Forum des Religions - Les Origines

La Tour de Babel :: l'origine de l'empire mondial des religions

    Les aliments qui rendent heureux

    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11501
    Date d'inscription : 03/10/2020

    Les aliments qui rendent heureux Empty Les aliments qui rendent heureux

    Message  Arlitto Sam 17 Avr 2021 - 19:30

    Les aliments qui rendent heureux

    Les aliments qui rendent heureux Kcvd

    La banane, l'avocat ou encore les sardines et le chocolat, voici quelques ingrédients qui peuvent nous procurer du bonheur.
    Un médecin, Bernard Fontanille et une journaliste santé, Laurence Grézaud viennent de développer cette théorie dans un livre "Ces aliments qui rendent heureux", comme l'explique Le Parisien.

    Un fruit qui donne... la banane
    La banane, c'est le fruit bien-être par excellence. En cause, sa forte concentration en tryptophane, un acide aminé que le corps transforme en sérotonine, connue pour améliorer l'humeur.Mais la banane n'est pas le seul aliment à contenir cette hormone du bonheur: la morue, la lotte ou le foie sont également à glisser dans notre liste de courses.

    L'avocat antistress
    On le sait, l'avocat, est excellent pour la santé avec des effets positifs sur l'hypertension, le cholestérol et le diabète. Mais l'avocat soigne aussi notre moral grâce à la tyrosine qu'il contient. La tyrosine est un acide aminé à partir duquel sont élaborés dopamine et noradrénaline, deux neuromédiateurs qui ont des conséquences favorables sur la libido et la sociabilité. Enfin grâce à sa teneur en magnésium, l'avocat agit comme un antistress.

    L'euphorisant chocolat
    Une étude a démontré que la consommation de chocolat noir (avec une teneur en cacao de plus de 60%) stimulait les capacités cérébrales. Mais cette gourmandise aurait également un effet euphorisant. "Le chocolat nous dynamise grâce à la présence de substances stimulantes que sont la caféine, la théophylline (en moindre quantité que dans le café et dans le thé) et surtout la théobromine, stimulant plus doux que la caféine mais qui agit plus longtemps", expliquent les auteurs du livre.

    Le safran comme antidépresseur 
    "L'usage thérapeutique du safran remonte à des milliers d'années et il est depuis longtemps considéré comme l'épice du bonheur dans la médecine traditionnelle orientale", commente le livre. Effets antispasmodiques, digestifs, analgésiques, le safran n'aurait que des qualités. La médecine chinoise utilise cette épice pour traiter plus de 90 maladies, dont la dépression. Le safran aurait les mêmes incidences que le Prozac (un antidépresseur bien connu), mais sans les effets secondaires. Il est cependant contre-indiqué chez les enfants de moins de 6 ans et les femmes enceintes.

    Les sardines ont la côte
    Moins cher que le safran, les sardines ont également un effet anti-déprime. "Plus précisément, c'est le DHA, principal oméga 3 contenu dans les tissus nerveux, qui joue sa partition. S'il vient à manquer, cela empêche la libération des neurotransmetteurs (dopamine, sérotonine, noradrénaline) et modifie la transmission du signal nerveux. En bref, le cerveau contient moins de neurotransmetteurs, ce qui impacte notre joie de vivre", précisent les auteurs. Les omégas 3 contenus dans les sardines permettent également de protéger les parois artérielles et de réguler la tension. Que des avantages!

    .
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11501
    Date d'inscription : 03/10/2020

    Les aliments qui rendent heureux Empty Re: Les aliments qui rendent heureux

    Message  Arlitto Sam 17 Avr 2021 - 19:31

    Les aliments bons pour le moral

    Mordus de nutrition, un médecin et une journaliste publient le 26 mai le livre des aliments qui font du bien. En voici un avant-goût.

     Les aliments qui rendent heureux 5806741_le-parisien-ambiance-1_545x460_autocrop 

    A partir du livre Ces aliments qui rendent heureux, nous avons préparé un menu 100 % bien-être.
    Photos Alain Gelberger - Stylisme Catherine Bouillot

    Ne cherchez plus le bonheur, il est devant vous, dans votre assiette. C’est ce qu’explique le livre Ces aliments qui rendent heureux. De l’avocat, dont les acides aminés stimulent la libido, aux sardines riches en omega 3 antidépresseurs, cet ouvrage passionnant étudie par le menu tous ces produits qui nous font nous sentir mieux.


    Des vertus souvent méconnues

    Durant vingt-cinq ans, la journaliste Marie-Laurence Grézaud a accumulé un savoir encyclopédique sur la nutrition, son domaine de prédilection. Elle le met à profit dans cet ouvrage étayé d’études scientifiques. Le Dr 
    [ltr]Bernard Fontanille[/ltr]
    , lui, est la caution médicale du livre. Mais ce globe-trotteur égrène aussi récits de voyages et recettes. De l’entrée au dessert, nous avons préparé un menu aux multiples bienfaits, à partir de plusieurs plats dont nous détaillons les apports. Ce livre est par ailleurs un outil pédagogique : il aide le lecteur, sans l’ennuyer, à saisir le fonctionnement des acides aminés, qui entrent dans la composition des protéines, ou des neurotransmetteurs, qui font circuler les messages entre les neurones, dans le cerveau. Il bouscule aussi des idées reçues. Ainsi, certains aliments, considérés comme trop gras ou trop sucrés, ont des effets bénéfiques contre le diabète, certains cancers ou la schizophrénie. Enfin, les auteurs rappellent que les plats qui rendent le plus heureux sont ceux que l’on déguste à plusieurs, dans la convivialité. Alors, à table !

    Le smoothie au noyau d’avocat et à l’épinard

    Voici le roi des aliments du bonheur. L’avocat agit sur notre joie de vivre, mais aussi sur notre libido, nos facultés d’apprentissage et notre sociabilité. Il favorise la motivation, mais stimule aussi l’attention et l’estime de soi. Rien que ça. Et ceux qui prennent soin de leur ligne peuvent arracher l’étiquette d’aliment « trop gras » de sa peau, rugueuse ou brillante, selon la variété. Même s’il est un peu calorique, il ne contient quasiment pas de sucre et apporte vite une impression de satiété. Aucun remord, donc, à en déguster régulièrement. 
    [ltr]Petit[/ltr]
     plus, trop peu connu : son noyau est également comestible. On peut l’écraser avec un petit marteau et le mixer avec d’autres ingrédients pour réaliser un smoothie, ou encore le saupoudrer, râpé, sur une salade ou une soupe.
    Quant à l’épinard, il contient des vitamines B qui seraient elles aussi capables de nous rendre heureux. En manquer génère, à l’inverse, de la fatigue, une baisse de motivation, de l’irritabilité, des insomnies, de l’anxiété et même des dépressions.

    Les sardines et la crème de chou-fleur.

    Les aliments qui rendent heureux 5810465_le-parisien-sardines-1

    Soyez zen, mangez des sardines ! Vous ne le saviez peut-être pas, mais ces petits poissons ont des vertus calmantes. Un examen à préparer, une période de surmenage au boulot : vite, mangez de la sardine ! Les acides gras dont elle regorge jouent un rôle clé dans le contrôle de l’anxiété en situation de stress et semblent impliqués dans la capacité de mémorisation. Elle est aussi riche en oméga 3, connus pour apaiser les troubles de l’humeur et les symptômes de la dépression. Ses qualités ne s’arrêtent pas là : grâce à sa teneur en vitamine D, ce poisson nous met de bonne humeur, surtout en hiver, lorsque le faible ensoleillement ne permet pas à notre corps de fabriquer naturellement cette molécule qui aide à combattre les symptômes de fatigue.
    Le chou, lui, est souvent boudé par les enfants et mis de côté par les plus grands. Et pourtant, qu’il soit de 
    [ltr]Bruxelles[/ltr]
    , de 
    [ltr]Pontoise[/ltr]
    , fleur, rave, blanc, vert, rouge ou pommé, il aide le corps à réguler le sommeil, à se détendre, à contrôler la faim. Les acides aminés qu’il contient favorisent quant à eux la réflexion. Il est donc temps de faire revenir le chou dans nos assiettes.

    La mousse au chocolat et sa verrine de fruits rouges

    C’est vrai : le chocolat rend heureux. Parce qu’il fait ressurgir des souvenirs agréables – les gâteaux d’anniversaire ou les chasses aux œufs de Pâques de notre enfance ! – et qu’il sonne l’heure du goûter. Mais au-delà du plaisir qu’il suscite, il est aussi scientifiquement prouvé que le chocolat est bon pour le moral. Le magnésium présent dans cet aliment améliore notre équilibre émotionnel, calme l’anxiété, favorise l’endormissement, surtout lorsqu’il est choisi bien noir (au moins 60 % de cacao). Et quand on le prépare en mousse, avec des œufs, c’est encore mieux ! Les jaunes crus utilisés dans la recette sont riches en protéines et en vitamines.

    Les aliments qui rendent heureux 5810467_le-parisien-desserts

    Plus naturels que les masques antirides, les fruits rouges, excellents antioxydants, empêchent nos cellules de vieillir prématurément. Chaque baie a aussi ses propres vertus. Par exemple, la myrtille protège le cerveau, le cassis atténue la fatigue et les déprimes saisonnières.

    Le verre de vin rouge

    « Après la soupe, un verre de vin vole un écu au médecin », dit le dicton. Consommé en petite quantité, le vin, aux propriétés antioxydantes reconnues, est bon pour la santé. Il soulage les jambes lourdes, les varices, les hémorroïdes et, selon certaines enquêtes, il pourrait avoir un effet protecteur contre les maladies cardiovasculaires, des cancers et la maladie d’Alzheimer. Enfin, il aurait des effets sur le vieillissement. Une étude néerlandaise souligne que les hommes buvant un verre de rouge par jour auraient une espérance de vie supérieure de 3,8 ans par rapport à ceux qui n’en boivent pas. Trinquons, alors... mais sans dépasser deux verres par jour.
     

    Les dessous des plats



    Le gras est bon : les acides gras de sources animales et végétales, comme l’huile de foie de morue, de colza, le maquereau ou le beurre diminueraient les symptômes des personnes souffrant de dépression, d’anxiété et même de schizophrénie.

    Le dernier carré de chocolat est le meilleur : des psychologues de l’Université du Michigan, aux Etats-Unis, ont proposé à des étudiants de noter cinq carrés de chocolat. Deux tiers de ceux qui savaient que le cinquième était le dernier lui ont donné une meilleure note.

    Le mot « avocat » est d’origine aztèque : il vient de ahuacatl, qui signifie testicule ! Probablement tiré de sa forme et du fait qu’il pousse par paire. Sa chair était aussi considérée comme un stimulant sexuel.


    .

      La date/heure actuelle est Mar 21 Mai 2024 - 0:33