur !" Le second a touché ses défenses et a indiqué : "un éléphant est tout comme une lance !" Le troisième a touché sa trompe et a indiqué : "l'éléphant est tout comme un serpent !" Le quatrième a touché son genou et a indiqué : "C’est clair l'éléphant est tout comme un arbre !" Le cinquième a touché son oreille et a indiqué : "cette merveille d’éléphant est tout comme un ventilateur !" Le sixième a saisi sa queue et a indiqué : "je vois que l'éléphant est tout comme une corde !" Les six aveugles se sont disputés longtemps et violemment au sujet de comment l’éléphant était, mais personne n'en a donné une description correcte. Une information partielle ne donne pas une image complète. 


    Un problème semblable surgit quand il s’agit d’identifier le signe du retour du Christ. En réponse à la question de ses disciples : "Quel sera le signe de ta présence et de la conclusion du système des choses ?" Jésus a répondu : "nation se lèvera contre nation, et royaume contre royaume; et il y aura de grands tremblements de terre, et dans un endroit après l’autre, des pestes et des famines." (Matthieu 24:3; Luc 21:10, 11) Mais quand ces choses sont citées comme preuves que le Christ est revenu en 1914, les gens objectent : "Oh, nous avons toujours eu des guerres, des famines, des pestilences, et des tremblements de terre !" Et ils ont raisons.

    Ce paragraphe néglige beaucoup de points importants. D'abord, les Témoins de Jéhovah et les sectes de même origines sont les seuls qui avancent que le mot grec parousia signifie "présence" plutôt que venue.[1] En second lieu, comme la société en a l’habitude l'auteur cite Matthieu 24 versets 3 et 7 mais oublie de mentionner les versets 4 à 6, qui indiquent : En réponse Jésus leur dit : "Prenez garde que personne ne vous trompe; car beaucoup viendront sur la base de mon nom, disant, 'je suis le Christ', et en tromperont beaucoup. Vous allez entendre parler des guerres et de rumeurs de guerres; voyez que vous ne soyez pas terrifiés. Car ces choses doivent avoir lieu, mais la fin n'est pas encore là. Car nation se lèvera contre nation..." 



    Ainsi le contexte de Matthieu 24 indique exactement l'opposé de ce que la société déclare. En réponse à la question : "Quel sera le signe de ta présence... ?" Jésus a répondu : "Prenez garde que personne ne vous trompe... Vous allez entendre parler de guerres et de rumeurs de guerres... Toutes ces choses doivent avoir lieu, mais la fin n'est pas encore là. Car nation se lèvera contre nation..." Ainsi Jésus avertissait ses disciples de ne pas être trompé par des événements tels que les guerres, et il a donné cet avertissement avant de répondre à leur question au sujet du signe. Les versets 7 à 12, que la société interprète comme la description du signe de la venue de Jésus, font logiquement et textuellement partis de l’avertissement de Jésus au sujet des choses qui pourraient tromper les disciples, et contiennent une description des événements qui pourraient potentiellement les induire en erreur et qui se produiraient avant la fin. C’est seulement après cet avertissement et cette description, pendant laquelle Jésus ne dit rien au sujet d'un signe, qu’il dit dans le verset 14, "et alors la fin viendra". Ce n'est pas avant le verset 30 que Jésus décrit réellement le signe que les disciples lui ont demandé. Ainsi Matthieu 24:4-12 n'est pas une description faite par Jésus sur la façon d’identifier le "signe", mais plutôt sur comment ne pas être trompé au sujet de choses dont certains pourraient être inclinés à voir comme un "signe".



    L'explication de Jésus pourrait être reformulée ainsi : "Les guerres, les famines, les tremblements de terre et autres nuisances vont caractériser régulièrement l'histoire de l'homme à l'avenir, comme ils l’ont déjà fait dans le passé, de telles choses ne devrait pas être comprises comme des signes de ma venue et de la fin des temps." Il a probablement dit cela en raison des auteurs apocalyptiques juifs de son époque, qui prévoyaient l'arrivée du Messie au milieu de beaucoup de calamités et de signes comme les guerres, la famine, les pestes et les tremblements de terre. Les disciples pouvaient avoir de telles choses à l'esprit quand ils ont interrogé Jésus au sujet du "signe", et il a essayé de redresser leur pensée à ce sujet.


    C'est l'opinion de beaucoup de commentateurs de la bible aujourd'hui, et elle est bien résumée par plusieurs affirmations des premières Tour de Garde. La plupart des témoins de Jéhovah seraient étonnés de savoir que C. T. Russell avait exactement l'opinion opposée à celle que la société a aujourd'hui. Russell basait ses calculs prophétiques sur son interprétation de la chronologie de la Bible, pas sur les comptes-rendus de Matthieu 24, Marc 13 et Luc 21. La Tour de Garde de Mars 1884 (p. 7; p. 605 réimpressions) comprenait une question d'un lecteur et la réponse de Russell : 

    Est-ce que Mat. 24:6 enseignent que les "guerres et les rumeurs des guerres" sont un signe de la fin de l'âge de l’Evangile ?
    Réponse : Non, nous ne pensons pas. Les guerres et les rumeurs de guerres ont caractérisé l'histoire de la terre, avec une variabilité en fréquence et en cruauté, et cela depuis la chute de l'homme. Mais les Ecritures nous assurent que la période de la fin de l'âge de l’Evangile, ou la fin de la domination du "prince de ce monde", sera le témoin d'une guerre bien plus générale et plus répandue comme jamais nous en avons connu avant, impliquant toutes les puissances de la terre... 
    Egalement les famines et les pestes ainsi que les tremblements de terre ne doivent pas être considérés particulièrement comme signes de la fin. Bien que ces évènements seront sans aucun doute encore fréquents, et peut-être plus dans la période de la fin, tout comme les guerres, elles sont partie intégrante de la politique de Satan depuis le début.


    Un article de la Tour de Garde de septembre 1884 (p. 3; p. 661 les réimpressions) indiquait : 
    Considérons maintenant le sujet sur les signes des temps. On fait trop souvent des remarques à ce sujet trahissant une tentative de comprendre la nature de ces signes par le moyen des Ecritures et cela pour indiquer la "période de la fin". Une lecture négligente du discours prophétique de notre seigneur sur le Mont des oliviers semble être la cause de la plupart de ces malentendus. Ses prédictions de guerres et rumeurs de guerres, de famines, de pestes, et de tremblements de terre, sont citées comme si elles devaient être les signes de la fin de l'âge. Une attention un peu plus précise sur l'ordre de ses prédictions prouverait immédiatement que, bien au contraire, il mentionne ces derniers comme étant les événements caractéristiques et communs à l'intervalle entier avant sa venue. Guerres et calamités, persécutions et apostasies, martyr, trahison, l’iniquité en abondance, la prédication de l’Evangile, la chute de Jérusalem, la grande tribulation d'Israël, qui, comme nous le savons, s'est prolongé sur 1.800 ans; toutes ces choses devaient remplir l’intervalle, mais pas être des signes de la proximité immédiate de la Seconde Venue. Comment des choses si courantes, arrivant constamment, pourraient-elles être des signes d'une crise rare et unique ? 

    Quoi de plus commun à travers les âges que des guerres et des rumeurs de guerres, des famines, des pestes, et des tremblements de terre ? Ceux-ci, indiquant la suite des temps, ne peuvent en indiquer la fin... 

    ...Non, il n’y a rien eu de spécial pour alarmer les gens vivant avant le Déluge jusqu’au jour où Noé est entré dans l'arche; rien de spécial non plus pour avertir les hommes de Sodome avant que le feu du ciel ne tombe; et comme cela a eu lieu en ces jours, ainsi il en sera dans ces derniers jours. Tout continuera juste comme d'habitude, aucun signe pour attirer l'attention du monde. "aucun méchant ne comprendra" voilà ce qui est vrai, seulement le "sage" sera éclairé par la parole prophétique. 


    Même après 1914, Russell, et donc la société Watchtower, se sont tenus à cette voie. Dans l'édition 1916 des Etudes des Ecritures, vol.4, La bataille d'Armageddon, à la page 566, Russell a dit : 

    Ainsi notre seigneur a brièvement récapitulé l'histoire séculaire et a enseigné à ces disciples à ne pas s'attendre à son avènement et royaume glorieux très rapidement. Et comme c’est juste : l'histoire du monde est bien cela, une succession de guerres, d’intrigues, de famines et de pestes – et rien d’autre. 


    C’est seulement après la fin de la première guerre mondiale, comme cette guerre n'avait pas accomplit les prévisions de la société en ce qu'elle se transformerait en Armageddon, qu’en 1918 le processus de spiritualisation de toutes les espérances non réalisées a commencé. Ceci a inclus réinterpréter les comptes-rendus de l’Evangile sur le retour du Christ d’une manière opposée vis-à-vis de la compréhension de Russell, de sorte que les signes que la société avait affirmer être "les événements caractéristiques et communs de l'intervalle antérieur" à la parousie du Christ est à ce moment devenu les preuves de la parousie elle-même.


    En fait il devrait être clair que si de tels signes sont capables de telles interprétations et applications aussi flexibles comme la société et d'autres ont pu en donner, certainement ils ne peuvent pas être employés pour démontrer que le Christ est invisiblement présent depuis 1914 et que la "période de la fin" a commencé à ce moment-là.


    Toutes ces choses deviennent beaucoup plus claire quand on lit les comptes-rendus parallèles qu’on retrouve en Marc 13 et Luc 21, particulièrement dans une bible autre que la Traduction du Monde Nouveau. Voyons par exemple comment la New American Standard rend ces derniers : 

    Et comme il était entrain de sortir du temple, un de ses disciples lui dit : "Enseignant, vois quelles pierres merveilleuses et quelles bâtiments merveilleux ! Et Jésus lui répondit : "voyez-vous ces grands bâtiments ? Non pas une pierre ne sera laissée sur une autre et pas une qui ne sera pas mise à bas". Et pendant qu'il s'asseyait sur le Mont des Oliviers vis-à-vis du temple, Pierre, Jacques, Jean et Andrée l'interrogèrent en privé : "dis-nous, quand ces choses seront, et ce qui sera le signe que toutes ces choses vont être accomplies ? Et Jésus commença à leur dire : "Assurez que personne ne vous trompe. Beaucoup viendront en mon nom, déclarant, 'je suis lui !' et en tromperont beaucoup. Et quand vous entendrez parler de guerres et de rumeurs de guerres, ne soyez pas effrayé; ces choses doivent avoir lieu; mais ce n'est pas encore la fin. Car nation se lèvera contre nation, et royaume contre royaume; il y aura des tremblements de terre dans divers endroits; il y aura également des famines. Ces choses sont simplement le commencement des douleurs de la naissance". (Marc 13:1-8)

    Et tandis que certains parlaient du temple, comment il était orné de belles pierres et fait grâce à des dons voués il dit "quant à ces choses que vous regardez, les jours viendront ou il ne sera pas laissé une pierre sur une autre et toutes seront jetés à terre." Et on l’interrogea, en disant : "Enseignant, quand donc ces choses auront-elles lieu ? Et quel sera le signe quand ces choses seront sur le point d'avoir lieu ?" Et il dit : "Assurez vous à ne pas être trompés; car beaucoup viendront en mon nom, disant, 'je suis lui', et 'le temps est proche'; [2] n'allez pas à leur suite. Et quand vous entendrez parler de guerres et de perturbations, ne soyez pas terrifié; car ces choses doivent avoir lieu d'abord, mais la fin ne suit pas immédiatement." Alors il continua en leur disant : "Nation montera contre nation, et royaume contre royaume, et il y aura de grands tremblements de terre, et dans divers endroits pestes et famines; et il y aura la terreur et de grands signes dans le ciel." (Luc 21:5-11)


    Ces comptes-rendus parallèles illustrent le fait que les disciples en posant leur question ne s'enquéraient pas d'un événement éloigné dans le futur. Au contraire, ils s'enquéraient de la destruction du temple, ils n'avaient pas à l'esprit une présence invisible, mais une arrivée évidente. Jésus n'a pris aucune mesure pour changer leur compréhension. Cela se vérifie dans la manière dont Marc 13 présente leur question au sujet du "signe", qui se rapporte ici clairement à la destruction du temple seulement. Il est impossible de penser qu'ils ont eu besoin d'un "signe" pour les convaincre que le temple avait été détruit ou que sa destruction avait lieu. Ils ont voulu plutôt une indication sur avant cet événement. La New English Bible montre clairement que c'est leur intention dans son compte-rendu de Marc 13:4 : 'Dis-nous', ont-ils dit, 'quand ceci se produira ? Ce qui sera le signe quand la réalisation du tout cela sera proche ?' 


    La plupart des bibles anglaises rendent Marc 13:4 et Luc 21:7 à peu près de cette façon : "quel sera le signe quand ces choses seront sur le point de se produire."


    La société Watchtower considère cela comme un point très important, parce qu'elle s’est donnée beaucoup de mal pour rendre Marc 13:4 et Luc 21:7 dans la Traduction du Monde Nouveau conformément à sa doctrine sur la « présence » du Christ, mais différemment de pratiquement toutes les autres traductions. Celles-ci ont lu respectivement : 
    Dis-nous, quand ces choses seront, et quel sera le signe quand toutes ces choses sont destinées à arriver à leur conclusion ? - marquez 13:4. 


    Enseignant, quand ces choses seront-elles réellement, et quel sera le signe quand ces choses sont destinées à se produire ? - Luc 21:7. 


    La façon dont la société rend, "quel sera le signe quand toutes ces choses sont destinées à arriver à leur conclusion", implique que le "signe" serait une sorte de garantie que les choses dont ils parlaient se produiraient. Aucune précision sur quand elles se produiraient n'est avancées, et la notion de temps, particulièrement l'urgence, le fait que les choses sont sur le point d’arriver, est perdue. Cela permet au lecteur d’interpréter les versets conformément aux positions de la société sur la "présence" du Christ - qu'il y aurait d’abord une première venue en 1914 à la fin des temps de Gentils, et que plus tard, "la fin" viendrait. 
    Les disciples qui ont posé la question avaient déjà la parole de Jésus comme garantie que "ces choses" arriveraient. Par conséquent ils n'ont pas eu besoin d'un futur "signe" comme garantie additionnelle. À la lumière de cet argument, la façon dont la Société rend ce passage n’a pas de sens, et devrait être rejeté sur cette base. Ceci s’ajoute au point que, puisque les disciples n'ont pas su à l'avance que la «parousie» de Jésus serait invisible, ils ne pouvaient demandé un signe qui permettrait l'identification d'une présence invisible. Ils ont voulu un signe sur le moment où les choses étaient sur le point de se produire.


    Selon le contexte la façon dont la Société rend le passage ne semble pas raisonnable. Mais même textuellement, suivant le grec, la Traduction du Monde Nouveau a aussi peu de justification sur la façon de rendre ce passage. Ceci peut être facilement contrôler en comparant Marc 13:4 et Luc 21:7 à Révélation 10:7 dans la Kingdow Interlinear Translation of the Greek Scriptures. Dans la Traduction du Monde Nouveau on peut lire :

    Dis-nous, quand ces choses seront, et quel sera le signe quand toutes ces choses sont destinées à arriver à leur conclusion ? 

    Enseignant, quand ces choses seront-elles réellement, et quel sera le signe quand ces choses sont destinées à se produire?

    Au jours de la sonnerie du septième ange, quand il est sur le point de souffler de la trompette

    Comparez maintenant ces dernières à la façon dont elles sont rendus dans la Kingdow Interlinear de 1985 :
    toutes les fois que peut-être au sujet de ces (choses) à être conclus

    toutes les fois que peut-être au sujet de ces (choses) à se produire

    toutes les fois que PEUT-ÊTRE AU sujet de souffler de la trompette

    Il est évident que la Traduction du Monde Nouveau est contradictoire dans sa façon de rendre l'expression grecque. Elle est aussi contradictoire avec toutes les autres traductions de la bible que la société a déjà vendues ou citées à l'appui de sa doctrine sur la «présence» du Christ. Comparez ceci avec la façon dont la société revendique à quel point elle s'est conformé en rendant le parousia en tant que "présence" dans chaque occurrence. Les difficultés textuelles expliquées ici, indiquent une des raisons sur les difficultés que la Société rencontre pour citer Marc 13:4 ou Luc 21:7 directement, préférant citer à la place Matthieu 24:3 et n’utilisant les deux premières qu’en référence.

    Par Alan Feuerbacher 


    _________________________________________________________________________________________________________
    -
    « L’erreur va de pair avec l’oppressionLa vérité et la liberté ne craignent pas l’investigation. Ce sont des dons divinsc’est pourquoi toute organisation hostile à la liberté agit contre Dieu. Réveillez-vous! 1961 »

    -
    Mikaël Malik
    Mikaël Malik
    Membre - V.I.P
    Membre - V.I.P


    Sexe : Masculin pas témoin de la watchtower
    Messages : 3143
    Date d'inscription : 08/02/2021

    Falsification des Ecritures Empty Re: Falsification des Ecritures

    Message  Mikaël Malik Lun 24 Juil 2023 - 12:02

    Une analyse de ces textes de référence révèle que certains versets des Écritures grecques chrétiennes figurant dans des traductions anciennes, telles que la King James Version (Bible du roi Jacques), n’ont jamais fait partie des écrits inspirés. Ce sont en réalité des ajouts faits ultérieurement par des copistes. C’est pourquoi de nombreuses Bibles omettent ces passages. Cependant, puisque la division en versets numérotés généralement adoptée était déjà établie au 16e siècle, dans bien des Bibles, certains numéros ne sont à présent suivis d’aucun texte. Voici les références concernées :

    Matthieu 17:21 ; 18:11 ; 23:14 ;
    Marc 7:16 ; 9:44, 46 ; 11:26 ; 15:28 ;
    Luc 17:36 ; 23:17 ;
    Jean 5:4 ;
    Actes 8:37 ; 15:34 ; 24:7 ; 28:29 ;
    Romains 16:24.


    Dans la présente révision, ces omissions sont signalées par une note d’étude.
    Source - wol.jw.org

    Si cela est vrai, la question se pose: qu'est-ce qui a encore été ajouté ou retiré d'un livre supposément infaillible, infalsifiable, inspiré, et protégé par Dieu lui-même ?

    Qui a écrit La Bible ?

    Qui a écrit la bible ? à retrouver en replay sur RMC BFM Play !
    Falsification des Ecritures ZlFeFP1qBuYQU5hi3G6OIhvqrBc4PoMDv2YAsdabArBG5sOtWv2pLgi5QUQ0Be8U0YpwoqGdEw=s48-c-k-c0x00ffffff-no-rj

    RMC BFM Play




    Qui a écrit la bible ?, un programme RMC Story à retrouver sur RMC BFM PLAY :arrow_right: http://urlr.me/51qbk




    Et Moïse fut instruit dans toute la science des Egyptiens; et il était puissant en paroles et en actions. Actes 7:22

    « Qui a écrit le Pentateuque »  Réveillez-vous du 22 Avril 2004. *

    « La tradition attribue à Moise les cinq premiers li­vres de la Bible, ou Pentateuque. »
    Falsification des Ecritures 0hkd
    Falsification des Ecritures Mzss

    « Moise a peut-être puisé ses renseignements dans des sources histo­riques plus anciennes. »


    C'est pas peut-être, c'est sûr !

    :3%20(14):


    _________________________________________________________________________________________________________
    -
    « L’erreur va de pair avec l’oppressionLa vérité et la liberté ne craignent pas l’investigation. Ce sont des dons divinsc’est pourquoi toute organisation hostile à la liberté agit contre Dieu. Réveillez-vous! 1961 »

    -
    Ex-témoin de la watch
    Ex-témoin de la watch
    Membre - Actif
    Membre - Actif


    Sexe : Masculin ***
    Messages : 1631
    Date d'inscription : 03/09/2021

    Falsification des Ecritures Empty Re: Falsification des Ecritures

    Message  Ex-témoin de la watch Lun 24 Juil 2023 - 15:51

    Mikaël Malik a écrit:
    Une analyse de ces textes de référence révèle que certains versets des Écritures grecques chrétiennes figurant dans des traductions anciennes, telles que la King James Version (Bible du roi Jacques), n’ont jamais fait partie des écrits inspirés. Ce sont en réalité des ajouts faits ultérieurement par des copistes. C’est pourquoi de nombreuses Bibles omettent ces passages. Cependant, puisque la division en versets numérotés généralement adoptée était déjà établie au 16e siècle, dans bien des Bibles, certains numéros ne sont à présent suivis d’aucun texte. Voici les références concernées :

    Matthieu 17:21 ; 18:11 ; 23:14 ;
    Marc 7:16 ; 9:44, 46 ; 11:26 ; 15:28 ;
    Luc 17:36 ; 23:17 ;
    Jean 5:4 ;
    Actes 8:37 ; 15:34 ; 24:7 ; 28:29 ;
    Romains 16:24.


    Dans la présente révision, ces omissions sont signalées par une note d’étude.
    Source - wol.jw.org

    Si cela est vrai, la question se pose: qu'est-ce qui a encore été ajouté ou retiré d'un livre supposément infaillible, infalsifiable, inspiré, et protégé par Dieu lui-même ?

    Qui a écrit La Bible ?

    Qui a écrit la bible ? à retrouver en replay sur RMC BFM Play !
    Falsification des Ecritures ZlFeFP1qBuYQU5hi3G6OIhvqrBc4PoMDv2YAsdabArBG5sOtWv2pLgi5QUQ0Be8U0YpwoqGdEw=s48-c-k-c0x00ffffff-no-rj

    RMC BFM Play




    Qui a écrit la bible ?, un programme RMC Story à retrouver sur RMC BFM PLAY :arrow_right: http://urlr.me/51qbk




    Et Moïse fut instruit dans toute la science des Egyptiens; et il était puissant en paroles et en actions. Actes 7:22

    « Qui a écrit le Pentateuque »  Réveillez-vous du 22 Avril 2004. *

    « La tradition attribue à Moise les cinq premiers li­vres de la Bible, ou Pentateuque. »
    Falsification des Ecritures 0hkd
    Falsification des Ecritures Mzss

    « Moise a peut-être puisé ses renseignements dans des sources histo­riques plus anciennes. »


    C'est pas peut-être, c'est sûr !

    ciaoooo

    j'ai vu hier soir sur rmc ce documentaire et c'est vrai que personne ne sait qui a écrit la bible, et ce qu'on sait en revanche, c'est que ce sont plusieurs scribes à des périodes différentes qui ont copié et recopié en ajoutant du texte, c'est sûrement pour cela qu'on trouve autant d'incohérences, de mythes anciens, et d'énormes contradictions dans ce livre

    on y trouve tout et son contraire, Loool


    _________________________________________________________________________________________________________
    Tout ce que vous avez dit en secret sera crié sur les toits en terrasse - Luc 13:3. C'est bien ce qui se passe avec internet depuis une bonne dizaine d'années

      La date/heure actuelle est Ven 19 Avr 2024 - 18:22