Forum des Religions - Les Origines

La Tour de Babel :: l'origine de l'empire mondial des religions

    L'Évangile de Jean ?

    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11493
    Date d'inscription : 03/10/2020

    L'Évangile de Jean ? Empty L'Évangile de Jean ?

    Message  Arlitto Jeu 8 Avr 2021 - 9:21

    L'Évangile de Jean ???



    L'Évangile de Jean est celui qui a été le plus pollué par les ajouts, les torsions et les épisodes non-scripturaires...

    Pourquoi ???

    Parce que certains "scribes" peu scrupuleux ont voulu absolument nous faire croire en une trinité non biblique et nous faire croire que Jésus était Dieu fait homme.

    Ce que réfutes totalement et à 100 %, les  Écritures, aussi bien, l'Ancien que le Nouveau Testament !.

    D'ailleurs, les Apôtres comme Pierre et Paul nous ont mis en garde contre ce genre de déviation volontaire fait par des ennemis de la vérité.



    2 Pierre 3:15 Croyez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l'a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée. 16 C'est ce qu'il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Écritures, pour leur propre ruine. 17 Vous donc, bien-aimés, qui êtes avertis, mettez-vous sur vos gardes, de peur qu'entraînés par l'égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.…

    2 Thessaloniciens 2.1Pour ce qui concerne l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ et notre réunion avec lui, nous vous prions, frères,  2.2 de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu'on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là. 2.3Que personne ne vous séduise d'aucune manière; car il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition, 
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11493
    Date d'inscription : 03/10/2020

    L'Évangile de Jean ? Empty Re: L'Évangile de Jean ?

    Message  Arlitto Jeu 8 Avr 2021 - 9:23

    La foi ne doit pas être aveugle, mais honnête et sincère, il ne faut pas avoir peur de la vérité et comme le disait l'Apôtre Paul :

    1 Thessaloniciens 5:19 N'éteignez pas l'Esprit. 20 Ne méprisez pas les prophéties. 21 Mais [size=20]examinez toutes choses; retenez ce qui est bon;[/size]


    La plus grande escroquerie faite de la part des scribes trinitaires est le " comma johannique ", bien que ce verset soit reconnu comme faux, certains traducteurs l'ont gardé dans leurs traductions comme étant vrai, ce qui revient à dire pour le lecteur non-averti de la Bible qui lit ce verset peut croire en quelque chose de faux, ce qui est honteux, et tout ça pourquoi ???. Pour faire croire en la Trinité.

    Ce verset a été décelé comme étant faux, mais combien d'autres le sont encore dans cet évangile ???. Le doute est permis sur certains versets qui vont dans le sens du comma johannique et qui ne veulent rien dire.

    Commençons par le Comma Johannique :

    Qu'est-ce, c'est ???

    Bien qu'il ne s'agît pas ici de l'Évangile de Jean lui-même, c'est quand même une lettre qui lui est attribuée.

    1 Jean 5:7 dans le Textus Receptus, et donc la King James. Il dit : "Car il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel, le Père, la Parole, et l’Esprit Saint, et ces trois-là sont un"

    c’était une falsification connue. Il a été inclus dans les écrits ultérieurs, parce qu'il n'y avait aucun verset dans la Bible qui soutenait le concept des triades égyptiennes, qui avaient été incorporées dans le Christianisme romain. 

    Trois est également important dans l'ancienne religion de la mère terre, qui était évidente en tant que sous-culture féminine impliquant le culte de la nature et d'autres formes de naturalisme, identifiée plus tard à la sorcellerie. Donc, n'ayant aucune base biblique pour la Trinité, ils en ont forgé une.


    1:Jean 5:7 

    "Car il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel : le Père, la Parole et le Saint-Esprit, et ces trois-là sont un. Et il y en a trois qui rendent témoignage sur la terre : l'Esprit, l'eau et le sang, et ces trois se rapportent à un."

    La Bible de Neuchatel :

    "- Dans le texte reçu la teneur de versets 7,8 est accrue par une interpolation célèbre dans l'histoire du texte du Nouveau Testament : "Car il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel : le Père, la Parole et le Saint-Esprit, et ces trois-là sont un. Et il y en a trois qui rendent témoignage sur la terre : l'Esprit, l'eau et le sang, et ces trois se rapportent à un."

    - Les mots en italique sont inauthentiques. Ils ont leur origine dans une fausse interprétation de versets 6,7 (début du verset).

    Quelques écrivains anciens (Cyprien) ont vu dans les trois qui rendent témoignage, une allusion à la Trinité. Cette interprétation, d'abord écrite en marge d'un manuscrit, aura été admise dans le texte par un copiste ignorant.

    Ces paroles ne se trouvent dans aucun manuscrit grec, excepté dans un qui date du seizième siècle, et dans un gréco-latin du quinzième siècle. 

    Elles manquent également dans presque toutes les traductions anciennes, dans tous les Pères de l'Église grecque, qui auraient eu tant d'intérêt à les produire dans les controverses ariennes, et chez beaucoup d'écrivains de l'Église latine, tels que Tertullien, Hilaire, Ambroise, Augustin, Jérôme.

    Elles apparaissent pour la première fois vers la fin du cinquième siècle dans des versions latines en Afrique, puis, dès le dixième siècle dans les manuscrits de la Vulgate.

    Dans le Nouveau Testament grec imprimé par Érasme, elles ne furent point admises pour les éditions de 1516 et 1519 ; elles ne jouirent de cette faveur que dans l'édition de 1622, d'où elles passèrent dans les éditions de Robert Étienne, de Bèze et des Elzévir, c'est-à-dire dans le texte reçu dès lors.

    Luther ne les a jamais acceptées dans sa traduction allemande et ce ne fut que longtemps après sa mort, en 1581, qu'elles y furent introduites.

    Calvin adopte cette leçon tout en reconnaissant combien elle est contestable, mais le commentaire qu'il en donne montre assez combien elle est peu en harmonie avec la pensée de l'apôtre. Elle l'interrompt, en effet, et cela pour y ajouter une idée dogmatique qui, ici, n'a aucun sens. Enfin, on sait que jamais la doctrine de la Trinité n'a été formulée de cette manière pendant l'ère apostolique. C'est par ces raisons historiques et exégétiques que tous les critiques de nos jours rejettent du texte la glose qui nous occupe."  (Bible de Neuchâtel sur 1Jean5 :7)


    Aujourd'hui, la grande majorité des bibles modernes ont retranché cette interpolation. On ne trouve plus ce verset dans la : 

    1 Louis Segond, 

    2 Nouvelle bible Segond, 

    3 TOB, 

    4 Osty, 

    5 Bible du Semeur, 

    6 Crampon, 

    7 Chouraqui, 

    8 Traduction du monde n ouveau 

    9 Bible de Jérusalem, 

    10 Scofield, 

    11 Darby, etc.
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11493
    Date d'inscription : 03/10/2020

    L'Évangile de Jean ? Empty Re: L'Évangile de Jean ?

    Message  Arlitto Jeu 8 Avr 2021 - 9:23

    Ajouts et Interpolations


    Jean 19 :20

    « Beaucoup de Juifs lurent cette inscription, parce que le lieu où Jésus fut crucifié était près de la ville: elle était en hébreu, en grec et en latin. 

    « “elle était en hébreu, en grec et en latin, a été introduite dans le texte de nombreux manuscrits dans Luc 23 :38 » »  (Bruce M. Metzger, The Text Of  The New Testament : Its Transmission, Corruption, and Restoration , Seconde Edition, Oxford 1968  pp197 )


    Jean 19 :14

    « C'était la préparation de la Pâque, et environ la sixième heure. Pilate dit aux Juifs : Voici votre roi. »

    « Quelque scribes ont tenté d’harmoniser le récit johannique de la chronologique de la Passion avec celui de Marc en changeant la sixième heure de Jean 19 :14 par la troisième heure (qui apparaît en Marc 15 :25) »  (Bruce M. Metzger, The Text Of  The New Testament : Its Transmission, Corruption, and Restoration , Seconde Edition, Oxford 1968  pp199 )


    Jean 1:18

    La Bible annotée de Neuchâtel :

    - Sin., B, C portent : "le Dieu Fils unique qui est dans le sein du Père." Cette variante a donné lieu à de savantes discussions, desquelles il résulte que les deux leçons existaient déjà au deuxième siècle.[/b]

    La leçon : le Dieu Fils unique, est attestée par les Pères alexandrins à peu près exclusivement. Elle ne trouve son analogue dans aucun texte du Nouveau Testament
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11493
    Date d'inscription : 03/10/2020

    L'Évangile de Jean ? Empty Re: L'Évangile de Jean ?

    Message  Arlitto Jeu 8 Avr 2021 - 9:24

    Épisode de la femme adultère

    Jean 7,53-8,11 nous y est décrit Jésus interrompant la lapidation d'une femme adultère.

    Or, cet épisode n'apparaît pas dans les manuscrits les plus anciens "Papyrus 66, Papyrus 75, Codex Sinaiticus, Codex Vaticanus..."

    Ce passage semble avoir été ajouté tardivement.


    L'Évangile de Jean ? Ncs7
    Voici une image de la page NB (52) de Papyrus 66, un codex de l'Evangile de Jean d'environ 200 de notre ère.


    Cette page commence par ἐραύνησον(eraunēson) qu'on retrouve en Jean 7:52 — Es-tu, toi aussi, de la Galilée? lui répondirent-ils. Consulte(eraunēson) les Écritures, et tu verras qu’aucun prophète ne sort de la Galilée. (Jean 7:52)

    A la fin de la deuxième ligne, on peut voir le dernier mot du verset 52 ἐγείρεται un point et aussitôt  Παλιν ουν αυτοις ελαλησεν ο Ις (Palin oun autois elalēsen ὁ Ἰησοῦς)(De nouveau, Jésus leur parla) c'est à dire le verset 12 de Jean 8.

    Le scribe n'hésite pas et passe directement de Jean 7:52 à Jean 8:12.

    D'autre part, deux éléments confirment l'inauthenticité de ce récit, Jésus ne se serait pas permis d'aller contre l'application de la Loi, d'autre part, dans ce passage le Christ écrit sur le sol puis efface ce qu'il écrit or il a dit "Bible des Peuples" Jésus lui répondit : « J’ai parlé ouvertement au monde ; j’ai constamment enseigné dans la synagogue et dans le Temple, là où les Juifs se réunissent, et je n’ai rien dit en secret. (Jean 18:20)
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11493
    Date d'inscription : 03/10/2020

    L'Évangile de Jean ? Empty Re: L'Évangile de Jean ?

    Message  Arlitto Jeu 8 Avr 2021 - 9:24

    Jean 1:1 Louis Segond Bible
    Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.


    Voici un verset reprit par les partisans de la trinité pour accréditer la divinité de Jésus, mais la réalité et l'histoire de ce verset est tout autre...


    Histo : Peu de textes de la Bible ont retenu autant l’attention des Églises de la chrétienté que celui de Jean 1:1. Bon nombre de traductions le rendent comme la Bible Segond, savoir: “La Parole était avec Dieu [ὁ θεός], et la Parole était Dieu [θεός].”

    La plupart des gens qui croient à la Trinité citent ce passage pour appuyer cette doctrine. Toutefois, ce texte a été traduit différemment dans certaines versions, les traducteurs ayant constaté que le texte grec original révèle une différence qui n’apparaît pas dans les traductions du genre de celle qui est reproduite plus haut.

    Dans son commentaire sur la Bible (Das Johannesevangelium. Ein Kommentar), en allemand, Ernst Haenchen rend ainsi Jean 1:1 :Au commencement était le Logos, et le Logos était avec Dieu, et divin [de nature divine] était le Logos.”

    Comparant Genèse 1:1 au premier verset de l’Évangile selon Jean, ce commentaire fait cette remarque : Jean 1:1 parle de quelque chose qui existait déjà aux premiers âges; fait stupéfiant, ce n’est pas ‘Dieu’ (...). Le Logos (nous n’avons pas de mot en allemand correspondant à toute l’étendue de sens du terme grec) est ainsi élevé à une telle hauteur que cela en devient presque choquant. 

    L’expression n’est rendue acceptable que grâce à ce qui est dit ensuite, savoir : ‘Et le Logos était en la présence de Dieu’, c’est-à-dire dans l’intimité, en union personnelle avec Dieu.”

    Cela signifie-t-il que le bibliste Haenchen voit dans le grec une distinction entre Dieu et le Logos ou la Parole? Plus loin, l’auteur insiste sur le fait que dans la proposition finale, en grec, la langue originale, il n’y a pas d’article défini associé au mot théos ou dieu. Haenchen donne cette explication :

    “Pour éviter tout malentendu, on peut ajouter ici que θεός [théos] et ὁ θεός [ho théos] (‘dieu, divin’ et ‘le Dieu’) ne désignaient pas la même chose à l’époque. 

    Philon a d’ailleurs écrit : Le λόγος [Logos] est seulement θεός (‘divin’) et non pas ὁ θεός (‘Dieu’), car le logos n’est pas Dieu au sens strict (...). 

    De même, Origène donne cette interprétation : L’Évangéliste ne dit pas que le logos est ‘Dieu’, mais seulement que le logos est ‘divin’. En fait, pour l’auteur de l’hymne [en Jean 1], comme pour l’Évangéliste, seul le Père était ‘Dieu’ (ὁ θεός; cf. 17:3); ‘le Fils’ lui était subordonné (cf. 14:28). Mais cela n’est que suggéré dans ce passage parce que l’accent est mis ici sur les relations étroites entre l’un et l’autre.”




    Dans "Jn 1.1" il y a θεόν (theon) et θεὸς (theos), le premier mot nous donne le mot Dieu, dans le second, "dieu" avec un minuscule, mieux encore on va comprendre que le deux termes θεόν et θεὸς comme divin ou autres. Conclusion pour donner une signification plus rationnelle à "Jn 1.1" il faut dire que l'expression approprié est « la parole était divine » et non « la parole était Dieu » comme on aime introduire sciemment dans les traductions.

    Lien :
    http://biblehub.com/interlinear/john/1.htm

    L'Évangile de Jean ? 9vk8
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11493
    Date d'inscription : 03/10/2020

    L'Évangile de Jean ? Empty Re: L'Évangile de Jean ?

    Message  Arlitto Jeu 8 Avr 2021 - 9:25

    En réalité Jean 1:1 ne cadre pas avec le reste des Écritures, et de plus, c'est un verset isolé dans la Bible, tout comme Matthieu 28:19 que personne ne reprend à son compte dans le N.T.

    Cependant, concernant Jean 1:1, nous trouvons des traductions qui collent mieux à la véritable nature de Jésus.
    L'Évangile de Jean ? 3h7d

    La Bible du Centenaire (1928-1947) => "le Verbe était un être divin"

    La Sainte Bible (1908) de L. Segond et H. Oltramare => "la Parole était d'essence divine"

    — 1808 " et la parole était un dieu " The New Testament, in An Improved Version, Upon the Basis of Archbishop Newcome's New Translation : With a Corrected Text. - London.

    — 1864 " et un dieu était la Parole " The Emphatic Diaglott, par B. Wilson. - New York. - [texte interlinéaire].

    — 1879 " et la Parole était dieu " La Sainte Bible - Nouveau Testament, par H. Oltramare

    — 1925 " et le Logos était dieu " Pages choisies des Évangiles, par H. Pernot. - Paris.

    — 1929 " et le Verbe était un être divin " Le Nouveau Testament, par M. Goguel, H. Monnier. Paris. - [Bible du Centenaire].

    — 1976 " et de condition divine était le Logos " Das Evangelium nach Johannes, par J. Schneider. - Berlin.

    — 1979 " et un dieu était le Logos " Das Evangelium nach Johannes, par J. Becker. - Würzburg

    L'Évangile de Jean ? 0u1f


    La preuve par la Bible même

    Que dit le contexte ??? Que pensait l'apôtre Jean sur Jésus ???

    L'apôtre Jean nous dit que Dieu "est plus grand que" Jésus (Jean 14:28).
    Il dit aussi que Jésus Christ "est le Fils de Dieu" (Jean 1:34).

    Jésus Christ a dit qu'il ne peut rien faire de sa propre initiative, mais il ne fait que ce qu’il voit faire au Père. (Jean 5:19). 

    Cerise sur le gâteau :

    En Jean 1:18, il est dit qu'aucun "homme n’a jamais vu Dieu" (voir aussi 1 Jean 4:12). Par contre, en Jean 1:14, l'apôtre avait écrit : "Ainsi la Parole devint chair et résida parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire".
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11493
    Date d'inscription : 03/10/2020

    L'Évangile de Jean ? Empty Re: L'Évangile de Jean ?

    Message  Arlitto Jeu 8 Avr 2021 - 9:26

    Jean 1:1,2

    Les partisans de la divinité de Jésus semblent oublier le verset suivant, le verset 2 qui est clair sur la position de la Parole et qui annule automatiquement l'impression première "et la parole était Dieu" !.

    1 Au commencement la Parole était, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était un dieu. 2 Celui-ci était au commencement avec Dieu. Jean 1:1,2



    Bible de la Liturgie
    :copyright: 2013 - Association Épiscopale Liturgique pour les pays Francophones     Il était au commencement auprès de Dieu. (Jean 1:2)   

    Bible Segond 21
    :copyright: 2007 - Société Biblique de Genève     Elle était au commencement avec Dieu. (Jean 1:2)   

    Bible des Peuples
    :copyright: 2005 - Editions du Jubilé    Il était au commencement auprès de Dieu. (Jean 1:2)   

    Nouvelle Bible Segond
    :copyright: 2002 NBS - Société Biblique Française     Elle était au commencement auprès de Dieu. (Jean 1:2)   

    Bible du Semeur
    :copyright: 2000, Société Biblique Internationale     Au commencement, il était avec Dieu. (Jean 1:2)   

    Bible Parole de vie
    :copyright: 2000 PDV - Société Biblique Française     Au commencement, la Parole était avec Dieu. (Jean 1:2)   

    Traduction du Monde Nouveau
    :copyright: 1995 - Watchtower Bible & tract society of Pennsylvania     Celui-ci était au commencement avec Dieu. (Jean 1:2)   

    Bible en français courant
    :copyright: 1982 BFC - Société Biblique française     Il était donc avec Dieu au commencement. (Jean 1:2)   

    Bible à la Colombe
    :copyright: 1978 - Société Biblique française    Elle était au commencement avec Dieu. (Jean 1:2)   

    Traduction Œcuménique de la Bible
    :copyright: 1976 TOB - Les Editions du Cerf    Il était au commencement tourné vers Dieu. (Jean 1:2)   

    Bible de Jérusalem
    :copyright: 1973 - Les Editions du Cerf     Il était au commencement avec Dieu. (Jean 1:2)   

    Traduction Pirot-Clamer / Liénart
    :copyright: 1938-50 - Édition Letouzey & Ané / Réédition Cardinal Liénart    Il était au commencement auprès de Dieu - (Jean 1:2)   

    Bible Pastorale de Maredsous
    :copyright: 1952 - Editions de Maredsous    Il était au commencement près de Dieu. (Jean 1:2)   

    Traduction Abbé Crampon
    • 1923 - Libre de droit    Il était au commencement en Dieu. (Jean 1:2)   

    Traduction Louis Segond
    • 1910 - Libre de droit     Elle était au commencement avec Dieu. (Jean 1:2)   

    Bible Annotée de Neufchâtel
    • 1899 - Libre de droit     Elle était au commencement avec Dieu. (Jean 1:2)   

    Traduction Abbé Fillion
    • 1895 - Libre de droit    Il était au commencement avec Dieu. (Jean 1:2)   

    Traduction Edmond Stapfer
    :copyright: 1889 - Société Biblique de Paris    Cette Parole était au commencement avec Dieu. (Jean 1:2)   

    Traduction John Nelson Darby
    • 1885 - Libre de droit     Elle était au commencement auprès de Dieu. (Jean 1:2)   

    Bible d'Ostervald
    • 1881 - Libre de droit    Elle était au commencement avec Dieu. (Jean 1:2)   

    Traduction Hugues Oltramare
    • 1874 - Libre de droit     Elle était au commencement avec Dieu. (Jean 1:2)   

    Traduction Albert Rilliet
    • 1858 - Transcription DJEP 2013     c'est elle qui était au commencement auprès de Dieu. (Jean 1:2)   

    Traduction Lemaistre de Sacy
    • 1759 - Libre de droit     Il était au commencement avec Dieu. (Jean 1:2)   

    Traduction David Martin
    • 1744 - Libre de droit    Elle était au commencement avec Dieu. (Jean 1:2)   

    Traduction King James
    • 1611 - traduction française, Bible des réformateurs 2006    Celui-ci était au commencement avec Dieu. (Jean 1:2)



    Que nous dit la Bible au sujet du Fils de Dieu ???

    Contrairement à certaines allégations, le Fils de Dieu est présenté pour la première fois, non pas dans le N. T, comme on pourrait le croire, mais dans l'A.T. !.

    Proverbes 30:4 Bible du Rabbinat Français Zadoc Kahn

    :copyright: 1966 - Editions Colbo     Qui est monté au Ciel et en est redescendu? Qui a recueilli le vent dans le creux de sa main? Qui a enserré les eaux dans le pan de son manteau? Qui a établi toutes les limites de la terre? Quel est son nom, quel est le nom de son fils? Dis-le si tu le sais.” (Proverbes 30:4) 
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11493
    Date d'inscription : 03/10/2020

    L'Évangile de Jean ? Empty Re: L'Évangile de Jean ?

    Message  Arlitto Jeu 8 Avr 2021 - 9:26

    La date de composition et le milieu d'origine

    La tradition a toujours attribué le 4e évangile à Jean. Mais les recherches de l’exégèse moderne ont remis en question cette donnée de la tradition, en s’appuyant par exemple sur le fait que le 4e évangile est si différent des évangiles synoptiques qu’il n’a pu être écrit par un témoin oculaire de la vie de Jésus.

    On suppose alors que l’évangile fut écrit au 2e siècle par un chrétien ayant le souci d’adapter l’Évangile de Jésus à la mentalité grecque.

         Plusieurs indices laissent voir que l’évangile de Jean mit un certain temps à être reçu dans les communautés apostoliques, probablement à cause des divisions doctrinales qui ont affecté les communautés johanniques. Dans la première moitié du 2e siècle, les Pères apostoliques Ignace d’Antioche, Polycarpe de Smyrne et Justin n’en rapportent aucune citation textuelle, même si on reconnaît qu’il a eu une certaine influence sur leurs écrits.

         Toujours au 2e siècle, Irénée de Lyon prend soin de le lire à la lumière de la Première lettre de Jean, et le Canon de Muratori le mentionne dans sa liste des livres du Nouveau Testament. On sait cependant, grâce à deux papyrus (Ryland 457 et Egerton 2), que l’évangile était en circulation en Égypte et probablement en Asie mineure.

         À partir de 150, les affirmations sont de plus en plus catégoriques sur l’identité de Jean l’apôtre comme auteur du 4e évangile. Irénée de Lyon (vers 180) est originaire d’Asie Mineure où il a été un disciple de Polycarpe qui lui-même avait été disciple de Jean. Ayant émigré en Gaule, il devient évêque de Lyon. Irénée est ainsi un témoin privilégié à la fois de l’Église d’Orient et de l’Église d’Occident. Il a laissé ce témoignage à propos de l’auteur du 4e évangile: «Ensuite Jean, le disciple du Seigneur, le même qui reposa sur sa poitrine, a publié lui aussi l’évangile pendant son séjour à Éphèse». On trouve d’autres mentions de Jean comme auteur du 4e évangile chez Clément d’Alexandrie et Tertullien.

         Il sera toujours difficile de préciser avec exactitude l’identité des évangélistes. Devant cette incertitude, on peut toujours s’en remettre aux témoignages de la tradition ancienne. Il ne fait pas de doute, d’après Jean 19, 35 et 20, 24-29, que le 4e évangile est l’œuvre d’un témoin oculaire, membre du groupe des apôtres, en l’occurrence le disciple bien-aimé: Celui qui a vu rend témoignage... pour que vous aussi croyiez (19, 35). L’auteur a une connaissance précise de la Palestine et des mœurs de ses habitants. Il connaît les opinions des sectes juives, les principales fêtes juives et leurs rubriques liturgiques. Sa pensée et son style sont proprement sémitiques, même s’il écrit en grec. Par exemple, la structure de ses phrases a souvent recours au parallélisme, comme dans les psaumes. Enfin, plusieurs détails géographiques, chronologiques et historiques, absents chez les Synoptiques, se retrouvent chez Jean. Il les mentionne non seulement pour le simple plaisir de raconter mais surtout pour situer dans le temps et l’espace l’activité du Fils de Dieu, le Verbe fait chair, à un moment précis de l’histoire et dans un espace bien délimité.

    Le milieu d’origine

         Disons maintenant un mot sur le milieu d’origine de l’évangile de Jean. Plusieurs analyses savantes ont tenté d’en percer le mystère. On y a décelé des points de contact avec la pensée juive du premier siècle, certaines affinités avec les documents de Qumrân et des confrontations avec les courants philosophiques du monde grec. Il n’y a pas lieu d’entrer ici dans tous les détails avancés par les hypothèses de recherche. Sachons toutefois que la pensée théologique à laquelle l’évangéliste est parvenue, après une lente maturation, cache l’histoire assez mouvementée des communautés chrétiennes qui se rattachaient à lui.

         La rédaction finale de l’évangile de Jean date sans doute des débuts du 2e siècle. Elle est le résultat d’additions successives dont le but était de préciser la foi au Christ et de lutter

    contre ceux qui remettaient en question soit sa nature humaine soit sa nature divine. On retrouve l’essentiel de ces débats dans les trois lettres attribuées à saint Jean, mais qui, en réalité, proviennent des responsables de communautés où l’on est divisé quant à la nature du Christ Jésus.
     
    L'Évangile de Jean ? Yves_Guillemette

    http://www.interbible.org/interBible/ecritures/exploration/2014/exp_140121.html
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11493
    Date d'inscription : 03/10/2020

    L'Évangile de Jean ? Empty Re: L'Évangile de Jean ?

    Message  Arlitto Jeu 8 Avr 2021 - 9:27

    .

    Torsions des écritures


    1 Jean 5:7 dans le Textus Receptus, et donc la King James. Il dit : "Car il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel, le Père, la Parole, et l’Esprit Saint, et ces trois-là sont un"


    c’était une falsification connue. elle a été incluse dans les écrits ultérieurs, parce qu'il n'y avait aucun verset dans la Bible qui soutenait le concept des triades égyptiennes, qui avaient été incorporées dans le "christianisme romain". 


    Trois est également important dans l'ancienne religion de la mère terre, qui était évidente en tant que sous-culture féminine impliquant le culte de la nature et d'autres formes de naturalisme, identifiée plus tard à la sorcellerie. Donc, n'ayant aucune base biblique pour la Trinité, ils en ont forgé une.


    « Depuis que les moines connaissent par cœur de grande portion des Saintes Écritures, la tentation d’harmoniser les citations parallèles et discordantes fut grande, proportionnellement au degré de familiarité du copiste avec d’autres passages de la Bible. » (Bruce M. Metzger, The Text Of  The New Testament : Its Transmission, Corruption, and Restoration , Seconde Edition, Oxford 1968  pp197 )


    Jean 19 :20
    « Beaucoup de Juifs lurent cette inscription, parce que le lieu où Jésus fut crucifié était près de la ville: elle était en hébreu, en grec et en latin.
    « “elle était en hébreu, en grec et en latin, a été introduite dans le texte de nombreux manuscrits dans Luc 23 :38 » »  (Bruce M. Metzger, The Text Of  The New Testament : Its Transmission, Corruption, and Restoration , Seconde Edition, Oxford 1968  pp197 )

    .
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11493
    Date d'inscription : 03/10/2020

    L'Évangile de Jean ? Empty Re: L'Évangile de Jean ?

    Message  Arlitto Jeu 8 Avr 2021 - 9:27

    .

    Jean 1:18


    Jean 1:18 « Personne n'a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître. »


    « Une corruption comparable apparaît dans le prologue du quatrième évangile, bien que la question est ici beaucoup plus complexe et a suscité considérablement plus de débat et d’indécision. 


    Les mots ‘Personne n'a jamais vu Dieu; le Fils unique (ό μονογενής υίός), qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître.’ La variante de lecture de la tradition alexandrine, qui substitue ‘Dieu’ à la place de ‘Fils’, représente une corruption orthodoxe du texte dans lequel la complète divinité du Christ a été affirmée : ‘le Dieu Unique’  [(ό) μονογενής 0εός] qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître. » (The Orthodoxe Corruption of Scripture, pp78)


    La Bible annotée de Neuchâtel :
    - Sin., B, C portent : "le Dieu Fils unique qui est dans le sein du Père." Cette variante a donné lieu à de savantes discussions, desquelles il résulte que les deux leçons existaient déjà au deuxième siècle.


    La leçon : le Dieu Fils unique, est attestée par les Pères alexandrins à peu près exclusivement. Elle ne trouve son analogue dans aucun texte du Nouveau Testament.

    .
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11493
    Date d'inscription : 03/10/2020

    L'Évangile de Jean ? Empty Re: L'Évangile de Jean ?

    Message  Arlitto Jeu 8 Avr 2021 - 9:28

    Ce Fils est lui-même le Dieu véritable et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)



    Bible du Semeur
    © 2000, Société Biblique Internationale





    Mais nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu et qu’il nous a donné l’intelligence pour que nous connaissions le Dieu véritable. Ainsi, nous appartenons au Dieu véritable par notre union à son Fils Jésus-Christ. Ce Fils est lui-même le Dieu véritable et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)           

    Le texte est très clair, il est évident que le verset de (1 Jean 5:20) de la Bible du Semeur est volontairement tordu pour faire croire que le Fils est Dieu, alors que le Fils est venu pour donner l'intelligence pour nous faire connaître le Dieu véritable.


    Bible du Semeur
    Mais nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu et qu’il nous a donné l’intelligence pour que nous connaissions le Dieu véritable. Ainsi, nous appartenons au Dieu véritable par notre union à son Fils Jésus-Christ. [s]Ce Fils est lui-même le Dieu véritable [/s]et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Paroles de Jésus :
    Jean 17:3 Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent,toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. 4 Je t'ai glorifié sur la terre, j'ai achevé l'oeuvre que tu m'as donnée à faire.


    Autres traductions

    Bible de la Liturgie
    © 2013 - Association Épiscopale Liturgique pour les pays Francophones
    Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu nous donner l’intelligence pour que nous connaissions Celui qui est vrai; et nous sommes en Celui qui est vrai, en son Fils Jésus Christ. C’est lui qui est le Dieu vrai, et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Bible Segond 21
    © 2007 - Société Biblique de Genève
    mais nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu et nous a donné l'intelligence pour connaître le vrai Dieu; et nous sommes unis au vrai Dieu si nous sommes unis à son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le vrai Dieu et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Bible des Peuples
    © 2005 - Editions du Jubilé
    Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu pour nous ouvrir l’esprit et que nous connaissions Celui qui est vrai : nous sommes en Celui qui est vrai, dans son Fils, Jésus Christ. Lui est le vrai Dieu et il est vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Nouvelle Bible Segond
    © 2002 NBS - Société Biblique Française
    Mais nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour que nous connaissions celui qui est le Vrai; et nous sommes dans le Vrai, en son Fils Jésus-Christ. C'est lui le vrai Dieu et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Bible du Semeur
    © 2000, Société Biblique Internationale
    Mais nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu et qu’il nous a donné l’intelligence pour que nous connaissions le Dieu véritable.Ainsi, nous appartenons au Dieu véritable par notre union à son Fils Jésus-Christ. Ce Fils est lui-même le Dieu véritable et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)

    Note. Falsification flagrante du texte qui se contredit directement entre la première phrase : "le Fils fait connaître le véritable Dieu, et la deuxième : ce Fils est lui-même ce Dieu Véritable"



    Bible Parole de vie
    © 2000 PDV - Société Biblique Française
     
    Nous le savons, le Fils de Dieu est venu. Il nous a donné l'intelligence pour connaître le vrai Dieu, et nous restons unis au vrai Dieu par son Fils Jésus-Christ. Lui, il est le vrai Dieu et il est la vie pour toujours. (1 Jean 5:20)


    Traduction du Monde Nouveau
    © 1995 - Watchtower Bible & tract society of Pennsylvania
    Mais nous savons que le Fils de Dieu est venu et qu’il nous a donné l’intelligence pour que nous parvenions à connaître le véritable. Et nous sommes en union avec le véritable, par le moyen de son Fils Jésus Christ. C’est là le vrai Dieu et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Bible en français courant
    © 1982 BFC - Société Biblique française
    Nous savons que le Fils de Dieu est venu et qu'il nous a donné l'intelligence nous permettant de reconnaître le Dieu véritable.Nous demeurons unis au Dieu véritable grâce à son Fils Jésus-Christ. C'est lui le Dieu véritable, c'est lui la vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Bible à la Colombe
    © 1978 - Société Biblique française
    Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître (celui qui est) le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C'est lui le Dieu véritable et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Bible Chouraqui
    © 1977 - Editions Desclée de Brouwer
    Nous savons que le fils d’Elohîms est venu. Il nous a donné l’intelligence de pénétrer le vrai. Et nous sommes dans le vrai, en son fils Iéshoua‘, le messie. Celui-là est le vrai Elohîms, la vie de pérennité. (1 Jean 5:20)

    Rolling Eyes 

    Note. sans commentaire


    Traduction Œcuménique de la Bible
    © 1976 TOB - Les Editions du Cerf
    Nous savons que le Fils de Dieu est venu et nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable. Et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus Christ. Lui est le Véritable[/s], il est Dieu et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Bible de Jérusalem
    © 1973 - Les Editions du Cerf
    Nous savons que le Fils de Dieu est venu et qu'il nous a donné l'intelligence afin que nous connaissions le Véritable. Nous sommes dans le Véritable, dans son Fils Jésus Christ. Celui-ci est le Dieu véritable et la Vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Traduction Pirot-Clamer / Liénart
    © 1938-50 - Édition Letouzey & Ané / Réédition Cardinal Liénart
    Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu et qu'il nous a donné l'intelligence en sorte que nous connaissons le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. Celui-ci est le véritable Dieu et Vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Traduction Abbé Crampon
    • 1923 - Libre de droit
    Mais nous savons que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le vrai Dieu, et nous sommes en ce vrai Dieu, étant en son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Traduction Louis Segond
    • 1910 - Libre de droit
    Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Bible Annotée de Neufchâtel
    • 1899 - Libre de droit
    Mais nous savons que le Fils de Dieu est venu, et il nous a donné l'intelligence pour que nous connaissions le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Traduction Abbé Fillion
    • 1895 - Libre de droit
    Et nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'Il nous a donné l'intelligence, afin que nous connaissions le vrai Dieu, et que nous soyons en Son vrai Fils. C'est Lui qui est le vrai Dieu et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Traduction Edmond Stapfer
    © 1889 - Société Biblique de Paris
    Mais nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu et nous a donné l'intelligence pour que nous connaissions le véritable; et nous sommes dans le véritable, dans son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Traduction John Nelson Darby
    • 1885 - Libre de droit
    Or nous savons que le Fils de Dieu est venu, et il nous a donné une intelligence afin que nous connaissions le Véritable, et nous sommes dans le Véritable, [savoir] dans son Fils Jésus Christ : lui est le Dieu véritable et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Bible d'Ostervald
    • 1881 - Libre de droit
    Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes en ce Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Traduction Hugues Oltramare
    • 1874 - Libre de droit
    mais nous savons que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence, afin que nous connaissions le vrai Dieu; et nous sommes en ce vrai Dieu, étant en son Fils, Jésus-Christ: il est bien le vrai Dieu et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Traduction Albert Rilliet
    • 1858 - Transcription DJEP 2013
    Nous savons aussi que le fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence nécessaire [s]pour connaître le Véritable, et nous sommes dans le Véritable[/s], en étant dans Son fils Jésus-Christ. Celui-ci est le véritable Dieu et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Traduction Lemaistre de Sacy
    • 1759 - Libre de droit
    Et nous savons encore que le Fils de Dieu est venu, & qu’il nous a donné l’intelligence, afin que nous connaissions le vrai Dieu, & que nous soyons en son vrai Fils. C’est lui qui est le vrai Dieu & la vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Traduction David Martin
    • 1744 - Libre de droit
    Or nous savons que le Fils de Dieu est venu, et il nous a donné l'intelligence [s]pour connaître le Véritable ; et nous sommes dans le Véritable[/s], [savoir], en son Fils Jésus-Christ ; il est le vrai Dieu, et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)


    Traduction King James
    • 1611 - traduction française, Bible des réformateurs 2006
    Et nous savons que le Fils de Dieu est venu, et il nous a donné l'intelligence afin que puissions connaître celui qui est vrai; et nous sommes en lui qui est vrai, à savoir en son Fils Jésus Christ. C'est lui le vrai Dieu, et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)           

    .
    Arlitto
    Arlitto
    Admin
    Admin


    Sexe : Masculin Messages : 11493
    Date d'inscription : 03/10/2020

    L'Évangile de Jean ? Empty Re: L'Évangile de Jean ?

    Message  Arlitto Jeu 8 Avr 2021 - 9:28

    .
    Jean chapitre 5

    Nouveau Testament 1759 par Louis Lemaistre de Sacy

    Jean chapitre 5
    Jea 5:1 APRÈS cela la fête des Juifs étant arrivée, Jésus s'en alla à Jérusalem.
    Jea 5:2 Or il y avait à Jérusalem la piscine des brebis, qui s'appelle en hébreu Bethsaïda, qui avait cinq galeries :
    Jea 5:3 dans lesquelles étaient couchés un grand nombre de malades, d'aveugles, de boiteux et de ceux qui avaient les membres desséchés; et tous attendaient que l'eau fût remuée.
    Jea 5:4 Car l'ange du Seigneur en un certain temps descendait dans cette piscine, et en remuait l'eau; et celui qui y entrait le premier après que l'eau avait été ainsi remuée était guéri, quelque maladie qu'il eût.
    Jea 5:5 Or il y avait là un homme qui était malade depuis trente-huit ans.
    Jea 5:6 Jésus l'ayant vu couché et connaissant qu'il était malade depuis fort longtemps, lui dit : Voulez-vous être guéri?
    Jea 5:7 Le malade lui répondit : Seigneur, je n'ai personne pour me jeter dans la piscine après que l'eau a été remuée; et pendant le temps que je mets à y aller, un autre y descend avant moi.
    Jea 5:8 Jésus lui dit : Levez-vous, emportez votre lit, et marchez.
    Jea 5:9 A l'instant cet homme fut guéri; et prenant son lit, il commença à marcher. Or ce jour-là était un jour de sabbat.
    Jea 5:10 Les Juifs dirent donc à celui qui avait été guéri : C'est aujourd'hui le sabbat, il ne vous est pas permis d'emporter votre lit.
    Jea 5:11 Il leur répondit : Celui qui m'a guéri, m'a dit : Emportez votre lit, et marchez.
    Jea 5:12 Ils lui demandèrent : Qui est donc cet homme qui vous a dit : Emportez votre lit, et marchez?
    Jea 5:13 Mais celui qui avait été guéri, ne savait pas lui-même qui il était : car Jésus s'était retiré de la foule du peuple qui était là.
    Jea 5:14 Depuis, Jésus trouva cet homme dans le temple et lui dit : Vous voyez que vous êtes guéri; ne péchez plus à l'avenir, de peur qu'il ne vous arrive quelque chose de pis.
    Jea 5:15 Cet homme s'en alla trouver les Juifs, et leur dit que c'était Jésus qui l'avait guéri.
    Jea 5:16 Et c'est pour cette raison que les Juifs persécutaient Jésus, parce qu'il faisait ces choses le jour du sabbat.
    Jea 5:17 Alors Jésus leur dit : Mon Père ne cesse point d'agir jusqu'à présent, et j'agis aussi incessamment.
    Jea 5:18 Mais les Juifs cherchaient encore avec plus d'ardeur à le faire mourir; parce que non seulement il ne gardait pas le sabbat, mais qu'il disait même que Dieu était son Père, se faisant ainsi égal à Dieu. Jésus ajouta donc, et leur dit :
    Jea 5:19 En vérité, en vérité je vous dis, que le Fils ne peut rien faire de lui-même, et qu'il ne fait que ce qu'il voit faire au Père : car tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait comme lui :

    Jea 5:3 dans lesquelles étaient couchés un grand nombre de malades, d'aveugles, de boiteux et de ceux qui avaient les membres desséchés; et tous attendaient que l'eau fût remuée.
    Jea 5:4
    Car l'ange du Seigneur en un certain temps descendait dans cette piscine, et en remuait l'eau; et celui qui y entrait le premier après que l'eau avait été ainsi remuée était guéri, quelque maladie qu'il eût

    Cette partie est une interpolation
    ◄ Jean 5:1-5 ► 
    Louis Segond Bible
    Après cela, il y eut une fête des Juifs, et Jésus monta à Jérusalem. Or, à Jérusalem, près de la porte des brebis, il y a une piscine qui s'appelle en hébreu Béthesda, et qui a cinq portiques. Sous ces portiques étaient couchés en grand nombre des malades, des aveugles, des boiteux, des paralytiques, qui attendaient le mouvement de l'eau; car un ange descendait de temps en temps dans la piscine, et agitait l'eau; et celui qui y descendait le premier après que l'eau avait été agitée était guéri, quelle que fût sa maladie.

    Martin Bible
    Après ces choses il y avait une fête des Juifs, et Jésus monta à Jérusalem. Or il y a à Jérusalem, au marché aux brebis, un lavoir appelé en Hébreu Béthesda ayant cinq portiques; Dans lesquels gisait un grand nombre de malades, d'aveugles, de boiteux, [et de gens] qui avaient les membres secs, attendant le mouvement de l'eau. Car un Ange descendait en certains temps au lavoir, et troublait l'eau; et alors le premier qui descendait au lavoir après que l'eau en avait été troublée, était guéri, de quelque maladie qu'il fût détenu.

    Darby Bible
    Apres ces choses, il y avait une fete des Juifs, et Jesus monta à Jerusalem. Or il y a à Jerusalem, pres de la porte des brebis, un reservoir d'eau, appele en hebreu Bethesda, ayant cinq portiques, dans lesquels etaient couches une multitude d'infirmes, d'aveugles, de boiteux et de gens qui avaient les membres secs, attendant le mouvement de l'eau. Car à de certaines saisons un ange descendait dans le reservoir et agitait l'eau; le premier donc qui entrait apres que l'eau avait ete agitee, etait gueri, de quelque maladie qu'il fut pris.


    La fin du Verset 3 ("ceux qui attendait l'agitation de l'eau") et le Verset 4 ("car certains moments l'ange du Seigneur .... ") manquent dans de nombreux manuscrits, dont les plus anciens. Des manuscrits de grande valeur, surtout alexandrins, donnent un texte court (sans les versets 3b et 4) ; il est retenu par la TOB.


    - Ces derniers mots du verset : qui attendaient le mouvement de l'eau, manquent dans Sin., B, A, C ; Tischendorf et la plupart des critiques les omettent. Mais ils se lisent dans D et l'Itala, et le verset 7 se comprendrait à peine, si l'on n'était averti par le verset 3 qu'il s'agissait d'une source intermittente. Cette raison engage Ewald, Tholuck et d'autres à les maintenir dans le texte. 

    Le mouvement de l'eau mentionné à la fin du verset 3 n'ayant pas été compris comme un phénomène naturel, on a voulu l'expliquer par une intervention surnaturelle. 
    De là, dans le texte reçu, un verset 4, qui porte : Car un ange descendait de temps en temps dans le réservoir et troublait l'eau ; celui donc qui y entrait le premier après que l'eau avait été troublée guérissait, de quelque maladie qu'il fût atteint.

    Ce verset a été probablement écrit en marge par quelque lecteur, puis introduit dans le texte par un copiste. Il manque dans Sin., B, C, D, versions.

    Plusieurs manuscrits qui le renferment, le marquent de signes de doute et, en outre il présente une quantité de variantes, ce qui rend toujours un texte suspect. Enfin, le contenu même de ce verset porte tous les caractères d'une légende. Par ces raisons décisives, il convient de le retrancher. 


    Lien : http://www.lueur.org/bible/bible-en-ligne.php http://www.lueur.org/bible/bible-en-ligne.php

    .

      La date/heure actuelle est Ven 19 Avr 2024 - 17:34